Rocky: une redoutable machine à danser electro-pop

Comme Jagwar Ma (voir mon article précédent), Rocky est encore un groupe formé en 2011….mais à Lille cette fois, autour de 3 copains, Olivier Bruggeman (claviers/basse), laurent Paingault (guitare/basse/claviers) et Tom Devos (percussions/claviers)qui avaient déjà formé un groupe (TV Glory) et étaient fans d’electro du label US DFA .

Par le biais d’un ami commun, les 3 hommes dénichent alors la perle féminine en la personne d’Inès Kokou, née à Paris d’un père togolais et alors étudiante en prépa lettres. L’anecdote rappelée par le groupe précise qu’ils se sont retrouvés pour une 1ère répetition dans une cave lilloise en reprenant un titre du génial Robert Wyatt (ex…Soft Machine!!)

Ines Kokou est fan de Mary J.Blige, de Lauryn Hill, de Ray Charles et a beaucoup écouté de R’n’B des années 90/2000….Elle aime aussi , avec les autres membres du groupe, LCD sound System et Hot Chip et possède surtout une voix « soul »unique en France et qui va permettre au groupe de décoller. Olivier Bruggeman en convient d’ailleurs « la voix d’Inès est un cadeau du ciel, si nous ne l’avions pas rencontrée, je crois qu’on serait toujours dans notre cave ».

Après avoir fait la 1ère partie de « The Shoes » au « Grand mix » à Tourcoing, The Shoes propose à Rocky de participer à un concours de remix de l’un de leurs titres et c’est ainsi qu’ils rencontrent le directeur artistique de Label Gum.

En 2013 est ainsi enregistré le 1er E.P , épaulé toujours par Guillaume Brière/The Shoes.

Premier E.P (vinyle de couleur rose , déjà un collector aujourd’hui et quasi introuvable) contenant notamment  2 titres brillants « Chase the cool » et « band against the wall »(à la rythmique clin d’oeil du titre The wall..de Pink Flyod..enfin c’est ce que je trouve!!)

 

wp_20161122_13_44_04_pro

 

 

Rocky revient , en cet automne 2016, avec un premier album « Soft Machines », toujours sur Label Gum et coproduit par les 2 compères de The Shoes qui ont aussi collaboré à la composition de plusieurs titres. Dès début 2016, un 1er titre, « Apologize »(c’est d’ailleurs le 1er titre de l’album) était paru et donnait le ton d’un album très dansant mais pas seulement électro comme certains pouvaient le penser à l’écoute de ce seul titre. Rocky avait peaufiné , sur scène, pendant un an, ses morceaux, testant aussi les réactions du public toujours enthousiasmé par leurs prestations scéniques. Le disque a été enregistré en Belgique, mixé à los Angeles sous l’oeil bienveillant du sorcier Eric Broucek (qui a travaillé 5 ans chez DFA records et a aussi produit LCD sound System ou Black Dice).

Inès Kokou parle du groupe en hésitant sur les étiquettes (que tout le monde veut pour classer un groupe!!)..electro pop/ … « pop rock »..oui car « les morceaux sont construits au format classique avec un refrain et des couplets » mais il est aussi « electro » car le groupe utilise de nombreuses machines et les influences sont nombreuses, de la House au Reggae (Inès adore aussi Marley!)…On retrouvait d’ailleurs déjà cette influence dans « Chase the cool »(1er E.P)………Inès chante même un peu en mina (langue togolaise)

En général, les 3 garçons envoient la partie instrumentale à Inès Kokou qui écrit les paroles, y compris en écoutant les conseils de Dany Héricourt (auteur notamment pour Woodkid).

L’album est magnifique, le son incroyable sur les 9 titres, d’ »Apologize » qui ouvre l’album sur un tempo electro au dernier titre « This love » qui fleure bon l’héritage techno de Detroit..

On retrouve « Band against the wall » mais réenregistré/peaufiné. « Big south » est un de mes titres favoris avec un final  aux Sax de Thomas de Pourquery et Laurent Bardainne.

Dans « Brandy and Monaco », la voix d’Inès Kokou sublime le morceau. « I hate you » permet de reprendre un peu son souffle avant « Love is a soft machine » où la basse rappelle New order.

« Edzinefa nawo » est un de mes autres favoris, à la fois excellent musicalement et très dansant.

Reste maintenant à écouter/vivre Rocky en live….Ines kokou, entre Dionne Warwick et Grace Jones, porte le groupe, lui donnant une couleur unique dans le paysage musical français….le succès ne peut échapper à Rocky !!

En Live à Rennes le 3 Décembre 2016 (dans le cadre des Trans musicales)

0