Somehow, un album et un live à La Clef

Temps de lecture : 3 minutes

Des nouvelles du front

Le musicien Erwan Pépiot, aka Somehow, sort à très peu de temps d’intervalle, deux albums. Chroniqué dans ces colonnes l’année dernière pour son premier L. P., Hidden Memories qui nous avait séduit, il affute ses compositions et nous offre deux très belles galettes qui font du bien et déconfinent les oreilles.

En juin dernier, nous diffusions le premier extrait de Low Tide, un titre qui montrait que la forte personnalité musicale de l’artiste n’avait pas faibli. Sa voix toujours aussi caractéristique, agréable mélange entre la préciosité de Morrissey et la profondeur de Ian Curtis avait gagné en assurance.

Marée montante

Sorti en octobre dernier chez Toolong Records, Low Tide marque une évolution depuis Hidden Memories. Le musicien a non seulement étoffé ses arrangements, mais ses compositions ont gagné en épaisseur. Sa voix est mieux maitrisée, passant d’un timbre un peu bas et sombre, à un chant plus clair dans un même couplet ce qui donne l’impression que le ton général des titres s’est allégé. On sent qu’Erwan est beaucoup plus à l’aise avec son chant et se bride moins, assumant les imperfections pour les tourner à son avantage. Bien sur, on retrouve la marque très “cold wave” et l’influence de Joy Division—ou Cure pour There’s a Riot Coming —est encore très présente sans occulter la personnalité de l’artiste. Over The Raindrops et son intro très New Order période Movement en est une parfaite illustration. On assiste par ailleurs vraiment à l’éclosion d’un style très personnel où les voix prennent une plus grande importance. La superposition de la voix du chanteur avec celle d’Aurélie Tremblay donne à l’ensemble un sentiment à la fois de force et de fragilité. Invisible Wall, morceau à deux voix qui viennent se poser ensemble, puis se répondent l’une après l’autre sur une mélodie de piano/basse, accompagnée d’un beat qui s’installe petit à petit, est un titre finalement enjoué à l’équilibre presque parfait entre mélancolie et joie de vivre. On pourrait d’ailleurs penser que Take On The Best est une sorte de réponse à ce dernier…

Premier extrait du nouvel album, The wave se rapproche plus des titres de Hidden Memories et donne peu à voir de l’évolution qui s’est opérée depuis.

Low Tide est sans conteste une grande avancée dans la recherche musicale qui caractérise Somehow. La diversité s’est tranquillement installée avec une liberté de création plus débridée. Des titres comme Modern Life semblent condenser un ensemble d’influences bien digérées et marquer une forme de libération vis à vis de celles-ci.

Coupure d’électricité : Live à La Clef

En avril dernier, Somehow fait paraitre un live acoustique chez Toolong Records et Differ Ant. Enregistré dans une ambiance chaude et intimiste à La Clef à Saint-Germain-en-Laye le 20 décembre 2019, on retrouve une partie des titres de son second album en version acoustique. Accompagné de sa seule guitare, le musicien donne une autre dimension à ses morceaux. L’absence de la voix d’Aurélie Tremblay oblige Erwan Pépiot à donner plus de lui-même dans l’interprétation. Et il ne s’économise pas. Les enregistrements acoustiques ont cette capacité de dépouiller les compositions de ce qu’elles ont de superflu. Telle une esquisse épurée de Don Quichotte de Picasso, on se retrouve ici face à de la musique “nue”, dans sa plus simple expression. Et les morceaux du musicien passent l’épreuve haut la main. La voix de l’artiste nous prend et nous emmène avec aisance au travers des dix titres du live dont on émerge comme on sortirait d’un bon restaurant de campagne : repus et rassasié, le sourire aux lèvres avec le sentiment d’avoir passé un agréable moment de convivialité. Un très beau témoignage de performance en public.

À défaut d’une capture video du live à la Clef, une session acoustique pour Le cargo, un webzine musical de qualité comme weirdsound.net!

Liens :

https://somehow.bandcamp.com/

https://www.facebook.com/ThisIsSomehow/

https://www.toolongrecords.com/

Mr Moonlight

Entremetteur! Non, pas celui qui concocte des entremets, mais bien un passeur. C'est cela Mr Moonlight, un amoureux de la musique sous toutes ses formes : du métal le plus extrême à l'électronica la plus douce. Pour vous servir

Mr Moonlight has 129 posts and counting. See all posts by Mr Moonlight

Avatar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *