Confiné du Bulbe #1 – Spécial Electro

Temps de lecture : 6 minutes

Une nuit, une insomnie et une idée… :

Pour être plus précis… une idée Weirdsoundienne :

Je viens de me coltiner 2 semaines de télétravail… loin de moi l’idée de me plaindre, mais je m’aperçois que je viens de passer ces 2 semaines avec mon casque vissé sur les oreilles. En dehors de la production de tableurs excel, de présentation powerpoint, de mail outlook, de conf-call à 10, de visio à 5, l’un de mes grands plaisirs a été de pouvoir m’écouter de la musique à longueur de journée.

Je crois qu'on a une idée @Message à caractère informatif
Chef, je crois que j’ai une idée pour se faire un max de tunes @Message à caractère informatif

Ah … Sacré Laurent Garnier…

Et là… spécial Casse-Dédi à Laurent Garnier… Baron ultime de l’électro française, Prince du dance-floor, Archiduc des sets endiablés, Vicomte du dodelinement de l’épaule avec la tête penchée pendant ses lives à la réputation planétaire…. Monsieur Garnier (J’ai bien mis un « M » Majuscule) a diffusé le hashtag #luckilywestillhavemusic sur les réseaux sociaux : un soutien à toutes et tous durant cette période de Coronavirus.

En cadeau, le dj-frenchy nous met à dispo son mix de 7h à Tokyo enregistré en novembre 2019 (coupé en 2 parties) pour passer le temps en bonne compagnie.

Laurent Garnier Post Facebook - Dj Set Tokyo Nov 2019
Laurent Garnier Post Facebook du 15/03/2020 – Dj Set Tokyo Nov 2019

Un mix juste royal, complet, fluide… à écouter en voiture (post-confinement attention), en faisant du sport, en faisant des présentations powerpoint (promis ce n’est pas inconcevable, ça colore les présentations destinées à ton manager, alors qu’elles étaient ternes initialement), ou même à balancer en soirée devant tes potes pour leur faire croire que tu « touches un peu quand il s’agit de mixer ». Les plus connaisseurs reconnaîtront, dans ce set, les reprises des plus grands DJs de la planète, à la sauce Laurent Garnier. A raison de 3 / 4 écoutes complètes du mix sur cette dernière quinzaine de confinement, je vous martèle qu’on n’est pas loin de la 8ème merveille du monde :

Part One :

Laurent Garnier Set à Tokyo – Part One

Part Two :

Laurent Garnier Set à Tokyo – Part Two

Et alors cette idée…

En fait, c’est pas vraiment mon idée… car de nombreux artistes, sites internets et médias l’ont eue… donc c’est une sorte d’idée plagiastique…

Ce que je vous propose donc pendant la durée de ce confinement :

  • vous filer des idées de lives, de sets, de concerts, de shows, d’interviews, de documentaires… disponibles d’ores et déjà sur internet, supports soient vidéos et/ou audios.

Ma seule contrainte :

  • essayer de les regrouper par thèmes pour vous occuper…et même pouvoir y revenir post-confinement.

Aujourd’hui et pour démarrer… l’électro sera mis à l’honneur

Helena Hauff – Boiler Room – 26.03.2020 (Streaming from Isolation) : l’industrie techno lourde allemande

Jeudi dernier (26/03/2020) à l’heure de l’apéro visio skype/zoom/hangouts/messenger/whatsapp, Boiler Room (le projet planétaire de set électro à comité réduit en streaming internet) proposait un set d’Helena Hauff (en direct de chez elle)… Puissant, dark, Helena nous convie, at home, à un set monstrueux dont elle a le secret. On a même le droit à un bootleg d’Assassin de la Police de NTM à la 31ème minute juste hallucinant. 86.000 vues au moment d’écrire ces lignes rien que sur YouTube, et je vous assure que c’est grave mérité… Après, Helena Hauff n’est pas David Guetta, il faut aimer l’électro sombre, industrielle, violente… Dans un registre similaire à Paula Temple.

En vidéo :

Visitez la maison de Helena Hauff et dansez avec elle !

Ce dj set d’une heure agrémente également mes journées depuis jeudi dernier… mais à vous d’aller creuser, si ce n’est déjà fait dans les sets, Streaming from Isolation mis en ligne par la plateforme Boiler Room depuis le 24 mars.

Christian Löffler – Live Le Cercle @ Fontaine de Vaucluse 17.01.2018… un set électro plus posé que sa compatriote

Vous allez peut-être finir par en avoir marre que je vous parle de Christian Löffler toutes les semaines… l’une des raisons est que son activité a été assez chargée ces derniers temps : sa tournée européenne et notamment le live à l’Elysée Montmartre en novembre 2019 avec Fejkà en 1ère partie, puis la sortie de son 4ème album Lys le 20 mars 2020 (on s’est donc permis de les ajouter dans les clips de la semaine vol. 32 & vol. 33 à quelques reprises sur le mois de mars). L’important n’est pas là… On change complètement de registre après le mix d’Helena Hauff.

Atmosphérique, aérien, ce set de 1h30 dans un lieu atypique comme le propose régulièrement l’association Cercle est magique, bien que sans aucun public. Christian Löffler a la patience du travail en analogique, Alchimie et osmose sont au rendez-vous…. Une approche minimale où la moindre couche sonore est maîtrisée et vient alimenter l’ensemble. Un travail qui pourrait se comparer à celui de la musique classique, les différents instruments se superposent et se complètent… Le rendu du producteur allemand génère toutefois, un peu plus de rythmiques et de mouvements chez l’auditoire.

Typiquement ce set est le genre de création qui peut inciter la population peu encline à l’écoute de la musique électro, à virer de l’autre côté de la barrière.

Bref c’est beau, ça s’écoute même à l’apéro, en mode pépouse-OKLM avec un verre de Chardonnay dans chaque main.

En vidéo :

Christian Löffler – un live vertigineux avec Cercle aux fontaines du Vaucluse

En audio :

Christian Löffler, cette fois-ci en son dolby-soundcloud
David August – Live Boiler Room à Berlin 23.04.2014… jamais 2 djs de l’école allemande sans 3…

Et oui, comme quoi, quand on parle de l’école électro allemande, de ce son si pur, du côté « Dj berlinois »… et bien c’est clair qu’il n’y a pas photo… ils sont vraiment très bons… mais alors très très bons.

David August est donc également un génie. Dans un style assez similaire à celui de Christian Löffler, le producteur met à profit sa formation de pianiste et ses liens importants avec le monde de la musique classique pour créer une ambiance électro juste simple, magique et magnifique. Le set d’environ une heure est très qualitatif, et nous délivre l’une des meilleures expériences électro-ambiant à écouter actuellement sur le net (je trouve).

En vidéo :

David August en live privée à Berlin avec Boiler Room

En audio :

David August en live privée à Berlin avec Boiler Room
Jon Hopkins – live at Glastonbury 2019 – 28.06.2019… Le son, la lumière, et le talent en prime…

En plus de nous avoir pondu 2 derniers albums assez extraordinaires à savoir Immunity en 2013 puis Singularity en 2018 (que j’estime comme l’un des meilleurs albums électros de la décennie), Jon Hopkins nous accompagne dans des concerts incroyables. Le jeu de sons et lumières est omniprésent, lourd, on ferme les yeux et on décolle complètement. 1h30 de concert passe malheureusement à la vitesse lumière. Je ne sais pas trop comment vous expliquer le ressenti à l’écoute de son live (et de ses albums), mais on intériorise une certaine gêne, une brutalité dans ses sets, malgré une création ambiante et posée. Je crois que j’ai trouvé le terme… Jon Hopkins nous entraîne dans une musique addictivo-génante. On n’en revient pas indemne, mais on souhaite y retourner…

Bonne écoute, et bonne vidéo :

Vidéo Part 1 :

La captation de John Hopkins au Glastonbury festival 2019 – Part one

Vidéo Part 2 :

La captation de John Hopkins au Glastonbury festival 2019 – Part one

En audio :

La captation de John Hopkins au Glastonbury festival 2019
Molécule – Acousmatic 360 à La Cigale – le coup de cœur de Weirdsound

Molécule et Weirdsound… cela devient une grande histoire d’amour… on est juste des fans absolus tant dans le processus créatif, dans la recherche itinérante du son unique (au Groënland, Iles Féroé, Nazaré, intégration à un orchestre philarmonique…), que dans l’humilité et la simplicité de Romain Delahaye.

Molecule Acousmatic360 (3) - Scopitone2019 - @Goledzinowski
Molecule Acousmatic360 (3) – Scopitone2019 – @Goledzinowski

Son projet de spacialisation du son à 360 degrés avec Hervé Déjardin de Radio France crée une dynamique en concert qui allie tous les spectres de la béatitude électronique: noir complet, stroboscopes puissants, perte de repères, sons qui arrivent de partout, les jambes se soulèvent… on est happé littéralement par ce duo, on danse, on crie, on transpire… Paff pastèque !

On ne peut que vous inciter à relire le live report en 2019 au Printemps de Bourges de FatherUbu ainsi que l’interview et le masterclass que Romain et Hervé nous ont accordé en Septembre 2019 lors du festival Scopitone

Molécule en live acousmatic à 360° à la Cigale en octobre 2019

On conclut donc cette première version des Confinés du Bulbe – Electro… J’ai encore quelques dj sets / lives sous la main à vous proposer, mais pour une autre fois.

La rédaction et moi-même sont également preneurs de vos écoutes et de vos live… N’hésitez pas à commenter sur les réseaux pour nous faire découvrir !

Un dernier conseil : Restez chez vous & écoutez de la zik !

John O'Cube

Sous ses airs de trader aux combines maladroites, John est fasciné depuis son plus jeune âge par la musique. Brillant titulaire d'un fichier excel récapitulant l'ensemble des concerts vus depuis le début de sa vie étudiante, il cherche désormais la renommée en additionnant son record de présence en live devant Mogwai ou Deerhunter, ou divers groupe folk, rock, pop, indé,... Malheureusement, malgré une énergie débordante, on le perd souvent à l'heure de l'électro... ne vous méprenez pas, il ne commence pas à rédiger des articles pour la firme Weirdsound, il est plutôt perdu au 5 ou 6ème rang d'une scène électro douteuse, lunettes de soleil sur le nez car "l'électro s'écoute mieux avec des lunettes de soleil".

Avatar

2 thoughts on “Confiné du Bulbe #1 – Spécial Electro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *