The Blind Suns: Offshore, un 2ème album éblouissant!

The Blind Suns au complet avant leur concert à Nantes du 27 avril dernier. The Blind Suns au complet avant leur concert à Nantes du 27 avril dernier.

Fin Avril 2018, je profitais d’un concert « solidaire » donné par The Blind Suns pour rencontrer le groupe et évoquer leurs débuts , leur 1er album »Baltic Waves« , leurs compositions,  leurs goûts et influences mais bien sûr leur 2ème (et brillant!) album « Offshore » sorti début Avril.

Les débuts du groupe,…. entre Scarlet et Eagles Gift:

A l’origine du groupe The Blind Suns, on trouve d’abord les riches vertus des échanges scolaires puisque  Dorota Kuszewska (chant/guitare) est venue en 2005, de sa Pologne natale, dans le cadre d’un échange scolaire avec le département des Deux Sèvres; Même si elle croyait venir à Tours et non à Thouars « un coin paumé » ce fut l’occasion de rencontrer Romain Lejeune (Guitare/chant) qui a organisé une répétition dans son jardin (avec le groupe qu’il avait alors intégré) en « invitant les correspondants polonais et proposant de jouer à qui le voulait ». Dorota s’est mise à chanter sur une reprise que tous deux connaissaient (Californication des Red Hot Chili Peppers) et ce fut le coup de foudre….musical. L’année suivante, tous deux se retrouvaient à Angers pour leurs études mais après leurs licences, ils décident de se consacrer à leur passion musicale en créant le groupe Scarlet.

Avec Scarlet « on a commis des erreurs de débutants » avoue Dorota, « en brûlant des étapes » ajoute Romain, « comme vouloir sortir rapidement un CD » « ou vouloir prendre des musiciens super bons mais que l’on n’avait pas les moyens de payer ».. « on apprenait sur le tas » précise encore Dorota. Scarlet a sorti 2 E.P plus un album « compil » et un projet ambitieux « 13 Hours », quasi achevé, est resté dans les tiroirs … « projet qui était passé par plusieurs étapes musicales » raconte Dorota, « pop » puis « rock garage » .. »mais on partait un peu dans tous les sens » reconnait Romain qui, « sur la fin de Scarlet » (en 2013) avait aussi créé un autre groupe The Eagles Gift, projet personnel de Rock psyché, le festival Levitation lui ayant donné envie aussi de jouer du rock psyché ( Ne vous privez pas d’écouter/ d’acheter notamment l’excellent 2ème album d’Eagles Gift « Astral Journey« , sorti en septembre 2016 et produit sous la houlette de Brett Orisson, producteur notamment pour The Black Angels).. Mais le groupe, avec 5 musiciens sur scène, un agent, coûte trop cher, est difficile à vendre et Dorota et Romain vont se résoudre à une « formule plus simple » en duo/trio…ce sera The Blind Suns, créé en 2014.

 

The Blind Suns..une naissance et un 1er album en 2014.

The Blind Suns était , au départ, un projet plus « pop » dans le sens où  » l’on voulait faire quelque chose de plus léger »…le nom du groupe évoque « le côté solaire/ensoleillé » pour Dorota mais aussi une autre facette de leur musique: « une écriture, des paroles plus sombres qui cachent quelque chose » ajoute Romain tandis que Dorota résume bien l’esprit et la tonalité du groupe: « c’est comme un soleil voilé ».

Luna, l’un des très beaux titres du 1er album « Baltic Waves »

Les paroles de leur 1er album « Baltic waves », sorti en Septembre 2014, sont d’ailleurs souvent sombres, mélancoliques, reflétant une certaine nostalgie, d’ailleurs revendiquée par Dorota « C’est notre style »….années 60/70… « et on a envie de le traduire dans nos chansons » ajoute Romain: « on est nostalgiques de plein de choses »… « du temps qui file « . Je fais allusion au dernier titre de l’album 13.31 dont les paroles sont claires « Pourquoi les bonnes choses finissent elles « … Romain complétant ma remarque: « C’est comme comme les concerts, c’est super/cool et il y a toujours une fin »…comme les étés : le titre « Empty sea shells » reflète ainsi une certaine mélancolie/nostalgie : « L’été est fini, je me retrouve seul »….

J’évoque, avec le duo, un certain nombres de titres que j’aime bien et dont plusieurs ont été joués ce jour.

« Golden years » est un titre superbe et à la fois un peu plus triste et très émouvant avec une résonnance particulière et intime puisque la video (film d’archives de 1966 surtout) qui l’accompagne fut tournée par le grand père de Romain: on y voit le père de Romain enfant…..père décédé alors que Romain lui même était enfant. J’adore aussi « Solar Wind » titre très cool ou « Luna  » titre dans lequel la voix de Dorota est particulièrement belle avec des effets reverb de guitare…titre composé dans leur petit appartement d’Angers en fin de nuit, avec la lune…

Nous évoquons aussi « Rockerfeller » (orthographe plus…rockeuse volontairement modifiée) , titre qui veut interpeller sur « la mère nature » toute puissante mais sur laquelle certains puissants/puissances de ce monde voudraient/pourraient agir…

En 2016 paraît un E.P 5 titres , « I can sea you », produit par Clive Martin et enregistré à l’île d’Amour, berceau d’un autre excellent groupe angevin Jumaï.

INFLUENCES, GOÛTS et COMPOSITION…et ALBUM « Off Shore »

Ride, un des titres phares de l’album Off Shore/ Avril 2018/

Dorota a beaucoup écouté Cure et pour Romain « il y a deux époques de sons et de goûts : « les années 60 avec les groupes de surf music…notamment pour les parties instrumentales » et  » davantage les années 80 pour la partie chant », pour le « côté pop/structure » précise Dorota.. Tous deux ont beaucoup écouté (et cela se sent) The Raveonettes (ndlr: groupe danois né en 2001), un groupe qui, pour Dorota « a beaucoup mélangé les styles », avec , pour Romain, « une collision d’époques musicales »…Nous évoquons aussi Mazzy Star (« Fade into you » un titre qui nous « donne des frissons ») et Allah-Las, groupe californien que j’ai vu, début 2015, à Stereolux/Nantes et « ses riffs de guitare ». Quant au style « Shoegaze« , affectionné aussi par le duo (on parle de Slowdive), s’il est  absent du 1er album, il fait quelques incursions dans le nouvel album avec « des guitares un peu plus agressives » (dit Romain) en live , avec un côté « mur de son » notamment sur le titre d’ouverture « Alligators » du dernier album « OffShore« , sorti début Avril 2018 chez le label Deaf Rock Records.

Le titre « Alligators » est un clin d’oeil au producteur de leur 2ème album, Charles Rowell, leader/guitariste des Crocodiles, rencontré en Californie. Le nouvel album mêle davantage les styles/influences et le côté « pop/surf music » du 1er album est « moins flagrant » pour Dorota. Le titre de l’album, « Offshore » se veut complexe , à l’image de la musique de The Blind Suns: « Offshore », c’est le vent qui forme la meilleure vague pour le surf » précise Dorota (NDLR:vent de terre qui creuse les vagues…vous saurez tout!!) « La surf music, c’est la liberté, comme la moto, l’adrénaline, mais aussi la jeunesse éternelle »… La signification « au large » reflète, comme je l’avais pensé (et c’est aussi l’un de leurs nouveaux titres-Brand New start) , l’idée « d’un nouveau départ » , ajoute Romain, « l’album s’étant fait en partie grâce à nos tournées aux Etats-Unis » pour Dorota qui ajoute: « Les voyages nous ont inspiré pour la composition » et « c’est un road album…comme un road trip » (Il suffit d’écouter et de regarder le clip video de « Ride » pour en être immédiatement convaincu!). « L’idée conductrice reste le voyage, l’évasion »… continue Dorota; on les retrouve dans d’autres titres de l’album, de « Brand new start » à « Offshore« , le titre le plus long..que j’aime vraiment beaucoup… illustrant « l’évasion totale », le lâcher prise » à « Texas sky« …le ciel du Texas qui les fait rêver « bleu », « pas un nuage », « le soleil » qui recharge les batteries: « en Mars, cela fait du bien » conclut Dorota.

Off Shore, « nouveau départ » et envol pour The Blind Suns!?

Le Texas, les festivals d’Austin, The Blind Suns les connaissent bien puisqu’ils y sont allés plusieurs fois toutes ces dernières années, rencontrant un accueil et un écho favorables de la part d’un public à la mentalité ouverte: « The Blind Suns sonnent américain avec le petit côté exotique de la french touch » dit Romain, même si la prononciation-très bonne- de Dorota les fait passer parfois pour des américains!

P1070409
The Blind Suns/ Nantes/ 27/04/2018/Jeremy/Dorota/Romain/ photo weirdsound

 

Si, dans le passé et à la base c’est surtout Romain qui compose la musique et Dorota écrit les paroles, « il y a de moins en moins de règles » et « on mélange les compétences » précise notre duo…. »Offshore », c’est  » Dorota qui l’a fait quasiment de A à Z » précise Romain qui a ajouté des arrangements. Sur le dernier album, le groupe a adapté aussi un titre , « Astral Flight » d’un ami anglais Richard Smith. Beaucoup de titres sont assez courts, « dans un format pop song » de 3’30 affectionné par le groupe . Le groupe a même , à le demande d’une radio, rogné un couplet de Dorota dans « Brand new start » pour que celui ci soit diffusé!

IMG_4682
The Blind Suns/ Nantes-27 Avril/ Photo weirdsound

 

Jeremy Mondolfo (qui nous a rejoints depuis la 2ème moitié de notre entretien) intervient surtout pour le Live, où son rôle est indispensable ! Même s’il ya beaucoup de programmation/boîtes à rythme sur l’album récent (avec des cymbales rajoutées par Jérémy), le groupe « recompose les titres » pour leur live avec souvent, une « grosse configuration » pour la batterie qui révèle le jeu brillant et très efficace de Jérémy qui peut faire davantage de « breaks » et évite le côté répétitif/plaqué du disque. Ainsi un titre comme « Solar Wind » a été retravaillé et est bien meilleur en live que sur le 1er album avoue volontiers le trio.

Clap de Fin…optimisme de rigueur??

Au regard de nos échanges, qui se sont aussi prolongés sur l’évolution récente de la Pologne et la situation des migrants, je leur demande « êtes vous optimistes » ?…Dorota se veut « optimiste mais plus réaliste » (Rires) et « on est nostalgiques »…..(les paroles de Ride invitant pourtant à ne pas regarder en arrière!)…Romain ajoute « on n’est pas pessimistes » et « on a aussi beaucoup de chance »: « le fait de voyager, de voir des gens qui écoutent de la musique sans artifice »….cela ouvre encore un peu plus l’esprit..(et le coeur?).

Merci au groupe pour cette rencontre!!

The Blind Suns en 2015/live Chabada Angers/

tracks: Rockerfeller/ Million Times/ Solar Wind/ Golden years/

 

En concert retrouvez The Blind Suns: A ne pas manquer!!

Besançon: 24 Mai

Lyon: 25 Mai

Vichy 26 Mai

Nantes (le Ferrailleur) le 30 Mai

Les Sables d’Olonne: 5 Août.

Autres dates sur leur page facebook!

https://www.facebook.com/theblindsuns/app/123966167614127/

0