glao

GLAÖ: Floe, un voyage musical initiatique

Glaö vient de sortir son troisème album, Floe, autoproduit une nouvelle fois. C’est cependant le premier véritable album du duo formé par David Gouin(Didgeridoo, guitare, voix) et Brice Tenailleau (Batterie/percus/claviers). Cet album concept, composé à 4 mains, prolonge la magie électro tribale chamanique des deux précédents. Il reflète aussi un partage musical et un esprit de famille au sens large. Weirdsound a pu s’entretenir avec le duo pour éclairer au mieux ce nouvel opus. Précisons tout de suite qu’il vient d’être nommé « coup de coeur du mois » par Radio France. Une belle reconnaissance!

Glaö, un projet musical porté depuis plus de 10 ans par David Gouin.

Weirdsound a été séduit à deux reprises au Festival des Escales, à St Nazaire, en 2018, par la prestation de Glaö. Séduction partagée par le public dont une bonne partie n’avait alors jamais entendu parler du duo. Weirdsound avait aussi profité de ce festival pour interviewer le duo. Pour en savoir un peu plus, je vous invite, bien sûr, à vous reporter à cette interview! Glaö venait alors de sortir son deuxième album, O+. Un très bel album marqué, notamment, par l’addictif Fairy Ritual ou le titre fleuve Théorie Des Cordes. Je revoyais ensuite, avec autant de plaisir, le duo pour un live hypnotique, en Février 2019 au V.I.P de ST Nazaire.

Glaö, en Live au V.I.P de ST Nazaire en Février 2019

Glaö fut, dès 2007, le projet de David Gouin, parallèlement à son appartenance au groupe La Belle Bleue. Même s’il aime rappeler qu’il a commencé avec une groovebox dans sa chambre, le didgeridoo s’est vite imposé comme l’instrument phare. Celui qui allait donner un son, un sens et une identité à la musique de Glaö. Le langage, comme le nom de Glaö s’inspirent alors du kobaien, inventé par Christian Vander de Magma. Dès le premier album autoproduit, Esprit es tu là, en 2011, c’est une atmosphère qui se dégage, avant tout, de Glaö. La vibration du didgeridoo fait partie du rituel initiatique où chant et danse se mêlent intimement.

Ce n’est qu’après la sortie, en 2016, du deuxième album, O+, que Brice Tenailleau rejoint Glaö. Les deux amis se connaissent cependant depuis l’adolescence et ont déjà joué ensemble. Les deux compères s’avèrent, dès lors, très complémentaires. En live, Brice Tenailleau contribue à ajouter des sonorités plus actuelles, pour ne pas dire plus modernes, à cette électro Ethno Trance. Depuis, Brice Tenailleau « a oeuvré corps et âme, ces 4 dernières années sur la composition de chaque titre » du nouvel album, souligne David Gouin.

Floe, un concept album sous influences.

Conquête, titre d’ouverture du nouvel album de Glaö. Clip réalisé par Lucas Lorin.

L’idée d’un concept album est né d’une double réflexion. Brice T parle souvent de « trouver une certaine homogénéité sur les différentes productions, de trouver un fil rouge » explique David Gouin. Puis il ajoute: « Cela m’a aidé à ne pas trop me disperser, à canaliser la créativité sur des aspects bien particuliers dans la recherche des sons, des ambiances….Au bout d’un moment, je me suis rendu compte que, derrière les noms de certaines compositions, se développait un thème. Un thème à entendre sur différents niveaux, un exode moderne, un voyage initiatique et, surtout, une énergie dans la musique qui accompagnait cette sensation, cette idée« .

L’album est aussi très influencé par la nouvelle paternité de David G. « J’ai commencé à composer les premiers titres de cet album après avoir eu ma fille(4 ans aujourd’hui, ndlr) ce qui ne me laisse pas insensible. Soyons clairs, cela génère même une incroyable métamorphose. Même si cela parait toujours cliché pour ceux qui n’ont pas connu ça, c’est une énorme claque. La sensibilité n’est plus la même après, donc les inspirations suivent, enfin ça a été mon cas!« . Ainsi les titres se complètent et symbolisent « les épreuves menant à un changement de paradigme » rapelle le duo.

Le titre de l’album et de la pochette reflètent bien toutes ces réflexions et la genèse de l’album. En effet, le titre Floe a un double sens. S’il signifie banquise en anglais, il correspond à fille en Kobaien. Sur la pochette, l’oeuf d’énergie symbolise « la naissance, l’enfant, la nouvelle génération, l’espoir » porté, bien sûr, par leurs filles. Quant au monde glacé entourant l’oeuf, il représente « le froid, l’absence de vie, le monde qui se disloque, le péril commun qui nous guette« .

Floe, un album dense…un peu plus électro?

Le Didgeridoo à coulisse de David Gouin sur une reprise de Philip Glass

Les influences musicales de Glaö vont de Magma à Dead Can Dance, deux solides piliers, en passant par Pink Floyd, The Beatles, Philip Glass ou John Coltrane. Il faut dire que Brice T vient du jazz et aime aussi GoGo Penguin. Brice affectionne aussi Mari Boine, la norvégienne que j’ai déjà croisée, sur disque, avec Garbarek. Il est vrai que Mari Boine reflète un héritage musical chamanique à travers une forme d’expression spirituelle tribale. Un lien évident avec la musique de Glaö. Pour ce nouvel opus, David Gouin cite aussi les influences de Wardruna, Prodigy et Amon Tobin.

Après un travail de composition complexe et rigoureux, c’est Jeff Moreau-l’ingé son-qui « au moment du mix définitif, a apporté sa touche« . Bien sûr, l’album a supposé des compromis, mais « nous travaillons en bienveillance avec l’autre, toujours dans un esprit positif » souligne Brice. « C’est d’ailleurs de ces consentements que résultent l’originalité et la couleur singulière des arrangements de Floe » ajoute David.

Au delà de ses 6 titres, l’album est très dense, « 100 pistes par morceaux« ! Le duo joue toutes les parties de l’album. « Il n’y a quasiment aucun sample, hormis quelques textures et des programmations pour les beat électros« . Floe est ainsi « un support idéal pour proposer une histoire et un contenu plus cinématique« . Le live aura cependant une « touche acoustique et organique qui nous tient beaucoup à coeur » tient à préciser Brice.

L’album et notamment certains titres comme Climat ou Ether (j’adore!) me paraissent plus électros. J’imagine aisément des remix par des DJ pour en faire des titres de…Dance Floor! David avoue que ces deux titres sont plus « psytrance » et « invitent déjà les corps à se mouvoir« . « C’est toujours un plaisir de faire danser les gens, de les voir lâcher prise ». Cependant, « le côté cérémonie tribale présent dans notre musique n’a rien de très dancefloor mainstream » conclut-il.

Glaö et l’esprit de famille: le fil rouge identitaire de Floe.

Un extrait frustrant du deuxième titre Horizon sur l’album Floe

L’originalité de l’album Floe tient aussi, pour moi, à l’utilisation des voix mystérieuses des 2 filles des deux musiciens, Loubia et Pia (4 et 6 ans). « Il y a clairement un esprit de famille sur cet album » reconnaît Brice. « A la maison, c’est un peu une photo musicale de l’année 2020 » continue t-il. Tant mieux si cela a contribué à atténuer l’effet Covid sur certains enfants! « Pia est très fière d’avoir participé à cette aventure et, par le jeu, nous avons réussi à ce qu’elle prenne du plaisir » poursuit-il.

Cet esprit de famille au sens plus large se reflète aussi dans la volonté d’associer , en les valorisant, tous ceux qui ont contribué à la réussite de l’album Floe. On trouve ainsi, dans le dernier beau titre, Infini, Adèle Blanchin au Hulusi (flûte chinoise). Elle est aussi une des meilleures joueuses au monde de didgeridoo, dans un milieu très masculin. On croise aussi, sur tous les titres, Corinne Bahuaud, la compagne de Brice, plus habituée aux opéras et grands ensembles classiques. Début 2020, j’avais pu l’apprécier dans l’album Amor Infiniti puis le Live de Manuel Adnot.

Glaö tient aussi à rappeler la présence d’autres chanteurs comme M. Le Levreur sur le titre d’ouverture, Conquête ou Paul Guiheneuc sur Horizon. J.J Lasserre, à la programmation sur Ether est un des précurseurs de la Trance en France. Comme le confesse le duo, « On a cherché à les orienter au mieux et tous nous ont surpris par leur réactivité et leur inventivité« . Il ne faut pas oublier non plus l’amie artiste peintre Piam Cohen. Elle a conçu la très belle pochette de Floe, en a fait un tableau, numérisé ensuite par J.P Ménard.

glao - floe -pochette album
glao – floe -pochette album

Pour un album réussi, la qualité du son n’est pas anodine. Le rôle de Jeff Moreau et du studio Arpège de Nantes sont donc, aussi, à souligner! Il vous reste à découvrir l’album!

https://glao.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page