Autour des Escales de St Nazaire 2018

Les escales de saint nazaire 2018 Le site du festival entre port et chantiers navals de St Nazaire/photo Ziggy

2 semaines après la fin de cette nouvelle édition des Escales de St Nazaire dont Ehyobro et moi même avons largement rendu compte dans nos articles et avant le compte rendu des interviews réalisées, j’avais envie aussi de partager quelques autres souvenirs et photos…

Ces 3 jours de musique nous ont confirmé le talent de certains, nous ont permis de belles découvertes (pas seulement australiennes) nous ont émus et enthousiasmés et rarement déçus, même s’il en faut, évidemment, pour tous les goûts !

Les 3 jours de musique sont aussi une occasion festive de faire un break, souvent en famille ou entre amis, comme d’autres festivals qui restent à taille humaine et, de plus, dans un cadre magnifique.

IMG_6912
Les festivaliers gôutent le cadre des Escales face aux plus grands chantiers navals européens a bord de l’estuaire de la Loire. Photo Ziggy/weirdsound

Le cadre est, pour moi et de nombreux festivaliers rencontrés et venant d’une autre région que la Bretagne, magique tout en faisant partie de notre patrimoine industriel et culturel: les chantiers de St Nazaire, les seuls grands survivants européens, jouxtent, avec la base sous marine héritée de la 2de guerre mondiale, le site et les 3 scènes du festival..Du paquebot Normandie, lancé en 1932 au dernier né le « Celebrity Edge« , St Nazaire a vécu au rythme de la construction navale de réputation internationale. Le « Celebrity Edge » qui avait pris la mer jeudi pour des essais est revenu dans la nuit de samedi à dimanche, complétant ainsi le décor de la scène du port et celle du parc des expos pour la dernière soirée.

 

La scène de l’Estuaire..une des 3 scènes du festival/ Photo Ziggy weirdsound

Quant à la scène de l’estuaire, au bord de l’estuaire ouvrant lui même sur le grand large  avec vue sur l’immense pont qui emjambe la Loire, c’était un cadre de rêve dont ont profité notamment Ecca Vandal , Inüit, Remi, R.V.G

 

La grande allée menant à la scène du port/ Photo Ziggy weirdsound

La passerelle qui permet d’accéder au site du festival (voir photo à la Une de mon’article de samedi) nous fait déjà entrer dans un monde à part, entre ciel et mer, le temps d’une escale plus ou moins longue selon le choix du festivalier. Les festivaliers ont d’ailleurs partagé ce sentiment d’embarquer pour une croisière musicale, la grande allée entre le bassin portuaire et les « Docklands » renforçant cette impression.

Aux Escales, on y vient en famille beaucoup plus que dans la plupart des festivals, parfois avec de très jeunes enfants. A ce propos, difficile de passer sous silence l’irresponsabilité de certains parents qui n’avaient prévu aucune protection auditive pour leur jeune progéniture placée parfois au 1er rang, devant un mur d’enceintes: il fallait parois l’intervention des agents de sécurité (Merci à eux!) pour faire éloigner de jeunes enfants de cette agression aux conséquences souvent irréversibles.                               Heureusement, le festival des Escales ce sont surtout des moments cool et agréables , au delà de la météo parfois capricieuse qui n’a pas empêché Meute de nous offrir, sous la pluie, un final somptueux!

 

La plage au bord de l’eau….Les Escales 2018/ photos Ziggy weirdsound

Les Escales, c’est la plage au bord de l’eau , au pied du petit phare où les heureux festivaliers de l’espace V.I.P/partenaires peuvent croiser un crocodile ou certains de leurs artistes préférés parfois aussi pour une interview ou un show case.

 

Crêperie géante et cheeseburger charolais au bord de l’estuaire/ photo Zigg

Les Escales, ce sont aussi de nombreux espaces de restauration où, généralement, la bonne humeur règne malgré l’affluence…et offrant des prix globalement raisonnables.

 

Les Docklands/ Jes Escales 2018/ St nazaire/ photo Ziggy/weirdsound

Les Escales, ce sont  les Docklands, immense lieu où se déroulent certains concerts plus courts mais aussi espace de restauration, de bars et de merchandising où l’on pouvait même acheter des vinyles d’occasion.

 

IMG_6779
Eclipse de Lune….Beth Ditto entonne »la vie en rose ». Photo Ziggy/weirdsound

 

Les Escales, ce sont aussi des moments magiques…Ô temps, suspends ton vol…quand la grande scène du port s’éteint, que les festivaliers se retournent pour admirer l’éclipse de lune, reprenant, avec Beth Ditto, « la vie en rose »…Des moments plus politiques et engagés aussi …quand Oumou Sangaré évoque les élections présidentielles du jour dans son pays, le Mali…Quand Remi, le rappeur australien, invite les festivaliers à plus d’amour et de tolérance/respect…quand Ecca Vandal sensibilise au problème des migrants et au harcèlement des femmes.

 

Quelques regards de plus sur le festival des Escales 2018/ photos Ziggy/weirdsound

Merci!… aux organisateurs, aux bénévoles, pour tous ces moments et..à l’année prochaine (Sao Paulo, ville invitée d’honneur pour l’escale 2019 après Melbourne et Detroit), en espérant que la fréquentation reparte à la hausse pour ne pas fragiliser ce festival qui sait échapper encore aux dents des requins et des crocodiles qui ont déjà croqué les plus gros festivals.

IMG_7468
Lundi..1h30… après le concert de Meute..clap de fin…A l’année prochaine! photo Ziggy/weirdsound

 

180809-aerien-celebrity-unesite_-_1

Le site des Escales…le 10 Août 2018....le festival est parti..le Celebrity Edge prêt à partir!

Photo  ville de St Nazaire/ merci pour ce beau cliché!!