Queens Of The Stone Age : Villains

Parler de Villains, le dernier album de Queens Of The Stone Age, relève quasiment du plagiat, vu le nombre impressionnant d’articles et de chroniques qui ont déjà été publiés un peu partout dans la presse et sur le web.

Adepte du slow media, j’ai fait le choix de me laisser quelques semaines d’écoute avant d’écrire la moindre ligne au sujet de cet album des reines de l’âge de pierre. Et pourtant, je peux vous dire que je l’attendais ! Le dernier opus, Like Clockwork, avait été moyennement reçu par la critique, alors que je le considère pour ma part comme le meilleur album du groupe : J’étais donc impatient de découvrir Villains, les premiers morceaux publiés m’ayant plutôt bien plu.

Les fans du groupe, ont été surpris par le virage pris sur Like Clockwork, qui s’éloignait des terres natales de Queens Of The Stone Age : le stoner. Pourtant, il a bien longtemps que le groupe a commencé sa métamorphose ! S’ils s’en étaient tenus à nous sortir un ersatz de Songs For The Deaf tous les deux ans, cela ferait bien longtemps qu’on les aurait oubliés. QOTSA est un groupe mythique pour le Stoner (comme Kyuss ou Fu Manchu), mais devraient-ils se cantonner à cela ? Like Clockwork m’a littéralement scié par le niveau d’inventivité dont est capable de faire preuve Josh et sa bande !

Comme tous les groupes devenus populaires, QOTSA souffre du syndrome du : « c’était mieux avant…», Metallica, U2, Depeche Mode etc.. Tous ces méga groupes se font tailler de la même manière. Cela ne veut pas dire pour autant que Like Clockwork et Villains (dont nous allons finir par parler), soient parfaits, loin de là. Mais je ne peux qu’avoir du respect pour le pari, risqué, fait par QOTSA sur ces deux albums, quitte à perdre des auditeurs.

Ce qui est certain, c’est que Josh Homme est mec hyperactif et plein de ressources ! Frontman et leader incontesté du groupe, il est de surcroit un producteur génial, comme il nous l’a prouvé avec le dernier Iggy Pop, Post Pop Depression, unanimement salué comme l’un des meilleurs albums de 2016 et sans doute un des meilleurs de l’iguane ! En 2016, on a aussi vu Josh dans le film rock Gutterdämmerung (en compagnie de Tom Araya, Iggy Pop, Lemmy, Slash…), que je ne peux que vous conseiller de visionner !

Avant de parler de musique, je m’arrête rapidement sur l’artwork de l’album, très sympa. Je ne sais pas si la référence au film Le Labyrinthe de Pan (de Guillermo Del Toro) est voulue, mais les mains du diable font diablement (haha) penser à celle de la créature effrayante du film. Le titre Villains quant à lui…plusieurs théories circulent dont une que j’aime bien. Villains serait un opposé au Heroes de David Bowie (que Josh apprécie beaucoup).

diable QOTSAAgrandissement de la pochette de l’album Villains

Revenons-en à la musique ! Le choix du producteur a fait jaser dans les chaumières puisque le choix du groupe s’est porté sur Mark Ronson. Ce dernier est l’homme de l’ombre, de la plupart des plus gros cartons pop et FM sur la planète ces dix dernières années : Amy Winehouse, Adele, Bruno Mars, Lady Gaga…Vous n’avez pas pu échapper à son tube Uptown Funk où il apparaît en compagnie de Bruno Mars. Le choix de Mark Ronson est donc étonnant pour un groupe comme QOTSA.

En 2013, Like Clockwork était un album sombre et tourmenté, une ambiance lourde pesait sur la plupart des compositions, et Josh Homme y faisait part de ses angoisses et désillusions. L’ensemble était cependant cohérent, portant la musique de QOTSA à un niveau jamais atteint. Forcément avec une barre aussi haute, l’album suivant avait intérêt à être exceptionnel ou…très différent !

C’est visiblement ce second choix qui a été retenu ! Annoncé par Josh et le groupe comme un album funky et dansant, Villains est pour moi l’exact opposé de Like Clockwork, les deux se complétant comme le yin et le yang. En même temps Josh Homme nous a donné la couleur dans un article du magazine Rolling Stones : l’homme avait besoin de s’amuser et de nous pondre un album cool ! Le choix de Mark Ronson se justifie certainement par cette envie de nous proposer quelque chose de plus léger et plus insouciant que d’habitude.

La promesse est-elle tenue ? Me voilà bien embêté…Sur Villains il y a du très bon et du moins bon. Ce n’est que mon avis personnel bien entendu. Les morceaux dévoilés avant la sortie de l’album étaient prometteurs : The Evil Has Landed, titre porté par un très bon riff, et The Way You Used to Do, titre léger mais dont l’ADN QOTSA est indéniable.

Oui mais si on danse ? (Dédicace aux fans de Gaston Lagaffe) Là ça se complique ! Parce que l’album est assez inégal : Un Head Like A Haunted House proprement génial avec une ligne de basse folle proche du psycho billy… Domesticated Animals au rythme stoner s’il en est un, porté par des paroles inspirées !

Je citerai aussi Fortress, morceau clairement plus pop que le reste de l’album. C’est un très joli morceau, très étonnant pour un fan de la première heure de QOTSA, mais bordel, les paroles sont MAGNIFIQUES (et tant pis pour les pisses froids qui auraient tendance à les trouver un poil naïves : ça fait du bien de temps à autre).

Un-Reborn Again est elle aussi surprenante, sans être démente, avec son twist final marqué par l’apparition de violons et de chœurs. Villains Of Circumstances est une belle ballade, que David Bowie n’aurait pas renié ! Hideaway est sympa mais sans plus, sur certains arrangements Gorillaz n’est pas loin (sans doute la touche Mark Ronson ?).

Ces morceaux sont tous très différents ! Difficile de dire que Villains est un album homogène. J’ai plutôt l’impression d’écouter une suite d’expérimentations, menées avec brio, mais manquant de la patine et de la continuité que j’appréciais sur Like Clockwork.

Les fans purs et durs de QOTSA seront sans doute décontenancés par cet album ! Villains n’est qu’en partie l’album cool et funky tel que vendu par les médias, il n’est pas non plus un album de rock stoner. C’est un entre deux, bourré de bonnes idées et avec de bons morceaux, mais sans atteindre l’homogénéité des meilleurs albums du groupe que sont pour moi Like Clockwork et Songs For The Deaf.

Queens Of The Stone Age se produira en concert le 07 novembre prochain à l’Accorhotels Arena à Paris, bien entendu nous y serons ! J’ai hâte d’entendre les compositions de Villains en live.

0