Les clips de la semaine vol.73 - Arcade Fire

Les clips de la semaine vol.73

Nous allons encore nous persuader que la musique peut adoucir les moeurs. Qu’elle puisse aussi contribuer à aider ceux qui souffrent à Marioupol et ailleurs. Nous allons vous offrir tout de même une nouvelle salve de clips et de bons titres pour fêter dignement l’arrivée du Printemps…Ah oui, c’est vrai la météo n’est pas vraiment printanière…Alors réchauffez-vous avec Arcade Fire qui veut nous éclairer mais aussi Warm Graves, Madam, Ghost Woman, Working Men’s Club, Baston, Sandveiss, Kino Motel, Laundromat. (et promis après la guerre et la météo, on vous parle du COVID pour l’édition 74!)

Arcade Fire-The Lighting I,II

Arcade Fire vient d’annoncer son retour avec un 6ème album , WE, prévu pour le 6 Mai. Le groupe, emmené par le couple Win Butler Régine Chassagne, nous propose en même temps un premier titre, The Lighting I,II. Le clip a été enregistré à El Paso et réalisé par Emily Kaï Bock. El Paso, c’est la frontière-et le mur-avec le Mexique. C’est aussi là que la pandémie de Covid a très durement frappé. L’influence de cette double situation a marqué le groupe.

“L’émotion dans la voix a été inspirée par les migrant·es haïtien·nes qui attendent en masse près de la frontière des États-Unis et qui, après avoir fui Haïti sur des bateaux de fortune et avoir traversé le Brésil à pied en espérant trouver la liberté, se font battre par la police et des chiens » raconte Win Butler. “Nous voulions faire une chanson si forte et rapide qu’elle vous coupe le souffle quand elle s’arrête… avec cette prise de conscience qu’on ne peut pas tout gagner, même quand on donne tout.”

L’album de 7 chansons sort 5 ans après Everything Now. Il a été enregistré entre El Paso, New Orleans et Mount Desert Island avec la complicité de Nigel Godrich (Radiohead, Pavement, Divine Comedy….). Il doit refléter aussi un certain retour aux sources en gardant l’énergie electro…..Tant mieux pour ceux qui préférent l’époque Funeral/Neon Bible. Les titres présentés en Live à New Orleans et New York semblent nous annoncer un album superbe!

Quasiment au même moment, le bassiste Will Butler, et frère cadet de Win, annonce son départ du groupe. Il déclare que c’est pour « faire de nouvelles choses ». Il a déjà sorti 3 albums entre 2015 et 2020.

Un premier titre prometteur pour l’album WE prévu pour le 6 Mai

Warm Graves-Cara

Nous vous avons présenté, en février, le nouvel-et deuxième-album de Warm Graves, intitulé Ease. Le trio, basé à Leipzig, est né autour du compositeur electro Jonas Wehner. Il nous propose aujourd’hui un nouveau clip, cette fois pour le titre Cara. A propos de ce titre, il nous confie:

« Cela s’est avéré être la chanson la plus personnelle de l’album – une continuelle leçon que j’ai apprise au fil du temps sur les personnes toxiques qui vous rejoindront quand vous brillerez. Mais elles seront les premières à sentir quand vous êtes faible et à vous rabaisser. Soyez conscient de ceci ». Sur la vidéo, Wehner et le cinéaste Nicolai Hildebrandt ajoutent : « Ce qui a commencé comme une simple tentative de créer un effet de balayage s’est transformé en une nouvelle de science-fiction abordant les réflexions sur » Weltflucht « en réalités virtuelles. »

Si vous n’avez pas encore écouté l’album, on vous donne une chance de plus de devenir accro!

Madam-Witches

Madam est un trio-ex quatuor-féminin tarbo-toulousain. Il commence à se faire connaître dans le Sud -Ouest en 2018. ave aussi un premier single. Anaîs Belmonte, la Tarbaise, était auparavant dans un autre trio, les Greeds. Gabrielle Burns-aka Gabbie-la chanteuse explique que le nom du groupe sonnait Catchy d’où ce choix! Cela correspond bien aussi à leur musique. Un rock Punk brut à l’énergie indéniable!

Leur deuxième E.P, Institute Wonder Women, vient de sortir. Après avoir été remarqué par les Inrockslab et aux Transmusicales, nul doute que ce nouvel E.P va élargir leur audience. Dans le premier titre, Witches, le trio, avec Marie Masachs à la basse, chante « Les sorcières sont de retour en ville ». C’est dire leur envie d’en découdre en live sur toutes les scènes de France et d’ailleurs. Guitare, basse, batterie, une formule minimaliste mais drôlement efficace pour une rythmique frénétique redoutable et addictive. Jugez en avec Mad ou Fire, 2 autres des 5 titres.

A suivre et à retrouver en concert un peu partout! A Nantes, le samedi 9 Avril au café du Cinéma.

Madam, un trio redoutable de sorcières Rock Punk

Ghost Woman-Behind Your Eyes

Ghost Woman va sortir son premier album le 1er Juillet , sur le label Full Time Hobby. Un nouveau très beau titre, Behind Your Eyes, vient d’être dévoilé.

Ghost Woman est le projet musical du multi-instrumentiste canadien Evan Uschenko. En tournée ave Michael Rault, il a partagé des scènes internationales avec Jacco Gardner mais aussi King Gizzard & The Lizard Wizard.

« Avoir l’occasion de voir ces groupes se produire a été pour le moins inspirant. Surtout Gizz et Jacco. L’attention portée aux détails, le professionnalisme d’un groupe en tournée et les efforts supplémentaires déployés pour créer un spectacle live exceptionnel ne passent pas inaperçus. C’est un calibre auquel je ne suis pas habitué d’où je viens. Lorsque les tournées se sont terminées, je suis rentré chez moi et j’ai immédiatement commencé à écrire de la musique, en pensant au spectacle vivant ». Il s’est aussi décidé à faire de la scène après avoir vu les concerts de Timber Timbre, autre groupe canadien que l’on aime bien à Weirdsound.

Après un premier E.P(3 titres) réussi l’été dernier, Evan Uschenko semble davantage s’écarter du garage Rock brut en optant pour une voie plus psyché. Il nous éclaire à propos du titre Behind Your Eyes: « J’ai inventé le mot « transformating »(transformant) pour cette chanson. J’étais probablement sous champignons quand elle a été écrite. Les parties de guitare se sont juste assemblées un jour. J’ai enregistré la batterie avec un seul micro. Enregistré sur un ordinateur. »

On retrouvera Ghost Woman, au festival Levitation, à Angers début Juin.

Laundromat – Combo

Pour en être arrivé à parcourir les clips repérés pour vous par Weirdsound, vous avez tous connu l’expérience d’un titre entendu à la radio, sur une playlist, que sais-je encore, qui fait tilt ! Le morceau Combo de Laundromat, fait, partie de ceux-ci, dès le premier accord de basse. Tobie Hayes aka Laundromat qualifie ainsi l’instrument « une très belle vieille Telecaster, elle sonnait comme de la menthe mais elle était rouillée comme l’enfer ». Rouillé, lui ne l’est sûrement pas. Il a connu un succès d’estime, avec son groupe post-hardcore Meet Me In Saint Louis, en 2007, pour l’album Variations On Swing. Il a ensuite participé à différents projets et parcouru le Monde, avant son retour en Angleterre.

Bref ! Laundromat nous vient de Brighton (encore une fois). Les inspirations sont variées, de l’écriture des Breeders à l’écoute de Can. Trois EP, méthodiquement intitulés Green, Blue et Red, édités à 150 exemplaires chacun, sont épuisés, du fait du faible tirage, période Covid oblige. De ce fait, le groupe n’a joué qu’une seule date en 2019, dans une formation basse, guitare, batterie, enrichie de samples. Les 3 EP sont tous parus sur le label Brace Yourself Records, qui compte également Italia 90 (une des pépites 2022 de Weirdsound) et John, à son catalogue. Enfin, le morceau Combo ne figure pour l’instant sur aucun support physique, mais cela ne saurait tarder…

Working Men’s Club-Widow

Après un premier album éponyme en 2020, Working Men’s Club nous a séduits, en Live, au Festival Levitation France, à Angers, en Septembre dernier. Le quatuor mancunien nous annonce aujourd’hui un nouvel album Fear Fear pour Juillet.

Les titres de ce nouvel album ont été peaufinés pendant la pandémie et influencés par le sentiment d’isolement qui en découle. Le groupe annonce une oeuvre aussi étonnante qu’unique, se présentant comme une expression de…désespoir. Bon, malgré cela-et le titre Fear Fear-c’est un album fait pour bouger et danser. Il veut aussi créer un pont entre deux univers musicaux, l’éléctro et l’indie psyché.

WMC vient d’annuler ses 3 concerts du Printemps, dont Nantes. On retrouvera le groupe dans 3 festivals cet été.

17 Août: Cabaret Vert/ Charleville-Mézières 18 Août: La Route du Rock/ St Malo 20 Août: Check In Party/ Gueret

Kino Motel – Waves

Direction Bangkok, pour le premier clip des Australiens de Kino Motel, qui nous entraine dans un univers cinématographique, non sans rappeler l’esthétique des Frères Cohen et de Tarantino. C’est à un retour en arrière que vous êtes ici invité, puisque le clip a été mis en ligne en octobre 2020. Il inaugurait alors une série en cinq parties que vous pouvez découvrir sur youtube. Le duo composé de Ed Fraser et Rosa Mercedes se présente ainsi dans son bandeau bandcamp « un duo d’ambition internationale qui produit de la musique et des films sensationnels ».

Deuxième degré bien sûr, même si la grit pop, soit une pop anguleuse, granulaire, développée par le groupe, se marie à merveille avec les productions très soignées qui l’accompagnent. Waves met en avant la diction de Ed Fraser, à travers un parler-chanter dénué d’émotion, contrebalancé par le chant résolument pop de Rosa Mercedes – écoutez donc leur autre morceau Simple Desire, pour mieux vous en rendre compte.

On peut y voir un contraste auquel nous a habitué Baxter Dury. On prendra également plaisir à réécouter Heads, le groupe noise, dont le Melbournien Ed Fraser est également le chanteur, entouré des Allemands Chris Breuer et Nic Stockmann. A noter que la discographie de Kino Motel, uniquement digitale, est à consommer sans modération via la page bandcamp du groupe.

Baston – Zodiac

Les français de Baston sortiront leur second album le 13 mai prochain, et c’est une excellente nouvelle! Après une tournée internationale de deux dates (un rade à Brest et le festival Levitation à Angers) et trois posts facebook plus tard, le groupe surprend son monde et offre en à peine plus de deux ans un successeur à Primates La Martyre.


Ce nouvel album comptera huit nouvelles pistes, composées à distance par google drive interposés en plein énième confinement, puis enregistrées à la Roche Maurice (29), dans le garage des parents de Simon Magadur, claviériste du groupe. Les titres des morceaux font tous exclusivement référence à des boîtes de nuit du nord Finistère.Bien loin de ses débuts garage pop ensoleillés en 2013, Baston continue de creuser le sillon d’une musique froide, hypnotique et lancinante, où les claviers viennent prendre de plus en plus de place, de la composition au mix.


Influencée par Cold Pumas, Drame ou Beak>, la musique de Baston slalome habilement entre psychédélisme allemand, post-punk anglais actuel et new wave, esquivant sans mal l’écueil de l’exercice de style pour imposer une identité qui lui est propre. Baston parvient à sonner neuf en 2022, n’est certes toujours pas à la pointe du marketing musical, mais offre ici, et c’est bien l’essentiel, un nouvel uppercut sonore dans une discographie déjà impeccable.

Sandveiss – Green Machine (Kyuss cover)

Lorsqu’ils enregistrent leur E. P. hommage à Black Sabbath, Sandveiss Bloody Sandveiss, les québécois en profitent pour ajouter du plaisir au plaisir en se fendant de cette cover du classique de Kyuss dénonçant la course au billet vert et l’aliénation qui en découle. Le titre, écrit par Brant Björk (Stöner), figure sur le désormais culte Blues for the Red Sun. Enregistré, mixé et masterisé au Woodland Studio par Raphaël Malenfant, le groupe a été filmé par Paul Di Giacomo. Sandveiss a annoncé récemment travailler sur un prochain album. Après le très, très bon Saboteur sorti il y a déjà deux ans et demi, on est impatient d’entendre les nouvelles compositions des cousins d’outre-atlantique!

Promis! On se retrouve dès la semaine prochaine, avec aussi de beaux albums qui vont paraître!

Les derniers articles par La rédaction de weirdsound (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page