Mayfly duo canadien

Les clips de la semaine vol.76

En photo de Une: le duo féminin canadien Mayfly qui annonce son premier album Hideway pour cette année.

Ok, nous n’allons pas vous dire le contraire…les clips de la semaine perdent parfois leur régularité pour devenir bi-mensuels et encore! Soyez indulgents et ne dîtes pas que cela ne vous arrive jamais de ne pas être « surbookés ». Nous allons nous rattrapper en vous présentant une sélection de qualité. Comme toujours, bien sûr, mais encore plus cette fois! De Black Midi à Sharon Van Etten en passant par Harry Wilis Jane, Hoover III, Crack Cloud, Mayfly… et d’autres!

Black Midi-Welcome To Hell

Welcome To Hell et au prochain album de Black Midi!

Après 2 albums, Schlagenheim en 2019 et Cavalcade en 2021, Black Midi s’est imposé comme un groupe atypique dont l’univers musical est unique et immédiatement reconnaissable. Nous avons déjà apprécié la bande à Morgan Simpson, batteur talentueux, à Check In Party puis au Festival Levitation en 2019.

Le trio va nous proposer un nouvel album de 10 titres, Hellfire, le 15 Juillet, sur le label Rough Trade. Il est produit par Marta Salogni(Bkork, Alex Cameron..) et Max Goulding( Squid…). Album très riche, aux contrastes et ruptures de rythmes saisissants. Vous serez surpris par le magnifique et mélodieux Still ou l’étonnant The Race is About To Begin. L’énergie du groupe est intacte, notamment dans ce premier titre dévoilé, accompagné d’un clip, Welcome To Hell. A 3 semaines, du Hellfest, bienvenue en enfer!

Crack Cloud-Please Yourself

Crack Cloud que nous retrouverons au Festival Levitation à Angers le Dimanche 5 Juin

Crack Cloud, encore un groupe que nous avons vu à Check In Party en 2019 et que nous allons avoir le plaisir de retrouver au Festival Levitation 2022 le 5 Juin à Angers. Le collectif canadien-de Vancouver-annonce son deuxième album, Though Baby, pour le 16 Septembre, sur le label Meat Machine. Crack Cloud nous en dévoile un premier extrait, Please Yourself. Un titre puissant accompagné d’un clip video un peu déjanté et très séduisant!

Encore un groupe dont le chanteur principal, Zach Choy, est aussi le batteur. Il nous offre un éclairage sur le titre. « Enfant, ma chambre était un autel. Les images sur le mur représentaient une grande partie de ce que j’idolâtrais et aspirais à être. Ce genre de déification de la pop culture a contribué à renforcer mon sens de la narration de soi, aussi fabriqué soit-il. Mais cela a également fourni un sens de solidarité… avec une sous-culture qui a validé les insécurités d’une manière personnelle. C’est ce qui fait de l’industrie des médias un si profond paradoxe. C’est à la fois une source d’inspiration pour les gens, tout comme une illusion artificielle« .

Crack Cloud passera par Lille (1er Juin), Dijon(2 Juin), Lourmarin(4 Juin) justa avant Angers et le Festival Levitation.

Sharon Van Etten-Mistakes

Sharon Van Etten vient de sortir son sixième album studio, We’ve Been Going About This All Wrong sur le label Jagjaguwar. Un album qui, selon la chanteuse canadienne, exprime la beauté et la puissance qui peuvent être sauvées des ruines. Puissent les Ukrainiens en garder quelques miettes d’espoir! Elle abandonne le côté plus synthétique des 80’s qui prévalait dans l’album précédent, Remind Me Tomorrow.

L’album est souvent intimiste. Désormais mère, elle nous offre, par exemple, une très belle ballade avec Home To Me. Mais elle aborde aussi certaines de ses autres angoisses, comme la guerre (Anything). La voix-et les arrangements superbes-sont toujours au service de sa plume. Le seul clip disponible récemment est celui du titre Mistakes, le seul dans la veine musicale de l’album précédent. Elle sera en concert à Paris/La Cigale le Juin.

Harry Wilis Jane-Rollercoaster

Rollercoaster, délicieuse sucrerie pop des Lillois de Harry Wilis Jane

Le trio lillois Harry Wilis Jane vient de sortir, le 20 Mai, son premier E.P, Roller Coaster. Louis-Victor(chant, guitare, synthés) et Timothée (basse) étaient déjà ensemble dans un groupe lors des années Lycée. Ils ont rejoint Martin(batterie et…management!) lorsque leurs groupes respectifs ont cessé. Quand ils évoquent leurs influences musicales, le spectre est plutôt large: il va de Parcels à Balthazar, en passant par Gogo Penguin, la pop anglaise des 80’s et LCD Soundsystem.

L’E.P explore « les amourettes de vacances, tantôt courtes, tantôt longues mais d’une intensité incomparable. Telles des montagnes russes qui donnent leur nom à cet opus, elles nous apprennent autant sur nous que sur les autres et se révèlent parfois aussi attirantes que dangeureuses ». Roller Coaster, le titre éponyme, raconte « ces histoires qu’on vit au gré des changements de rythme, tantôt rapide, tantôt lascif. Course effrenée à l’amour, même éphémère, il dévoile la pression (des autres comme de soi) à ne pas être seul, à ne pas laisser passer une opportunité qu’on sait pourtant être destinée à durer, attiré·e à l’image du papillon de nuit par la flamme, quitte à s’y brûler ».

Le groupe décrit le titre comme « une sucrerie pop qui fond comme une barbe à Papa et décoiffe comme un manège à sensations ». Titre élégant, frais et aussi dansant… pour l’été?

Adam Carpels-Blinded Knight

Adam Carpels et les envolées lyriques de Thérèse

Tiens! Encore un lillois!….Adam Carpels a sorti, en Février, son premier E.P, Onirismes. Dépeint parfois comme le « génie de l’éléctronica Hip Hop » (rien que ça!), il a déjà travaillé avec de nombreux artistes comme Thérèse, Lexa Large ou Lucius. Il décide, lors de la pandémie, de lancer son projet solo, entre bass music et éléctronica principalement. Adam Carpels revendique ses influences multiples, de Four Tet à Jamie XX en passant par Massive Attack et Flaming Points.

L’E.P Onirismes nous propose un voyage en 5 titres, tous séduisants; Douce Noire, un instrumental-accompagné d’un beau clip- est magnifique. Aujourd’hui, nous vous proposons Blinded Knight où l’on croise justement Thérèse et ses belles envolées lyriques. Le titre nous invite à réfléchir sur la question des luttes et des prises de pouvoir. …Le pouvoir qui aveugle celle ou celui qui le possède. La danseuse Solen Athanassopoulos nous plonge dans une atmosphère entre rêve et réalité.

Hooveriii- See

Hooveriii pour un nouvel album en Juillet

Si vous suivez régulièrement notre site, vous n’avez pas du manquer la chronique du dernier album de Hooveriii, Water For The Frogs. Le groupe de Rock Psyché californien annonce son nouvel album, A Round Of Applause, pour le 29 Juillet. Hooveriii partage le titre See qui sera le titre d’ouverture. Bert Hoover, le frontman nous précise.  » See‘parle d’essayer de ne pas prendre la vie pour acquise. Certaines choses sont plus faciles à dire qu’à faire. C’est la première fois qu’Anna Wallace chante avec nous sur cette chanson et elle s’est mise en place de manière assez transparente. C’était un jam jangle assez dépouillé jusqu’à ce que le groupe le remplisse de douceurs pour les oreilles. »

La vidéo a été filmée en 16mm aux Trona Pinnacles à Trona -Californie. Conçue et co-réalisée par Nikki Houston et Owen Summers. Elle met en scène des extraterrestres échoués sur terre qui tentent de retrouver leurs origines.

FINAL LIGHT-Final Light (Perturbator X Johannes Persson)

Final Light, une superbe collaboration

Quand le maitre de la dark/synth wave made in France Pertubator aka James Kent s’associe avec le monstre métallique venu du nord, le hurleur/guitariste de Cult Of Luna Johannes Persson, ça donne Final Light. Un projet de EP qui est né à l’initiative du Roadburn festival avant la pandémie. La rencontre des deux univers particulièrement sombres et pas si opposés que ça en termes de sonorités fonctionne à merveille et chacun des deux artistes apporte sa touche au projet pour accoucher d’un morceau qui vous scotche au mur! À propos du titre, Persson déclare : « Il y avait tellement de choses qui me rendait furieux : des amis à moi fréquentaient une personne toxique, narcissique et folle. Je tournais en rond, plein de colère et de haine, je pense que c’est sorti au travers de ce texte. » Voilà!

Maxwell Farrington & Le Superhomard-I Had it All

I Had It All, morceau titre d’ouverture d’un nouveau bel E.P

Il y a un an, nous avons chroniqué le premier superbe album, Once, du duo alors interviewé. Maxwell Farrington, l’australien et le français Christophe Vaillant aka Le Superhomard nous avaient enchanté et l’album fut unanimement salué par la critique musicale. Le duo revient aujourd’hui avec un très bel E.P, I Had It All, sorti ce 20 Mai sur le label Talitres.

Cet E.P de 6 titres a été enregistré à l’automne dernier et nous dévoile de nouveaux bijoux. Nous avons le plaisir de retrouver « notre » crooner et sa voix me rappelant toujours Scott Walker. Quant au Superhomard, les mélodies sont, une nouvelle fois, finement ciselées; Nous renouons avec le talent de « l’orfèvre pop » que nous décrivions l’an dernier.

Mayfly-Black Water

Notre coup de coeur du mois de Mai avec le duo canadien Mayfly

Pour terminer cette rubrique, voici un dernier coup de coeur avec le duo canadien Mayfly. Le duo nous annonce son premier album, Hideway, dans le courant de l’année et nous offre un premier titre, Black Water. Les deux jeunes femmes, Emma Cochrane et Charlie Kunce, originaires de Montréal, ont déjà sorti un premier E.P, Essence. Leur objectif est de « créer un espace sûr pour que tous les auditeurs puissent s’évader de leur réalité à travers l’univers musical et visuel du duo ».

Le titre Black Water nous plonge dans l’univers sombre et torturé de Mayfly, et aborde de manière sublimée la dépression, l’anxiété et le sentiment de solitude. Un titre superbe qui exprime un moment de profonde souffrance et de peur de ne jamais être vu ni entendu par ceux qui nous entourent dans un moment de mal-être. Un éclairage sur le clip: »Le goudron est censé symboliser leur douleur, leurs pensées sombres, les choses qui les étouffent et les empêchent de ressentir toute forme de bonheur ». Un titre électro pop présentant un son brut, des performances vocales déchirantes de la part des deux jeunes femmes. L’ arrangement de cordes du quatuor Esca sublime ce sentiment de détresse.

Terminer le mois de Mai en douceur-hors dépression!- avec ce dernier titre de Mayfly, c’est une belle opportunité de vous offrir un peu d’évasion en parfaite harmonie avec les souhaits du duo! Belle semaine et beau début de Juin!

Les derniers articles par La rédaction de weirdsound (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page