Sonic Jesus: entretien et after show à l’espace B

J’étais très impatient d’aller écouter Sonic Jesus (voir mon article précédent) en live lors d’une de leurs 4 dates françaises et lorsque je sus que le groupe acceptait une rencontre/interview pour weirdsound.net , cette impatience redoubla. C’est dans un café parisien du XIXème arrondissement et avec Simona comme interprète que la soirée allait commencer avec Tiziano Veronese (compositeur, multi instrumentiste et chanteur) et Marco Barzetti (parolier et guitariste) qui se prêtaient avec beaucoup de gentillesse à mes questions.

V__8104 copie recadrée

Marco Barzetti  et Tiziano Veronese / Paris 10/04/2018/ photo weirdsound

 

Une aventure commencée en 2012 et vite transformée par Fuzz Club Records.

Le “projet artistique” plutôt que le “groupe” est né en 2012 autour de Tiziano Veronese et de Marco Baldassari qui se connaissaient depuis l’enfance par le biais de leurs familles. Marco Baldassari , amateur de poésie allait écrire les paroles, et Tiziano Veronese, qui avait chez lui un mini studio d’enregistrement (à Doganella di Ninfa) allait commencer son travail de composition musicale par deux titres ( “Monkey on my back” et “Lost“) qu’ils mettaient sur youtube “un peu pour s’amuser”. L’agréable surprise vint de Fuzz Club (Fuzz Club Records basé à Londres et fondé par Casper Dee en 2012) qui les a contactés. Sonic Jesus était alors “le 2ème groupe” du label qui démarrait et allait se spécialiser dans le rock expérimental , rock psyché, post punk et Krautrock tout en intégrant aussi le rock garage, le blues et le folk. Casper Dee, qui avait signé son 1er groupe , The Underground Youth (rock psyché) les a donc contactés mais comme ils n’avaient que 2 titres, Casper Dee en voulait au moins 4 pour faire un E.P….Ce furent “Underground” et “It’s time to hear” et l’E.P sortit en Novembre 2012 chez Fuzz Club. Le nom de Sonic Jesus a une double origine: Sonic …”à cause de Sonic Youth” me dit Tiziano et Jesus était “une de leurs chansons préférées du Velvet Undeground“….c’était donc un “double hommage” mais, de plus, le père de Tiziano, peintre, avait aussi peint un visage de Jesus avec une tâche de sang qui les avait marqués, ils décident d’en faire un peu leur “marque”. A noter que c’est Nonni Dead (membre de Dead Skeletons..chez Fuzz club aussi) qui était derrière l’artwork de la 1ère pochette de Sonic Jesus. La dimension artistique (comme les rapports humains) sont très importants aussi pour Casper Dee qui me fait penser à Sean Bouchard de Talitres, en produisant, comme lui, les artistes qu’il aime!

WP_20180416_22_54_49_Pro recadrée

Le prmier E.P de Sonic Jesus (Novembre 2012) paru che Fuzz Club

 

Influences musicales et rôle de Tiziano Veronese et Marco Barzetti :

En écoutant les titres du groupe, on pense aux courants post punk et new wave, dans l’héritage de Joy Division, Sisters of Mercy, The Mission et Fields of Nephilim…qu’en est-il de leurs influences musicales, de la musique qu’ils affectionnent? Pour Tiziano, un artiste a de multiples influences (plus ou moins conscientes) qu’il mélange, mais ce qu’il écoute le plus , “c’est la musique Folk” dans la quelle il aime surtout “la guitare et la voix” comme avec Sandy Denny et Fairport Convention. Tiziano évoque aussi les parties acoustiques de Led Zeppelin, Pink Floyd…The Brian Jonestown Massacre et Sigur Ros comptent aussi parmi les groupes qu’il aime…Il aime aussi le rock garage/psyché (The Seeds) et bien sûr , comme Marco Barzetti, The Black Angels qui ont “été à l’origine du projet Sonic Jesus”….”c’était en écoutant The Black Angels que j’ai commencé à écrire ” avoue même Tiziano et “la chose la plus belle , c’est qu’on ait partagé un split avec eux” continue t-il. Le split est le maxi vinyle 2 titres The Black Angels/Sonic Jesus paru en Décembre 2014 et “décidé à travers Fuzz Club ” qui a contacté une agence américaine Bad Vibrations….le titre “Lost reprise” est magnifique, même si Tiziano Veronese préfère le titre sur leur 1er L.P, chanté par Francesca Pizzo, la version lui “rappelant Nico”  (ex Velvet).

Sonic Jesus “Lost reprise”: la version préférée de Tiziano Veronese, le chant de Francesca Pizzo lui rappelant Nico…et le Velvet…. magnifique!!!

 

Tiziano Veronese compose les parties musicales et dans le dernier album “Grace” (paru en 2017), et Marco Barzetti a écrit les paroles à l’exception de ” No way” écrit par Marco Baldassari qui écrivait tous les lyrics juqu’alors. A ma question sur ce changement Tiziano Veronese ne souhaite qu’en partie répondre… “c’est une évolution dans les relations humaines” mais Marco Baldassari (qui peint aussi et fait des pochettes pour Fuzz Club) se sont rapprochés à nouveau et “une nouvelle collaboration artistique est possible” . Marco Barzetti “prend inspiration de tout” mais parfois il n’y a pas de temps pour écrire car, comme actuellement,  “en tournée le rythme est dense”. “J’écris beaucoup dans ma tête ” ajoute Marco qui a aussi un studio à la maison et “après beaucoup de temps je métabolise, je crée en utilisant beaucoup d’images que j’ai dans ma tête” . Pour Tiziano, “c’est parfois aussi important de prendre du recul” et “toucher un instrument en live est très différent de toucher un instrument pour composer, penser à une nouvelle mélodie”…. Tiziano aime bien ces deux temps différents entre inspiration et composition: “les émotions changent” et “la concentration est différente”..”parfois, c’est frustrant aussi, car lors d’une pause, tu veux composer/écrire et rien ne sort”….”Tu peux mettre un mois ou un an pour écrire une chanson”. Pour les deux musiciens, “les paroles se greffent sur la musique, la mélodie” même s’il est arrivé que les paroles soient d’abord écrites et elles “ont beaucoup plus de poids” dans ce cas.

IMG_4381 recadrée
Tiziano Veronese/ Paris/ 10/04/2018/ photo Benoît.

 

 

L’album “Grace”, une nouvelle étape?

Je fais remarquer aux deux musiciens que l’album “Grace” me se paraît moins sombre et plus accessible que le précédent ( “Neither virtue nor Anger” en 2015) un choix? Tiziano Veronese me répond que “ce n’est pas voulu” mais il l’a senti “quand le disque fut terminé”. Il cherchait de “nouveaux sons” et a commencé à travailler  sur cet album “avec la basse” (qu’il joue sur scène) et non par la guitare “et cela a changé beaucoup de choses” ..et “dans la new wave, on a beaucoup ce genre de travail de composition ” revenant ainsi à ce qu’il faisait avec le titre “Triumph“.

IMG_4409

Marco Barzetti/ Sonic Jesus/ Paris Avril 2018/ Photo Benoît- weirdsound

 

Projets après la tournée européenne?

Leur première tournée européenne en cours se passe bien, “la réception par le public est bonne” : pour le live, Tiziano Veronese assure qu’il a ,depuis 2 ans, “le meilleur groupe avec lequel il ait tourné juqu’à maintenant” mais que la formation n’est jamais figée.       Après des festivals cet été, Sonic Jesus va , à partir de décembre,  “faire une pause , pour réfléchir et écrire”……

IMG_4307

 

CONCERT de SONIC JESUS à L’ ESPACE B à Paris (le Mardi 10/04/2018)

Le concert parisien de Sonic Jesus combla les fans du groupe et on ne peut que regretter le public venu trop peu nombreux!

Le concert débuta par deux titres du 1er L.P “Telegraph” et “Sweet suicide” ..le ton était donné ….comme pour beaucoup de groupes garage et psyché, les effets Fuzz (clin d’oeil au label) et la reverb étaient au rendez vous pour les guitares et la voix de Tiziano Veronese lui donnant cette coloration particulière et séduisante que l’on trouve aussi sur disque.

le groupe enchaîne ensuite avec les deux titres , “Dead man” et “Transpose“, (avec une batterie terriblement efficace ) de leur plus récent single, paru en décembre 2017 et dont les lyrics sont bien de Marco Barzetti et non Baldassari comme indiqué sur le pourtant très sérieux et complet site discogs…

Vint alors l’un des sommets de ce concert avec deux titres de l’album  “Grace”, “Space heels” puis “No way“.. les claviers d’Andrea Parascandolo nous régalent d’effluves psyché aux parfums de mellotron me rappelant mes bonnes vibrations des concerts d’un groupe culte de ma jeunesse, King Crimson.

Sonic Jesus “No way”..petit écho sonore et frustrant du concert parisien(10 Avril)

 

Retour à l’artillerie lourde du 1er album, avec les deux titres parus aussi en single “Triumph“, un de mes titres préférés et “Reich”  avant une petite pause précédant les titres joués en rappel: l’excellent “Monkey on my back“, leur titre mis en ligne dès Avril 2012, au rythme lent et lourd, bien martelé à la batterie par  Luca Onori, va faire chalouper la petite salle de concert . Sur “Never in my mind” (face B du single Locomotive remixé par Sonic Boom co-fondateur de Spacemen 3)  les guitares nous abreuvent de sons triturés….et la basse de Tiziano vrombit pour un final étourdissant…oreilles fragiles s’abstenir!!

IMG_4372.JPG

Andrea/ Tiziano/ Luca/ Marco/ Paris 10/04/18/ photo Benoît weirdsound

 

Sonic Jesus nous a offert 90 minutes de rock psyché de haute qualité… GRAZIE!!               Il ne me manquait que “I’m in Grace” et “Locomotive“..mais on en veut toujours plus!      On a déjà hâte de les retrouver en live, peut-être dans une salle de l’ouest de la France (message à peine subliminal pour les programmateus de ces salles!).

Quelques dates (parmi d’autres) de Sonic Jesus en concert:

Rouen (17 Avril)..dernière date française!

Berlin (20 Avril)

Praha ( 25 Avril)

IMG_4473 recadrée

Sonic Jesus: the perfect panoply! / Photo Benoît weirdsound.net