The Blind Suns after show à Nantes

The Blind Suns au Ferrailleur à Nantes le 30 mai dernier

5 semaines après leur ITV et les avoir vus en formule « Show case » dans un restaurant social nantais, Je revoyais The Blind Suns en concert, cette fois ci au « Ferrailleur » à Nantes. Avant le set des Blind Suns, la soirée proposait 2 autres formations/projets musicaux avec EM Sheperd et Black Lilys.

the blind suns au Ferailleur - Nantes

Mathieu Epaillard/EM Sheperd/ Le Ferrailleur/ Nantes 30/05/2018/

EM Sheperd ouvrait donc la soirée : c’est un duo -claviers/batterie, né du projet solo d’un nantais, Mathieu Epaillard (au clavier et au chant), dont une brève biographie nous apprend qu’il fut influencé par James Blake et Radiohead. Quelques morceaux plaisants soulignent un claviériste et un batteur qui « assurent » (« ça s’écoute » me souffle mon voisin) sans emporter mon enthousiasme… A revoir peut-être….

 

BLACK LILYS:

IMG_5298

Black Lilys/ Nantes/ 30-05-2018/ Photo Benoît-weirdsound/

 

J’attendais davantage le duo suivant, Black Lilys. ce duo lyonnais composé d’une fratrie, camille et Robin qui composent et jouent un rock folk sensible et à la fois pêchu (Ils revendiquent les influences à la fois d’Alela Diane, Bon Iver, Cocorosie et The Kills). Les voyages les ont aussi inspirés comme l’Afrique pour le titre « Land of joy » ou les bruits et les odeurs d’ « Istanbul ». J’ai bien aimé leur set composé de leurs morceaux de leur  1er album « Boxes » qui vient de sortir et qui reprend aussi un titre « Dust of you » de leur E.P précédent; ce titre qu’affectionne le groupe fît partie des titres qui m’ont davantage marqué. Une musique habitée dont on devrait reparler. Belle découverte (Merci O.).

 

 

THE BLIND SUNS : Le Ferrailleur/ Nantes/30 Mai 2018/

the blind suns au Ferailleur - Nantes-5

Dorota Kuszewska/ Romain Lejeune/ Photo Benoît-weirdsound/

The Blind Suns étaient l’autre groupe phare de la soirée: j’attendais un set énergique avec des titres revisités (comme le groupe me l’avait laissé entendre)..je ne fus pas déçu! Sans se départir de leurs mélodies addictives, The Blind Suns nous a livré de nouvelles et belles versions de leurs titres empruntés à leurs deux albums et à leur E.P intermédiaire. Le groupe, qui vient de sortir son deuxième album « Offshore« , venait, bien sûr, le présenter mais ils n’en jouèrent cependant que 4 titres (j’espère ne pas me tromper!).

the blind suns au Ferailleur - Nantes-20

Jéremy Mondolfo, un batteur énergique et subtil/ Photo Benoît-weirdsound/

Après un début de set tonitruant avec « Alligators » (qui ouvre d’ailleurs le dernier album et m’a fait, encore, un peu penser au tire « ouverture » du dernier Limiñanas), The Blind Suns plongent déjà dans leur 1er album « Baltic waves » avec le titre « Rockerfeller » puis « Personal way of love » (chorus très au point) enchaîné avec « Boundaries » du dernier album. Vient alors une magnifique version de « solar Wind » (vive le live et ses versions non limitées à 3’30!!) et, après un bref rappel de leur voyage printannier à Austin, nous avons droit aussi à une superbe version de « Texas Sky« …

the blind suns au Ferailleur - Nantes-23

Dorota et Romain..une complicité évidente!

Après le tubuesque « Ride » et sa chevauchée fantastique musicale, place à la coolitude absolue avec « Luna » , un de mes tires préférés du groupe qui met en valeur la voix de Dorota Kuszewska. La fin du set approchant, c’est un titre de leur E.P de 2016, « Shaking all over« , (une reprise de Johnny Kidd and The Pirates de 1960) qui va achever de conquérir le public. Titre plein d’énergie où la complicité-pas seulement musicale- du duo Dorota/ Romain Lejeune fait merveille. Le duo s’en donne à coeur joie tandis que Jéremy Mondolfo  montre, une nouvelle fois, à la batterie , une efficacité redoutable. J’insiste sur le rôle de Jéremy qui s’affirme, avec un jeu de batterie époustouflant, à la fois énergique et subtil, comme le 3ème membre indispensable du groupe et pas seulement pour les Live!

the blind suns au Ferailleur - Nantes-13

Dorota, en « bête de scène » aime lâcher sa guitare de temps en temps !

Un set superbe: Dorota Kuszewska est aussi à l’aise à la guitare qu’au chant, virevoltant parfois en véritable Showwoman; Romain a un jeu de guitare et des riffs qui nous ravissent…Quant à Jéremy, j’ai évoqué son rôle! Fin du set et pas de titre en rappel..minuit étant l’heure à ne pas dépasser.. Dommage! J’en voulais encore! J’aurais tant aimé l’émouvant « Golden Years« , voire « Brand New Start » ou « Offshore« , même si le groupe m’a déjà dit que ce très beau titre n’était pas évident à adapter au live…à trois!

Merci au Ferrailleur qui nous a proposé une belle soirée!

 

0