SON LUX: un son electro pop de luxe!

SON LUX, c’est d’abord un musicien et compositeur de musique de films, Ryan Lott, né à Denver.
Après un premier album en 2008, « at war with walls and Mazes », en prenant le nom de scène de SON LUX, Ryan Lott réalise en 2011 un second album, « we are rising », en un mois,  dans le cadre d’un défi et participe à la création du groupe Sisyphus avec le producteur de hip hop Serengeti et Sufjan Stevens qui compose ses premiers morceaux en 2012. L’album « Sisyphus sortit en 2014.
Entre temps, Ryan Lott a composé des musiques de film et sort , en 2013, son troisième album « lanterns », magique bien sur( !) mais aussi cosmique. On trouve alors la chanteuse Cat Martino à ses côtés comme ce fut le cas récemment encore dans le 4ème opus. »Lanterns Lit »est l’un des bons morceaux de l’album !

C’est en 2015, alors qu’il compose la B.O du film « paper towns » de Jack Schreier que Ryan Lott sort l’album « Bones » réalisé avec le guitariste Rafiq Bhatia et le batteur Ian Chang, ceux qui seront désormais aussi ses compagnons de tournée dans le groupe SON LUX.
Ce dernier album m’a beaucoup plu : Ryan Scott le décrit comme plus « viscéral » que       « Lanterns » avec des « mélodies plus fortes » et des « moments un peu épiques ».

Il faut prendre le temps d’écouter cet album complexe, se laisser happer peu à peu. A écouter dans l’ordre des morceaux tellement l’œuvre peut sembler former un tout, même si j’ai aimé particulièrement « Change is everything » où le chant de Ryan peut rappeler celui de Klaus Nomi, chanteur allemand d’opéra et de la vague new wave ,mort à 39 ans au début des années 80.
Sur « white lies », avec son final transe techno, on retrouve Elena Tonra, du trio Daughter qui vient de sortir un deuxième magnifique album. Le titre « Undone » a droit a un final plutôt jazzy !!
C’est surtout en live que cet album donne toute sa dimension et j’étais avec ceux qui ont eu la chance de voir et surtout d’écouter le trio SON LUX dans le cadre du « festival des inrocks » à Stéréolux à Nantes le 15 novembre2015.

 

 

photos perso de SON LUX à Nantes:  Rafiq Bhatia , Ian Chang et Ryan Scott à droite.

 

Quel choc sonore !!(mon deuxième grand choc sonore de l’année 2015 avec le concert de SBTRKT !!)Après les prestations honnêtes de Flavien berger et Ghost Culture, on eut droit à un brillantissime set de SON LUX, servi par une sono parfaite(merci aux ingés son pour le SON de LUXe !!). L’album « Bones » révèle alors toute sa complexité electro pop/rock : le jeu de guitare de Rafiq Bhatia fait penser parfois à Robert Fripp, le guitariste mythique de King Crimson, notamment sur « this time », le jeu de batterie de Ian Chang est époustouflant, subtil et efficace à la fois, se permettant de jouer avec les contre temps ! Ryan Lott fait preuve d’une maîtrise totale de son chant et d’une énergie débordante notamment sur « Now I want »(to be free) que le public reprend en cœur et qui a pour tous une résonance particulière 2 jours après les attentats de Paris.
Ryan Lott se révèle maintenant être un véritable performer, l’osmose avec le public qui le porte et l’enthousiasme étant totale.
En dehors d’un concert parisien en Mars, aucune autre date française n’est programmée pour 2016 !
Vous devriez être séduits par le set donné à « l’ancienne Belgique » à Bruxelles, en octobre 2015, 4 semaines avant le concert nantais.

Setlist:intro/change is everything/flights/undone/easy/your day will come/now I want/this time-change is everything/you don’t know me/stay/lost it to trying/