Festival Levitation Angers jour 2: Go!Zilla, Flamingods, Mien, Spiritualized!

Alex Maas et Rishi Dir/ MIEN au festival Levitation 2018 - photo par Ziggy Alex Maas et Rishi Dir/ MIEN au festival Levitation 2018 - photo par Ziggy

Après une première belle soirée au festival Levitation d’Angers le vendredi 21 Septembre (voir article d’Ehyobro) , le samedi s’annonçait aussi riche en nous réservant quelques belles surprises.

Dylan Cameron et Adam Jones, sur le toit du Quai
Dylan Cameron et Adam Jones, sur le toit du Quai / Levitation Angers 2018 – photo par Ziggy

Je fis presser mes adorables hôtes angevins pour le déjeuner, voulant ne pas manquer la session qui devait se dérouler sur les toits du Quai, « dans la limite des places disponibles », après avoir renoncé à la séance de cinéma consacrée au Festival Levitation d’Austin en 2015. Arrivés sur le toit du Quai, un peu avant l’heure, première surprise de la journée…nous étions quasiment seuls et le duo attendu, Adam Jones (du groupe Troller mais aussi patron du label Holodek records) et Dylan Cameron, grand espoir de la scène électro d’Austin, était déjà derrière ses platines. Le ciel gris et de bonnes raales de vent nous accueillaient également sur le toit! Rien à voir avec le beau temps accompagnant le set de Rishi Dir l’année précédente! Notre courageux duo, sautillant parfois…pour se réchauffer a tout de même livré son set d’une heure devant une poignée de « privilégiés » qui avaient bravé les conditions météos indignes de l’ensemble de l’été passé.

Bryan's Magic Tears / Levitation Angers 2018 - photo par Ziggy
Bryan’s Magic Tears / Levitation Angers 2018 – photo par Ziggy

Dès 16h30 nous étions de retour au « Forum » , la plus grande salle, pour le 1er concert du jour, le groupe français Bryan’s Magic Tears: les parisiens ont sorti un 1er album fin 2016 dans lequel j’aimais bien plusieurs titres.; le quintet, visiblement influencé par les années 90 a produit un set plaisant entre rock indé et noisy pop psyché ….A revoir pour se faire une idée plus précise et suivre leur évolution.

Spelterini Festival Levitation Angers
Spelterini / Festival Levitation Angers 2018 – photo par Ziggy

Spelterini est un jeune groupe (2017) composé de deux ex Chausse Trappe et deux ex Papier Tigre (que j’avais eu l’occasion de voir à Nantes).Le quatuor joue en scène deux longs titres mais qui, j’avoue, mettent du temps à « démarrer »….je me suis un peu lassé.

Luca Landi de Go!Zilla /Festival Levitation Angers 2018 - Photo par Ziggy
Luca Landi de Go!Zilla /Festival Levitation Angers 2018 – Photo par Ziggy

Go!Zilla allait se révèler davantage séduisant dans la grande salle, avec un set, il est vrai plus péchu aussi! Leur ayant consacré un long article (interview, nouvel album et after show!) je vous y renvoie!Belle confirmation!

Kamal Rasool de Flamingods / Levitation Angers 2108 - Photo par Ziggy
Kamal Rasool de Flamingods / Levitation Angers 2108 – Photo par Ziggy

Flamingods, que je n’avais connu qu’en découvrant la programmation du festival, allait être, pour beaucoup de gens une des découvertes majeures de ce festival même si quelques uns avaient déjà été séduits aux Transmusicales de Rennes en décembre 2017.. Difficile de mettre leur musique dans une catégorie mais, pour faire simple (hum!) c’est world/ethnique/psyché avec un zeste aussi de pop rock et d’electro… avec quelques samples! (Kamal Rasool, l’un des trois musiciens de Bahrein, l’an dernier, parlait de « Psychédélisme exotique »!). Le quintet utilise aussi des instruments traditionnels (Ils ont ainsi déniché sur un site marchand , une guitare thaïlandaise lors de leur voyage là bas) et a assuré un set brillant!

Brady Keehn de Sextile/ Festival Levitation 2018 - photo par Ziggy
Brady Keehn de Sextile/ Festival Levitation 2018 – photo par Ziggy

Je ne m’étendrai pas sur Juniore….le groupe parisien n’a pas suscité mon enthousiasme. Le set de Sextile était plus convaincant…quatuor post punk basé à Los Angeles, Sextile fait preuve d’une énergie débordante : Brady Keehn, le chanteur virevoltant, emmène le groupe dans un set de post punk brut où les morceaux courts s’enchaînent de façon rapide ; Bon set pour un groupe que je découvrais!

Alex Maas et Rishi Dir de Mien  / Festival Levitation Angers 2018 - photo par Ziggy
Alex Maas et Rishi Dir de Mien / Festival Levitation Angers 2018 – photo par Ziggy

Bien sûr, j’attendais beaucoup Mien, un groupe dont j’avais déjà vu 3 des membres dans leurs groupes respectifs, The Black Angels, Elephant Stone et The Horrors.(voir article). Pas de déception sur le set produit par ce « super groupe » qui a joué l’intégralité de leur album de début d’année. C’est toujours un régal d’entendre Alex Maas chanter et Rishi Dir jouer du sitar. Pas encore assez souvent, regrettaient même certains spectateurs!

Alex Maas et Rishi Dir de Mien  /Festival Levitation Angers 2018 - photo par Ziggy
Alex Maas et Rishi Dir de Mien /Festival Levitation Angers 2018 – photo par Ziggy

Difficile de tout voir et tout écouter..notre duo de reporters décidait tout de même de se sustenter..il était déjà 21h45….et l’impasse concerna le set d’October Lieber…..Revenus pour Flavien Berger, j’attendais de revoir celui qui ne m’avait pas enthousiasmé il y a 3  ans à Stereolux/Nantes mais les critiques du dernier album étaient tellement bonnes….je ne fus toujours pas séduit malgré deux trois passages plaisants. Je donnais aussi une deuxième chance à Radar Men From The Moon, que j’avais vu au printemps..mais j’attendais alors tellement Shame que le quatuor néerlandais n’avait pas retenu trop mon attention. Les 4 membres de RMFTM, tous derrière leurs « machines » ont livré un set meilleur qu’à Nantes même si, là encore, j’attendais…Spiritualized!

Radar Men From The Moon / Levitation Angers 2018 - Photo par Ziggy
Radar Men From The Moon / Levitation Angers 2018 – Photo par Ziggy

Spiritualized…un monstre sacré qu’il fallait absolument voir, d’autant que Jason Pierce, son leader incontesté et seul membre permanent depuis le début du groupe en 1990, avait annoncé que le 8ème album « And Nothing Hurt » qui venait de paraître serait sans doute le dernier, tellement produire un album l’épuisait. C’était la 1ère fois que je voyais le groupe en concert et , comme pour de nombreux spectateurs, la claque fut totale. Jason Pierce, aka J.Spacemen pour se rappeler de sa 1ère formation Spacemen 3, est bien le frontman, même s’il reste assis pendant plus d’une heure 30 et qu’il est entouré par 6 musiciens et deux choristes. Le set commence par 5 titres issus du répertoire plus ancien, de 1992 avec « Shine a light » extrait du 1er album brillant « Lazer Guided melodies », à 2008 (« Soul on fire issu de l’album « Songs in A&E ») en passant par « Hold on » (de l’album « Amazing Grace » )qui ouvre le concert et deux titres, « Come together » et « Broken Heart » de l’album « Ladies and gentlemen we are floating in space » (1997) considéré comme un chef d’oeuvre( même si Jason Pierce préfère l’album précédent « Pure Phase« ).

Jason Pierce de Spiritualized/ Levitation Angers 2018 - Photo par Ziggy
Jason Pierce de Spiritualized/ Levitation Angers 2018 – Photo par Ziggy

L’heure suivante va être entièrement dédiée au dernier magnifique album « And Nothing Hurt », sorti 2 semaines avant: Spiritualized enchaîne d’ailleurs « Broken Heart », superbe titre de près de 7 minutes et souvenir douloureux du départ de sa compagne avec « Perfect Miracle » , premier titre du dernier album dont le titre, comme un appel de détresse, est écrit en morse sur la pochette! Jason Pierce a une voix qui ne peut vous laisser insensible, avec, parfois aussi, des accents de Neil Young , comme sur le bluesy « Damaged »et de Richard Ashcroft (ex The Verve), comme sur « On The Sunshine », ce qui est paradoxal quand on sait que la compagne de Jason l’a quitté pour Richard!L’ordre de l’album est parfaitement respecté dans le concert. Jason Pierce se permet même quelques solos de guitare comme sur « I’m a man » ou « The Prize » et les choeurs gospel de ses deux choristes ajoutent souvent à l’émotion suscitée par certains titres… Les versions live sont souvent ainsi sublimées y compris le dernier titre « Sail on through »(un parfum de Cohen) qui achève la séduction , après le poignant « The Prize » où Jason Pierce s’interroge sur l’Amour: « je ne sais pas si l’Amour est le remède, s’il est si pur et s’il est la récompense (The Prize) »!

« I’m your man » un des titres du dernier album de Spiritualized joué à Angers.

Difficile alors d’enchaîner avec le concert de Rendez Vous qui était déjà largement entâmé et dont l’énergie rompait le charme opéré par le concert de Spiritualized. Beaucoup de spectateurs ont, d’ailleurs, préféré rester sur Spiritualized, groupe dont Dave Gaham (D.M) est un fan de la 1ère heure au point de les avoir embarqués pour assurer la 1ère partie de la tournée européenne de Depeche Mode en 1993. (Mais le style étant très différent et le public sans doute très partagé, Spiritualized préfèra renoncer après 6 dates!).

Le Festival Levitation nous a offert, à nouveau, deux jours de régal musical pour les amateurs de musique, en continuant à s’ouvrir à des styles et groupes qui ne sont pas seulement classés « Rock Psyché ».

Merci à tous ceux qui ont permis cette nouvelle et belle édition!

0