The Limiñanas: after show à Angers au Chabada

J’aimais tellement le dernier album “Shadow people” des Limiñanas, que c’est avec un réel plaisir que j’ai accepté l’invitation du Chabada d’Angers d’aller voir le groupe, 3 semaines avant leur passage à Nantes-Stereolux.

IMG_3774.JPG

The Mirrors/Angers-Chabada/ photo weirdsound

En 1ère partie, je découvrais un duo angevin, The Mirrors, dont la critique accrocheuse annonçait comme  “duo au son rèche, rauque et sexy”…Corentin Brossard, 21 ans, à la batterie, et Sarah Nafidi, 22 ans, au chant et à la guitare, qui se connaissent depuis le collège, pratiquent effectivement un rock brut, sauvage mâtiné d’effluves psyché voire new wave par moments. Derrière sa batterie, placée devant la scène , mais de côté pour observer Sarah, Corentin fait preuve d’une belle énergie, dont ne manque pas non plus Sarah qui assène des riffs de guitare souvent acérés et chante d’une voix forte et chaude à la fois. Le défi n’est pas mince et leur mérite est de pouvoir assurer, à deux une telle énergie, sans guitare basse ou autre instrument type claviers.

IMG_3764

The Mirrors/ Angers-Chabada/ Photo weirdsound

Ne connaissant pas leurs titres, j’avoue qu’il m’est difficile d’évoquer tel ou tel titre qui m’a davantage séduit. Belle rythmique et belle performance vocale pour un duo dont on sent que la scène est vraiment leur élément, se donnant à fond! The Mirrors a sorti un E.P 5 titres au printemps 2017.

 

IMG_3808

The Limiñanas/ Angers-Chabada/ Photo weirdsound

The Limiñanas, c’est bien sûr le couple Lionel (guitare) et Marie Limiñana (batterie) mais c’est aussi 5 autres musiciens sur scène qui jouent un rôle important en étant en parfaite harmonie musicale pour assurer un rock garage psyché souvent puissant.

Le concert ouvre sur le titre instrumental “Ouverture” , première plage du dernier album dont le public attendait, évidemment, que le groupe joue de larges extraits! Le groupe enchaîne , malgré tout immédiatement, avec 4 titres puisés dans leur répertoire précédent , à commencer par “Malamore“, titre éponyme de l’album de 2016 . Comme très souvent ce soir, c’est la néerlandaise Nika Leeflang qui est au chant (et parfois au tambourin); Leur 1er album de 2010 n’est pas oublié dès les 3ème et 5ème titres joués, “Down Underground” et “Tigre de Bengale” entourant “Prisunic“, autre classique de “Malamore”. Il faut donc attendre les 6ème et 7ème titres pour que le groupe revienne au dernier album  avec “Dimanche“…Bon..la version disque , avec Bertrand Belin, est tellement belle qu’on en vient à regretter son absence (mais d’autres artistes prestigieux comme Peter Hook ou Anton Newcombe ne seront pas là non plus!!).

IMG_3834 améliorée

The Gift” me fait penser, une nouvelle fois, au titre “Qu’est ce que t’es belle” du duo Marc Lavoine/ Catherine Ringer en 1987..(Honte à moi…sauf si d’autres y pensent aussi!!). The Limiñanas balaient à nouveau leur répertoire précédent pour 4 titres dont le très beau “garden of love“, titre que j’aime même sans Peter Hook. Puis viennet les deux titres/tubes(?) du dernier album , un des sommets du concert: “Istanbul is sleepy” et “Shadow people“… Encore 4 titres dont deux empruntés aux albums sortis avec Pascal Comelade, le concert s’achevant, avant rappel, sur “Betty et Johnny“….

IMG_3844 pink flamingos.jpg

Lionel Limiñana et Renaud Picard: “Pink Flamingos”/ Photo weirdsound

Premier rappel très riche…débutant dans la douceur psyché…avec seulement Lionel Limiñana et Renaud Picard sur scène, ce dernier chantant “Pink Flamingos”. Les “cover”/reprises ont la part belle dans ce rappel, puisque The Limiñanas, revenus au grand complet nous en jouent 3 successivement: “Russian Roulette” (des Lords Of The New Church.. que j’avais vus il ya tout juste 30 ans…j’y reviendrai dans un prochain article)..Bon..version très honnête cependant sans rivaliser avec l’originale… “Angels and Devils” (reprise de Echo and The Bunnymen) figurait sur l’E.P paru à l’automne et enfin “Gloria“, le tube de Van Morisson de 1964, dont, pour moi, la version la plus fameuse restera celle de la grande prêtresse du rock Patti Smith.

IMG_3849 russian roulette.jpg

The Limiñanas/ Angers-Chabada/ Photo weirdsound

2ème rappel tonitruant avec ” The Train Creep a rollin“, clin d’oeil hommage au titre de Tiny Bradshaw de 1951 (” The Train kept a rollin”)…. 22 titres pour quasiment 90 minutes d’un concert mené tambour battant…

IMG_3863.JPG

“Big René”…aux platines pour la fin de soirée-nuit /photo weirdsound

La soirée se poursuivait avec “Big René” aux platines, sur la petite scène du “Chabada”…Prochain rendez vous, pour moi, avec The LimiñanasVendredi 21 Avril à Nantes. Quand on aime, on ne compte pas!