The Third Sound photo Lilly Creightmore

The Third Sound: le mélange hypnotique de First Light

Photo de Une: The Third Sound crédit photo Lilly Creightmore

Après plus de 10 ans d’existence, The Third Sound, quatuor basé à Berlin, sort son cinquième album, The First Light. Depuis son deuxième opus en 2013, The Third Sound a rejoint le label londonien Fuzz Club Records. Cest une nouvelle occasion de vous présenter un très bel album sur ce label devenu une référence de qualité pour les amateurs de musique plus ou moins underground. Un label où le rock psyché est omniprésent mais décliné sous diverses apparences et mêlant de multiples influences comme avec The Third Sound.

De Singapore Sling à The Third Sound: Hakon Adalsteinsson

Hakon Adalsteinsson levitation Angers 2018
Hakon Adalsteinsson avec BJM Levitation Angers 2018 photo weirdsound

Si certains d’entre vous connaissent déjà The Third Sound, emmené par le guitariste islandais Hakon Adalsteinsson, ils ne doivent pas ignorer son parcours. En 2005, il rejoint le groupe islandais Singapore Sling fondé en 2000 par Henrik Björnsson. Le groupe sort alors son troisième album. Dès leur premier album, Singapore Sling me rappelle parfois Sisters Of Mercy et son chanteur guitariste me rappelle…Lou Reed. En 2010, Hakon Adalsteinsonn décide de former son propre groupe, The Third Sound. Le premier album éponyme sort (en cd) dès Septembre 2011 sur le label du collectif de Reykjavik, Vebeth. L’année suivante, l’album sort en vinyle sur le label A Records, celui fondé 3 ans plus tôt par Anton Newcombe.

Anton Newcombe a passé beaucoup de temps en Islande entre 2007 et 2009 et c’est là que les deux hommes se sont connus . Leur parcours les rapproche désormais. Au delà de l’installation à Berlin de Hakon Adalsteinsson, la musique et l’aura d’Anton Newcombe et de ses amis proches vont compter pour The Third Sound. On trouve ainsi Tess Parks sur le troisième album de The Third Sound, Gospel of Degeneration, en 2016. On croise aussi Anton Newcombe chantant sur Photographs, le titre qui clôt l’album All Tomorrow’s Shadows en 2018. Anton Newcombe fait appel à Hakon Adalsteinsson pour sa tournée de 2018. Après les Etats-Unis et l’Australie, The Brian Jonestown Massacre passent par Angers, dans le cadre du festival Levitation. On retrouve enfin Hakon, à la guitare sur le dernier album de The BJM paru en 2019.

Hakon Adalsteinsson et The Third Sound ont multiplié, très vite, les tournées, y compris outre atlantique. Ils ont partagé la scène avec The BMJ, bien sûr, mais aussi avec The Warlocks ou Crocodiles, vus aussi à Levitation. On les voit aussi avec Singapore Sling et même avec Clinic. Pour être tout à fait complet sur l’appétit musical d’Hakon, notons qu’on lui doit aussi 2 albums intéressants entre 2012 et 2015. Son projet musical, plus blues et Folk, s’appelle alors Gunman & The Holy Ghost. Un bon maxi Split avec The Underground Youth, en 2014, est aussi à signaler!

The First Light: un album hypnotique plus…lumineux

Dès le premier album éponyme en 2010, The Third Sound séduit. Le côté sombre l’emporte déjà. Dans des titres comme Gloria, on songe aussi au Velvet inévitablement. Les albums suivants vont révéler Hakon Adalsteinsson comme un pilier incontournable de l’underground psyché. On trouve, dans un subtil mélange, des influences psyché mais aussi gothiques, post Punk et New wave! De quoi séduire à la fois les amateurs de the BJM, Jesus & Mary Chain, Sisters Of Mercy, The Telescopes et…pourquoi pas de Joy Division ou Thomas Cohen.

Après All Tomorrow’s Shadows en 2018 (Tiens, un clin d’oeil à All Tomorrow’s parties du Velvet?), First Light marque une évolution. Un son plus brillant voire plus exaltant. L’album alterne des moments de lumière et d’obscurité mais est moins sombre. Hakon A en convient d’ailleurs: “Cet album est moins sombre que le précédent, bien que certains fantômes du passé se cachent en arrière plan. Nous essayons toujours de faire quelque chose de nouveau sur chaque album, mais cela ressemble à un changement encore plus important que d’habitude. Surtout en ce qui concerne l’ambiance. Quelque chose de nouveau commence, bien que le passé ne soit pas oublié; Je pense que que le titre de l’album, First Light, décrit assez bien l’ambiance générale du disque”.

The First Light: morceaux choisis et éclairés

L’album semble ainsi le plus abouti pour ne pas dire le plus réussi du groupe. Il faut dire aussi qu’après les changements nombreux de line-up, le quatuor semble stabilisé. Autour de Hakon Adalsteinsson, on trouve Andrea Miranda (basse), Robin Hugue (guitare et orgue), Fred Sunesen (batterie). Si l’ensemble de l’album est très bon, nous vous présentons davantage quelques titres, éclairés par Hakon lui même.

Tidal Waves démare l’album de façon très cool avec guitare et clavier au délicieux parfum psyché. La voix de Hakon nous emporte immédiatement. Your Love is Evol combine avec brio veine néo-psyché et shoegaze. La basse gronde , accompagnée par une nappe d’orgue hypnotique. La chanson s’élève peu à peu dans une atmosphère étourdissante et presque angoissante. Hakon A explique le titre ainsi: “un amour trompeur sous n’importe quelle forme, qui vous attire et avant que vous ne vous en apperceviez, vous vous êtes égaré“. Il évoque aussi le clip video qui pourrait se dérouler dans la Red Room de Twin Peaks. “Une simple représentation d’un rassemblement , après les heures de travail, qui dégénère dans une belle folie comme on le voit couramment ici à Berlin“.

Le 3ème titre, très enlevé, This Is The Only Way I Know, est l’un de mes préférés. On apprécie les guitares gothiques psyché et le son plus New Wave et moins sombre. Hakon dit à propos du morceau: “Je n’ai jamais fait beaucoup de chansons d’amour dans le passé mais celle ci peut en être une. C’est comme lorsque vous trouvez quelque chose en quoi vous croyez et qui devient la seule chose qui compte pour vous. Un peu comme les 2 premières lignes de la chanson That’s How I Got To Memphis de Tom T. Hall (1968, reprise en français par E. Mittchell, ndlr): Si tu aimes assez quelqu’un, tu le suivras partout où il va”.

Tiens…le titre suivant est Ghost To Memphis! Titre non chanté, de plus de 7′ particulièrement hypnotique. Lente montée vers un nouveau mur de son qui n’aurait pas déplu à Phil Spector. Dissociation nous séduit par son style psyché post punk un peu plus péchu pouvant rappeler Echo & The Bunnymen voire The Sisters of Mercy. Hakon déclare:”C’est une chanson sur les lignes floues entre un état d’esprit altéré et la réalité qui semble en quelque sorte suivre notre expérience encore plus étroitement qu’elle ne le devrait. Cela vous laisse à la fois attiré et détaché, ne pouvant voir les choses que de loin”.

Un final éblouissant

Hex renoue avec la veine plus cool où la voix de baryton de Hakon continue de nous séduire.. Stay For Another continue à nous envelopper avant le final somptueux des 2 derniers titres. Not Even Jesus, titre de plus de 6 minutes démarre sur une très belle intro de guitare acoustique avant que clavier et voix ne prennent le relais. Même si le rythme s’accélère après 1’30, l’atmosphère reste baignée de belles harmonies avant une dernière minute instrumentale.

L’album First Light se termine en beauté sur I Don’t Need Anything Anymore. Lente intro instrumentale, là encore, pour ce titre magnifique à savourer…sans commentaires! Le plus beau titre peut-être de l’album. Un titre qui devrait plaire aussi aux fans de Nick Cave! On n’a plus qu’un désir…remettre l’album au début! Décidemment, le top 10 des meilleurs albums de 2021 va être difficile car l’album de The Third Sound est aussi très bon!

A noter que The Third Sound doit se produire pour quelques concerts en France entre le 30 Septembre (Mulhouse) et le 9 Octobre à Rouen…en passant par Poligné (au Sud de Rennes), le 8 Octobre, concert organisé par l’asso on lâche rien sauf les chiens.

The Third Sound Album First Light 2021
The Third Sound Album First Light 2021 pochette de l’album

https://fuzzclub.com/

https://www.facebook.com/thethirdsoundband

Les derniers articles par Ziggy (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page