Mark E.Smith: la disparition d’une référence punk et post-punk!

Après une super soirée avec Depeche Mode à Bordeaux, Une soirée avec Depeche Mode puis une riche matinée chez Talitres, avec Sean Bouchard, ( article à venir), la bonne humeur ambiante nous faisait presque oublier à nouveau la condition de mortels de nos artistes musiciens favoris (même si leur musique peut rester éternelle)…..cette nouvelle journée grise et pluvieuse allait nous apporter une mauvaise nouvelle, la disparition du fondateur et chanteur mythique de The Fall.

Mark E.Smith, 60 ans, seul membre permanent « survivant » jusqu’alors du groupe The Fall, nous a quittés, hier 24 Janvier 2018. Nous savions qu’il était très malade, pour ne pas dire condamné, rongé par un mal étrange des voies respiratoires….et même s’il avait annulé ses dernières dates, il était encore en tournée en Novembre dernier, vociférant dans son fauteuil roulant, comme à Glasgow .

Mark E.Smith avait fondé The Fall en 1976 , alors qu’il travaillait comme docker sur le port de Manchester et qu’il avait décidé de changer de vie après avoir assisté à un concert des Buzzcocks et entendu les Sex Pistols à Manchester. Amateur de littérature, il avait choisi, avec son bassiste Tony Friel,  le nom The Fall, en référence à « La Chute » de Camus que son bassiste lisait alors!….Leur 1er concert eut lieu en 77 dans King Street, à la Factory , ce fameux local fréquenté aussi par Joy Division!!

Un des tous premiers titres de The Fall!(live 1977)

Dès le début, la voix de Mark E.Smith va être la marque de fabrique emblématique du leader charismatique et omnipotent de The Fall! Une voix un peu nasillarde, puis un peu plus rauque en vieillissant, déclamant, éructant, vociférant et qui lui permet d’assurer brillamment la 1ère partie de Siouxie and The Banshees en Mai 1978. Remarqué, le succès croît après avoir enregistré l’une des célèbres « Peel session » diffusées sur BBB radio 1, John Peel soutenant d’ailleurs Mark E.Smith jusqu’à sa mort en 2004, déclarant même souvent que The Fall était son groupe préféré…

Malgré des succès commerciaux modestes (les faisant même éjecter par une maison de disques comme Phonogram, en 1993), et des changements de membres aussi nombreux que les 32 albums studio au compteur, The Fall ont toujours pu compter sur un large noyau de fidèles et des références appuyées de la part de nombreux artistes. Joe Casey (Protomartyr) Protomartyr: le « post punk » bien vivant! Aftershow Nantes/23 Nov. 2017/, Charlie Steen (Shame) SHAME….on you!….. doivent être plus particulièrement en deuil aujourd’hui, eux dont la voix et la rythmique vocale scandée rappelle souvent celle de Mark E.Smith.

1985..interview de Mark E. Smith pendant 4 minutes puis deux titres live de l’album de The Fall de 1985 « This nation’s saving grace »…On trouve alors sa 1ère épouse et guitariste Elisse Salenger qui a pris le pseudo de Brix Smith, en référence à la chanson des Clash « Guns of Brixton ». …Joe Casey…adorait…et on sent l’héritage en écoutant « Bombast »!!

 

S’il fallait choisir un album dans cette discographie abondante (les derniers albums étant plus inégaux malgré une puissance bordélique garage intacte comme le montre le dernier opus de 2017, « New Facts Emerge« ), je choisirai l’album de 1985, « This nation ‘s saving grace » sorti alors seulement en vinyle à l’époque du début du CD!!

Avec Mark E.Smith, disparaît une figure majeure du courant post punk ….Ian Curtis ne pouvant, évidemment, jamais être oublié!

0