Les clips de la semaine vol.74 - Superorganism It's raining 2022 Avril

Les clips de la semaine vol.74

En Une: illustration signée Risa Kasawa extraite du clip It’s Raining de Superorganism

Bon….Ok…on ne peut échapper à l’actualité anxiogène: l’Ukraine, le nouveau rapport du GIEC, les élections en France et encore un parfum de Covid! Mais..Nous sommes là d’abord pour vous faire partager de la musique, des Clips et des groupes plus ou moins confirmés, dont certains sortent d’ailleurs leur premier album. A vous de faire votre choix entre les filles de Wet Leg et Horsegirl mais aussi avec Christian Lee Hutson, Jesse Mac Cormack, Mey, Superorganism, Bdrmm…..

Wet Leg-Ur Mum

Au Printemps 2021, on découvre Wet Leg, le duo féminin de l’île de Wight, grâce au single Chaise Longue. En début d’automne, on vous présente le titre Wet Dream (clips Vol.64). Aujourd’hui, c’est le premier album éponyme de Wet Leg qui sort sur le label Domino. Rhian Teasdale et Hester Chambers nous en proposent un nouveau titre, Ur Mum, accompagné d’un clip.

« Ur Mum » s’ouvre sur une insulte spectaculaire lancée en direction d’un ex-petit ami : « Quand je pense à ce que tu es devenu, j’ai de la peine pour ta mère », mais la chanson fait également allusion au fait que le rythme de vie lent et l’énergie des petites villes de l’île sont dépassés : « Quand les lumières s’éteignent sur cette putain de ville, je sais qu’il est temps de partir » et Rhian laisse échapper son « cri le plus long et le plus fort » pendant 11,02 secondes. Rhian Teasdale ajoute, à propos de la chanson : « J’étais assez en colère contre la façon dont les choses s’étaient passées dans cette dynamique particulière. C’est juste une chanson dissidente que j’ai écrite pour me sentir mieux. Ça a marché. »

Un album de 12 titres, sans prétention, mais des pop songs teintées d’indie rock rafraîchissantes…au delà de paroles parfois un peu crues.

Horsegirl-Anti Glory

Horsegirl est un trio féminin (eh oui, encore un!) né à Chicago il y a 3 ans. Il se compose de Gigi Reece à la batterie et de deux guitaristes chanteuses: Nora Cheng au faux air de Bjork et Penelope Lowenstein. Après un premier titre, Forecast, auto produit en 2019, le groupe se retrouve sur le label anglais Sonic Cathedral en 2020 pour un deux titres.

Horsegirl va sortir son premier album, Versions Of Modern Performance, le 3 Juin sur le label Matador. Après un premier titre, Billy, sorti en Novembre, Horsegirl vient de dévoiler, il y a deux jours, World Of Pots and Pans. Entre les deux, début Mars, on peut préférer Anti-Glory! Mélange post Rock punk. De l’énergie brute!

Horsegirl vous présentera son album à Paris au Pop Up du label le 17 Juin.

Christian Lee Hutson-State Bird

Christian Lee Hutson est un musicien californien encore peu connu chez nous. Il sort son deuxième album, Quitters, sur le label Anti-Records. Un bel album Pop Folk produit par ses amis Phoebe Bridgers et Conor Oberst. Ce dernier a fondé Bright Eyes, en 1998, alors qu’il a 18 ans. Comme pour son album précédent, Beginners, sorti en 2020, Christian Lee Hutson souhaitait d’ailleurs retravailler avec Phoebe Bridgers, « sa meilleure amie ».

« Nous avons fait ‘Quitters’ d’un seul coup. Nous ne nous étions pas vus depuis six mois et c’était la première fois que nous nous retrouvions dans la même pièce. C’était un vrai sentiment familial, travailler avec les mêmes personnes, jouer avec les mêmes personnes. Tout le monde devient bon à connaître les astuces de l’autre et à complimenter les erreurs bizarres de l’autre. Mes disques préférés sont ceux où la guitare est détraquée et que cela devient la version enregistrée. Et ce sont ces accidents qui les rendent spéciaux. »

Les 13 titres, des chansons souvent courtes, évoquent les sentiments complexes auxquels nous sommes tous confrontés en vieillissant. La video de State Bird a été réalisée par Waley Wang, et le clip complète le voyage en deux parties dans Washington Square Park commencé avec Strawberry Lemonade .

Le songwriter californien, actuellement en tournée aux Etats-Unis avec Bright Eyes passera par l’Europe et sera en concert le 8 Mai, à Paris, à la Boule Noire.

Jesse Mac Cormack-All At Once

Le canadien Jesse Mac Cormack sort, ce Vendredi 8 Avril, son 2ème album, Solo, sur le label Secret City Records. Un album venant 3 ans après l’album Now. Le multi instrumentiste nous livre 10 titres reflétant un univers sonore à la fois percutant et intimiste. Ses influences musicales vont de James Blake à Suuns.

Le titre All At Once vient d’être dévoilé en début de semaine. Jessse Mac Cormack avoue que « de voir la chanson prendre vie était euphorisant. C’était facile et naturel. Étant entouré d’une équipe aussi fantastique, je n’avais qu’à fermer mes yeux et à faire confiance à ceux qui m’entouraient. J’ai adoré ça. » Il faut dire que Jesse Mac Cormack sort d’une période doublement difficile. La pandémie et la fin douloureuse d’une relation.

MEY-Le Feu

Les lecteurs assidus de Weirdsound connaissent déjà Mey. Nous l’avions interviewée et présentée au Printemps 2020. Son premier très bel E.P, With The Lights Off, est, hélas, sorti dans un contexte peu favorable. Son nouveau projet musical, entamé depuis 5 ans, se veut aussi une source d’émancipation personnelle. Les titres de l’E.P reflètent d’ailleurs des thèmes où la voix sensible de Mey mêle l’intime au combat. Mey vient de sortir l’album With The Lights Off, sur le label Merci Monsieur Production, comprenant 11 titres en reprenant les 4 de l’E.P.

Aujourd’hui, Mey nous propose un beau clip du titre Le Feu. Certains le connaissent peut-être déjà avant la sortie de l’album. En effet, en plein confinement, et en session acoustique intimiste, Mey nous l’avait déjà proposé. Le titre-en français-est accompagné d’un clip réalisé en Haute Normandie. La réalisation est de Léonard C-Héliot et Benjamin Meignant. La chanson est, à nouveau, une belle illustration de la sensibilité et de l’énergie dégagées par la voix de Mey. Ecouter aussi Hands, Spiky Love….et le reste de l’album!

Superorganism-It’s Raining

Il ya 4 ans paraissait le premier album éponyme de Superorganism. Nous vous avions alors présenté ce collectif cosmopolite basé à Londres. Superorganism annonce un nouvel album, World Wide Pop, à paraître en Juillet, toujours sur le label Domino. Si le groupe a de nombreuses influences musicales, les membres s’accordaient, déjà il y a 4 ans, sur l’un d’entre eux, Pavement. Aujourd’hui, ce n’est donc pas une surprise de retrouver Stephen Malkmus, le co-fondateur, guitariste chanteur de Pavement. Il est aussi accompagné du rappeur britannique Dylan Cartlidge sur le titre It’s raining.

A propos de ces collaborations le groupe nous éclaire. « Nous sommes depuis toujours d’énormes fans de Stephen Malkmus, et nous aimions l’idée de combiner Malkmus et Scott Walker dans un morceau étrange de hip hop aux sonorités presque cassées. Ayant fait un remix pour Dylan Cartlidge, nous avons adoré son flow ; nous lui avons demandé s’il voulait essayer de faire un couplet et il l’a fait très naturellement. Dylan étant originaire du nord de l’Angleterre et Stephen de Portland, le thème de la pluie leur convient d’autant plus. »

Parmi les beats trépignants et les gouttes de…. synthé glitchy, une autre voix familière se fait, en effet, entendre par le biais d’un sample: celle de Scott Walker. Réalisée par AEVA, la vidéo est composée d’illustrations signées Risa Kazama. Elle nous emmène, telle une goutte… de pluie souriante, en voyage dans un train à grande vitesse à la rencontre de chaque membre de Superorganism, ainsi que de Malkmus et Cartlidge.

Le titre, It’s Raining (today), est en phase avec la météo de ce 8 Avril; Il nous fait surtout retrouver la fraîcheur et l’originalité de Superorganism et de sa chanteuse japonaise Orono Noguchi.

Bdrmm-Port (remix Daniel Avery)

A l’automne, Bdrmm sortait le single Port. Aujourd’hui, c’est la sortie en E.P. Le titre original a été remixé 6 fois. Cet EP est la première sortie majeure du groupe basé à Hull et Leeds depuis leur premier album, Bedroom, qui a été salué comme un classique du shoegaze moderne lors de sa sortie en juillet 2020. Port a marqué un grand pas en avant pour le groupe. Ce titre, qui n’est pas sans rappeler Double Negative, l’album de Low, ou Hey What déconstruisant la chanson I Know I’m Losing You des Temptations, est beaucoup plus sombre.

« Cela nous a permis d’envisager le groupe sous un angle beaucoup plus fluide », explique le bassiste et claviériste Jordan Smith à propos de ce morceau central. « Échanger les instruments et redéfinir les rôles nous a permis de consacrer du temps à travailler sur des idées sonores nouvelles et plus intrigantes. »

Cette nouvelle approche expérimentale et plus électronique s’est développée au fur et à mesure que le single s’est transformé, presque accidentellement, en un EP complet, qui comprend des remixes radicaux, notamment de Daniel Avery (un morceau de techno tout feu tout flamme). On trouve aussi un remix de Working Men’s Club (la rencontre de ‘Sub-Culture’ de New Order et d’un classique perdu depuis longtemps de Warp Records) . Des remixes de A Place To Bury Strangers, Tom Sharkett, W. H. Lung (DFA Records)et Jonathan Snipes.. Enfin, Jordan Smith lui-même, sous le nom de Mouth Company, clôt l’E.P avec un traitement trip-hop au ralenti.

« L’idée est née d’une plaisanterie sur le fait que Daniel Avery aurait remixé un jour l’un de nos morceaux et nous sommes partis de là », explique le chanteur Ryan Smith à propos de la genèse inhabituelle de l’EP. Nous retrouverons Bdrmm au Festival Levitation le 5 Juin.

La semaine des clips Vol. 74 vous a plu? La sélection n’est pas toujours longue…ce qui compte, c’est la qualité et la diversité, bien sûr! Nous ferons en sorte que la version spéciale Pâques vous séduise autant! Nous allons essayer de vous la livrer pour Pâques, sous le soleil cette fois!

Les derniers articles par La rédaction de weirdsound (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page