The Saxophones: cocktail pour un été très cool!

The Saxophones c'est eux : Alexi Erenkov et Alison Alderdice. The Saxophones c'est eux : Alexi Erenkov et Alison Alderdice.

The saxophones, duo/trio américain va sortir son 1er album“Songs of the saxophones” le 1er Juin (chez Full Time Hobby/Pias) après 2 singles  (“If you’re on the water” en 2016 et “Aloha” début février, juste pour accompagner la naissance de leur 1er enfant). A noter aussi qu’en face B figure une très belle reprise du titre “Just you” (écrit par David Lynch et Angelo Badalamenti au début des années 90 et que l’on retrouvait dans “Twin Peaks“).

 

The Saxophones, c’est d’abord le projet solo d’un homme, multi instrumentiste, Alexi Erenkov, projet débuté au début de la décennie; il voulait aussi introduire des percussions et a tout naturellement pensé à sa femme , Alison Alderdice, car, dit-il “Je voulais partager cette expérience avec elle” et il ne supportait pas l’idée non plus de pouvoir partir en tournée des semaines sans elle: “J’aurais été dévasté” déclarait-il aussi et on ne doute pas de sa conviction profonde quand il ajoute que “le facteur le plus important dans le choix (d’un membre) d’un groupe est l’Amour”!

Les chansons qui composent le 1er album ont été écrites à bord d’un bateau où le couple vivait, en baie de San Francisco, notamment lors de “matinées pluvieuses” d’hiver avec une simple “guitare acoustique”. Le couple dit s’inspirer d’enregistrements divers des années 50 (Ehen Ahb, l’hawaïen Buddy Fo et Martin Denny , auteur de l’album “Exotica” en 1947 et du genre musical en découlant), du compositeur italien Vittorio Impiglia et du jazz de la côte ouest.

Si le timbre de voix d’Alexi Erenkov peut rappeler Léonard Cohen sur certains titres (je pense notamment à “Alone Again”), on peut penser aussi à Stuart Staples (Tindersticks), deux valeurs sures…. ajoutez un zeste de Kurt Wagner (Lambchop), saupoudrez d’un peu de Mercury Rev, de Guillemots et de Cigarettes After Sex et vous avez le cocktail idéal pour préparer et passer un été cool.

Dès le 1er titre, “Time is like a river“, la tonalité est donnée…le temps peut s’écouler lentement…..Le 2ème titre, “Picture“, Alexi Erenkov l’a écrit “quelques semaines après la mort de Chuck Berry“…il s’explique: “A mes oreilles, et c’est très personnel, le couplet d’ouverture ressemble à un “Riding Along in my Automobile” post moderne. Puis il ajoute: “Je le chante d’un point de vue d’un jeune surfeur californien qui est sur le point de remettre en question ses croyances; A d’autres moments, je réfléchis sur la façon dont ma quête de sens se manifeste dans les envies de consommer et de créer”.

Aloha” était le single paru déjà il y a quelques mois et reflète le même charme suave que l’on va rencontrer tout au long de l’album. J’ai oublié de mentionner qu’Alexi Erenkov chantait et jouait de la guitare mais aussi du saxophone (souvent présent et ajoutant une note nostalgique et envoutante à la fois), de la flute et du synthé. Le duo est aussi accompagné par Richard Laws à la basse et au vibraphone. Après les très beaux “Just give up” et Alone again” (un de mes 3 titres préférés), “Work Music “souligne la basse de Richard Laws. Les 3 derniers titres ne vous feront sans doute pas danser cet été (quoiqu’un slow est toujours possible!) mais ils vous feront glisser dans la “dream pop” des Saxophones, un petit verre à la main…. Écoutez “Mysteries revealed“…et vous êtes définitivement emportés!

 

En bonus…leur 1er single..en live en…2014!