Perfume Genius: cinquième album pour nous enflammer

Temps de lecture : 6 minutes

Perfume Genius sort, ce vendredi 15 Mai, son nouvel et cinquième album, Set My Heart on Fire, sur le label Matador. Depuis son troisième album, Too Bright, en 2014, où je l’ai seulement découvert, je suis devenu un fan inconditionnel de la musique de Mike Hadreas aka Perfume Genius et de l’émotion qu’elle dégage, tant sur disque qu’en Live. Après la chronique (voir ici) de son album, No Shape, au printemps 2017, j’avais été scotché, tout comme le public pourtant très hétéroclite, par sa performance scénique à l’automne 2017, à Rennes (ici).

Un artiste queer assumé et lucide

Titre dédié à son compagnon figurant sur l’album No Shape

Après avoir grandi à Seattle et connu une période difficile à New-York, Mike Hadreas est revenu se soigner à Seattle où il commence à composer et où il rencontre Alan Wyffels qui devient son compagnon et son claviériste sur scène. Depuis 2017, Mike Hadreas est installé à Los Angeles: c’est à L.A que Perfume Genius a enregistré ce nouvel album avec Blake Mills, comme pour l’album précédent. Autant le rappeler, Mike Hadreas est un artiste Queer maintenant assumé et, depuis son début de carrière musicale en 2008, son propos musical en a été bouleversé. Comme il le rappelait récemment, lors de son confinement, dans quelques propos confiés à Magic : Quand je me suis rendu compte que ma musique allait être entendue, je me suis senti investi de la responsabilité de parler de ces choses là.

Comme le titre, Set My Heart on Fire Immediatly, peut nous y faire penser, l’album consiste à raviver ce qui a été abandonné : A la recherche de sensations fortes, d’intensité… Vouloir tout à la fois tout de suite, ce qui a toujours été mon instinct depuis que je vis et que j’ai parfois transformé en quelque chose de très destructeur et dangereux. J’ai donc mis cet instinct et d’autres sentiments de côté et je me suis mis en retrait car ils allaient me détruire, explique ainsi Mike Hadreas dans un communiqué fourni par son label Matador. Mais il faut aussi le faire (raviver, ndlr) avec détermination et maturité : ça n’a jamais vraiment disparu et je réalise maintenant que je peux, peut-être, fabriquer des boîtes pour contenir tout ça. Je parviens à créer des situations pour obtenir ce dont j’ai besoin et c’est très bien ainsi.

un des très beaux titres de l’album Too Bright de 2014

Un album reflet d’un besoin de liberté et de sensibilité exacerbée.

L’album est composé de 13 titres, dont, juste au milieu, place peut-être non due au hasard, le très beau et pêchu Your Body Changes Everything qui peut interpeller beaucoup de monde et interroger sur notre identité. L’album explore et renverse les concepts de la masculinité mais aussi les rôles traditionnels. Mike Hadreas joue avec les thèmes de l’amour, du sexe, du souvenir et des corps, tout en canalisant les mythes de la musique pop en intégrant de façon irrévérencieuse la sienne.

Je voulais me sentir plus ouvert, plus libre et plus sauvage spirituellement,

précise Mike Hadreas avant d’ajouter : je suis maintenant à un point où ces sensations sont très proches… mais cela peut frôler aussi le désarroi. J’ai écrit ces chansons comme un moyen d’être plus patient, plus réfléchi, une manière de tirer tous ces fils chaotiques qui planent autour de moi et les tisser pour en faire quelque chose de chaleureux, réfléchi et réconfortant.

Même si la formule piano voix, si chère et familière à nos oreilles va se retrouver dans un certain nombre de passages de l’album, on sent que Mike Hadreas s’est aussi fait plaisir, voire s’est amusé, en enregistrant cet album. Accompagné de ses musiciens, Pino Palladino, Jim Keltner et Matt Chamberlin, il a voulu aussi enregistrer le plus possible dans des conditions proches du live, sans doute pour préserver le plus possible l’émotion ; on va retrouver ainsi des parfums différents selon les titres : cela va des accents pop un peu délirante -style Cyndi Lauper- sur On The Floor, au spectre d’Elvis sur la valse au trémolo hanté de One More Try, en passant par la pop sentimentale baroque de Jason, rythmée par le clavecin ou les accents Grunge de Describe.

pochette Perfume Genius Set My Herat on Fire
Perfume Genius Set My Heart on Fire vinyle collector

13 titres pour vous enflammer!

L’album s’ouvre sur Whole Life, un titre plein de poésie et de lucidité qui nous fait adhérer immédiatement à l’album car, bien sûr, on retrouve d’emblée la voix et l’atmosphère qui font partie de l’ A.D.N de Perfume Genius. Sur un fond de nappes, Mike Hadreas (qui n’a que 39 ans) commence à chanter : la moitié de ma vie est passée/ Laisse la dériver et se laver (de ses pêchés)/C’est juste un rêve que j’ai eu/juste un rêve…quelques notes de piano lancent alors davantage le titre. J’avais un choix à faire, après avoir écrit ces premières lignes, entre émotion de déchirement et de résignation ou, au contraire, d’acceptation et d’espoir. Je me suis finalement tourné vers l’espoir, ce qui est toujours une décision réfléchie et j’ai un peu ressenti cette idée de : pourquoi ne puis je tout simplement pas laisser derrière moi tout ce que j’ai fait ? Pourquoi ces choses doivent-elles toujours se rappeler à mon souvenir ? Pourquoi ne peut-on pas juste complètement changer ? Ou tout pardonner ? Ou tout simplement ne plus penser du tout ?

Describe et le sens de la communion et de la physicalité

Après ce très beau début d’album empreint de réflexion philosophique, vient le premier single dévoilé en février, Describe. Ce titre met en exergue cette sensation de vivre dans un épais brouillard de distorsion grizzly et de guitares slide Tumbling. Mike Hadreas nous rappelle à propos du titre: Cela a commencé comme une balade vraiment sombre. C’était très minimaliste et très lent. Et puis c’est devenu une bête ! J’ai commencé à écrire à un moment où vous êtes dans un endroit si sombre que vous ne vous souvenez même plus ce qu’est la bonté ou à quoi ressemble quoi que ce soit. L’idée était que quelqu’un soit là pour vous le décrire, parce que vous avez oublié ou que vous n’y parvenez pas. Le clip qui accompagne le titre ( s’achèvant sur une plage instrumentale planante) a été réalisé par Mike Hadreas lui même et envisage une sorte de fin d’un monde où il n’y aurait plus de frontières, de bordures, de règles ou des règles qui seraient complètement nouvelles dans la façon d’interagir avec autrui ou avec l’espace qui vous entoure, nous dit encore Mike Hadreas. Le sens de la communion et de la physicalité est en partie né du projet collaboratif de danse The Sun Till Burns Here, qu’il a co-dirigé, dans le quel il a dansé et dont il a écrit la musique. Dans ce spectacle , d’abord joué à Seattle puis ensuite en 2019 à Boston, New-York et Minneapolis, il révéla une présence scénique à la fois extraordinaire et rigoureuse.

Après Without You, titre assez pêchu , vient le magnifique Jason : rythme lent, voix éthérée avec un peu d’écho et une belle basse. Un final atmosphérique au parfum classique nous fait chavirer… les souvenirs sont là… nous avions 23 ans, un cd des Breeders…. Leave s’ouvre sur un piano magique et une voix grave rappelant les mots du titre Set My Heart On Fire Immediatly, alors que les instruments torturés nous laissent sur des ressentis de chiens suppliants. On The Floor et sa pop sautillante entre Cyndi Lauper et le groove de Stevie Wonder nous sort ensuite de notre torpeur rêveuse précédente.

titre au parfum pop et groovy

Après Your Body Changes Everything (déjà évoqué précédemment) et qui pourrait faire écho à Body’s In Trouble, le titre de Mary Margaret O’Hara de 1988 repris parfois en concert par Perfume Genius, vient Moonbend. Je retrouve le rythme lent dont je ne me lasse pas avec la voix haut perchée de Mike bien mise en valeur avant que le titre ne prenne des teintes classiques avec double voix. Just A Touch est l’un de mes titres préférés : une très belle basse accompagne les vocalises audacieuses (et réussies) de Mike H… Sensualité à fleur de peau. Nothing at All nous embarque avec ses guitares Fuzz distordues, son rythme pêchu et son refrain addictif I got want you Babe/ I got What You need Son/ Nothing at All.

One More Try est un titre envoûtant: clavier sautillant/hésitant et belle basse avant que quelques notes légères de piano ne le ponctuent. Les deux derniers titres de l’album sont somptueux : Some Dream débute sur un clavier et une voix éthérée avec reverb pendant 1’30 puis les guitares saturées nous emmènent et nous relâchent tout aussi brutalement que l’amour qui s’en va…. Borrowed Light que l’on pourrait traduire par la lumière empruntée parachève l’album en beauté, mélancolique et poétique à la fois.

Avec Perfume Genius, la magie opère toujours et on a déjà envie de revenir au 1er titre. Bon, pour le moment, j’écoute l’album en boucle, avant de recevoir mon double vinyle-bleu- expédié ce mercredi du magasin du label Matador en Angleterre. Patience!!

Perfume Genius photo Camille Vivier
Perfume Genius photo Camille Vivier

https://perfumegenius.org/

Ziggy

Passionné depuis toujours par la musique et par le support vinyle! Son premier grand concert : King Crimson à Londres,il y a très longtemps! Aujourd'hui il aime de nombreux styles, pourvu que la musique soit bonne,mais ça, c'est très subjectif!!

Ziggy has 226 posts and counting. See all posts by Ziggy

Ziggy

3 thoughts on “Perfume Genius: cinquième album pour nous enflammer

  • Avatar
    16 mai 2020 à 9:27

    J’achèterai sans doute ce disque avec celui de other lives…très bonne critique encore une fois 👍

    Répondre
    • Avatar
      16 mai 2020 à 10:27

      Oui…Deux très bons albums qui seront très certainement dans mon top 10 de l’année..avec Lanterns on The Lake, Isabel Sörling et d’autres à venir..;Protomartyr, Dedadoorian etc!!

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *