ASG, fulgurant Survive Sunrise!

La couverture de Survive Sunrise, sixième album d'ASG sortie chez Relapse ce 15 juin 2018. Illustration Malleus.

Des guitares à la fois aériennes et puissantes, lourdes qui se mêlent dans des envolées mélodiques, une voix prenante distillant une émotion palpable, avec un je ne sais quoi de Perry Farrel dans le timbre. ASG s’est pourtant retrouvé catégorisé dans le stoner/southern rock. Sans doute parce qu’ils sont de Caroline du Nord… Ou peut-être parce qu’ils ont enregistré des splits avec des groupes aux sonorités stoner, comme Dozer—dont le guitariste est aussi celui de l’excellent Greenleaf. Mais chez ASG, bien que l’on trouve des riffs teintés southern rock—Weekend Money sur ce dernier album—des morceaux indéniablement red neck, comme Southern Lord sur The Amplification Of Self Gratification, et une culture sudiste revendiquée, le background du groupe est plus large, et stoner est de fait trop réducteur pour définir leur style. On y trouverait plus une co-émulation avec Torche ou Anciients ou encore l’héritage de la NWOBHM, voir du punk, particulièrement dans les premiers albums du groupe, que celle des Kyuss et autres QOTSA. Originaire de la même région que Corrosion of Conformity, l’énergie et la musique des premières années ne sont pas si éloignées de celles de leur ainés à leur début. Et ces différentes influences sont sensibles encore aujourd’hui, notamment au travers des harmonies à deux guitares qui ponctuent les morceaux. ASG est un groupe solide, soudé, car après plus de 16 ans à écumer les routes, le line-up n’a pas changé. Comme Lo-Pan avec qui ils tournent régulièrement, ASG est une véritable usine à concert. Seulement six albums au compteur depuis 2001, mais un agenda toujours rempli. Et puis quelle évolution depuis la première démo.

Ils ont certainement trouvé le producteur idéal avec Matt Hyde

Premier extrait de Survive Sunrise, Execution Thirst et son riff « à la Metallica »

Digne successeur du formidable Blood Drive—cité de nombreuses fois comme un des meilleurs albums de 2013, Survive Sunrise est un accomplissement tant au niveau de la production que des compositions. Derrière les manettes pour la seconde fois, Matt Hyde (Deftones, Slayer, Monster Magnet, Porno for Pyros) apporte à la fois clarté et épaisseur à la musique du quintet, tout en gardant un son extrêmement naturel et présent. Si la voix de Jason Shi n’est pas sans rappeler celle du chanteur de Jane’s Addiction/Porno for Pyros, ce n’est pas uniquement du à son timbre. La patte du producteur avec sa réverb longue et noyée sur le chant accentue sans doute également cette impression.

Les compositions ont encore gagné en qualité d’écriture, les riffs en précision. Plus de précipitation, les morceaux prennent le temps nécessaire pour déployer leurs gimmicks. À la première écoute, l’intro de Survive Sunrise et sa guitare presque western sonne à mes oreilles comme un écho du dernier album des sudistes de The Sword. La comparaison s’arrête là. Après ces quelques mesures apaisées, c’est de nouveau le déferlement de décibels et de guitares auquel ils nous ont habitué. Le refrain et le pont mélodique de ce premier morceau sont des bons exemples de ce mélange entre rock lourd et les différentes influences qu’ont pu exercer les groupes anglais des années 80, un je ne sais quoi de Maiden.

Rien de fondamentalement différent entre Blood Drive et Survive Sunrise, mais toujours ces envolées, ces retombées rythmiques, ces breaks qui provoquent immanquablement ce balancement de la tête, cette manifestation physiologique de cette émotion intangible, profonde, qui est la marque d’une écriture sensible qui transparait dans la musique du groupe.

Un rock solaire appuyant des lyrics sombres et telluriques

Des paroles souvent sombres évoquant un univers quotidien où les forces primitives sont omniprésentes, exerçant leur influence sur les émotions, traduisant une lutte sans fin entre l’individu et ses pulsions les plus noires. Jason Shi est guide de pêche professionnel, et cette activité qui le laisse des heures dans une nature paisible n’est peut-être pas étrangère à la présence de ces éléments dans son écriture. De son propre aveu, il a formé le groupe dans l’intention de faire une musique entre punk et métal. Le nom même All System Go, abandonné suite à une histoire de copyright pour ne rester qu’ASG, donne le ton. Finalement, l’utilisation de ces trois initiales sans leur attribuer de signification particulière est peut-être ce qui peut servir le mieux l’identité du groupe. Lorsqu’on lui demande quel sens leur donner aujourd’hui, le chanteur répond immanquablement que le sujet permet de meubler les longues heures de route entre les shows. Anarchist School for Girls? Amplification of Self Gratification (leur premier album)? Tout comme les lyrics quelques peu abscons, cela permet certainement mieux aux auditeurs de se plonger dans leur propre interprétation, de se forger des images mentales fortes, ajoutant une autre dimension à la musique déjà très évocatrice d’ASG.

Depuis déjà Win over us, le collectif Malleus apporte une couleur Art Nouveau aux albums du groupe.

Les superbes illustrations du collectif italien de Malleus collent d’ailleurs à merveille aux paroles très naturalistes et parfois mystiques en donnant cette couleur Art Nouveau à l’habillage¹. L’album sort chez Relapse en CD et LP, avec édition limitée bicolore! Du bonheur pour les yeux.

Pas de ballade, mais des moments de calme, des intro en arpège, un instrumental (ou presque) avec Kubrick colors, l’opus alterne des plages enragées et des passages détendus et des regains de tension et d’intensité qui permettent de traverser cet album sans jamais se lasser. Dès la première écoute on est emmené dans ces paysages sonores variés où l’on prend plaisir à revenir.

Vous l’aurez compris, cet album entre directement aux côté du Used Future de The Sword dans mon panthéon musical 2018.

En bonus, le side-project de Jason Shi, Wildlights :

¹ Ce courant artistique de la fin du XIXè début XXe s’appuie en effet sur une nature fantasmée et personnifiée, remettant au goût du jour les déesses et dieux païens anciens.

Liens :

http://www.asgshop.com/
https://store.relapse.com/
https://www.facebook.com/asgnation
https://www.malleusdelic.com/site/

0