Night Beats Outlaw R&B

Night Beats: Outlaw R&B, un album rebelle et lucide

Le nouvel et cinquième album de Night Beats, Outlaw R&B, sort ce 4 Juin sur le label Fuzz Club. C’est une nouvelle signature prestigieuse pour le label londonien. Night Beats est emmené, depuis 2009, par Danny Lee Blackwell. Nous l’avions rencontré pour une ITV lors du concert du groupe, au Festival Levitation d’Angers en 2019. Très bon souvenir de la rencontre avec un homme intelligent et disponible et excellent souvenir du concert. Night Beats avait d’ailleurs surpris en ne jouant aucun des titres de son plus récent album, Myth Of A Man. Un opus sans doute un peu décevant par rapport aux 3 précédents.

Night Beats: un retour aux sources?

A New Day….pour un retour aux sources.

En fin d’année 2020, un superbe single, That’s all You Got, où l’on croisait Robert Levon des Black Rebel M.C, avait vu le jour. Même s’il ne figure pas sur le nouvel album, il pouvait déjà donner une orientation de celui ci. Un mélange de rock garage psyché mais surtout infusé, voire perfusé, de R&B. Il ne faut pas oublier que le nom du groupe, Night Beats, a été choisi en référence à un titre de Sam Cooke. En 2019, Danny Lee Blackwell nous rappelait son amour du blues- de Sam House- depuis l’enfance, au Texas. Au delà des 13th Floor Elevator, ses références sont autant James Brown, mais aussi Buddy Holly « le coeur du rock & roll« . Il ne faut pas oublier, non plus, la Country de Willie Nelson et Johnny Cash. Le titre de l’album sonne ainsi déjà comme un retour aux sources.

Outlaw R&B est né dans un contexte difficile; Les incendies font alors rage en Californie, où le frontman réside désormais. les Etats-Unis connaissent le confinement et les rues s’embrasent suite au meutre de George Floyd. Trump, le président honni par le chanteur, est toujours aux commandes et gesticule de façon ridicule. Au moment de la sortie du single A New Day, Danny Lee Blackwell se confie déjà. « Pendant le confinement, je me suis enfermé avec les films de Kurosawa…et des boîtes de conserve! New Day est « une carte postale envoyée depuis le purgatoire. c’est le résultat de nuits sans sommeil pendant que j’entendais le monde s’effondrer derrière ma fenêtre. je chante le désespoir et la perte pendant que j’esquisse un sourire au visage d’un futur incertain« .

Un Fighting Spirit intact!

La Révolution est dans votre esprit nous rappelle Danny Lee Blackwell.

Danny Lee Blackwell garde la fibre politique, lucide et rebelle. Voilà ce qu’il déclare au sujet du nouvel album; « Le R&B hors la loi…est une musique pour les sans frontières, les gens libres, les exclus et les oubliés. Le hors la loi est un coureur. Celui dont l’esprit n’est pas vendu par un pitch parfait et des ongles propres. Grâce à cet album, vous pouvez échapper aux contraintes d’un féodalisme mental et vous prélasser dans la lueur euphorique du R&B psychédélique« .

A propos du titre Revolution, Danny Lee Blackwell explique: « La Révolution peut prendre différentes formes« . « Je voulais explorer les différentes dimensions du mot et comment il se joue dans nos esprits. De la félicité induisant l’auto-libération à la fausse conscience du tueur en série, la Revolution est une capacité profonde de notre esprit; Ainsi la chanson peut prendre un nouveau sens à travers la video. Le personnage est clairement en conflit, troublé par ce qu’il fait ou est sur le point de faire. Mais le processus, ou la Révolution dans son esprit, l’a amené sur ce parking, alors que sa proie reste piégée dans le coffre de la (Chevrolet) Chevelle verte« .

Puis il ajoute à propos de la video: « Vous entrez dans une autre dimension, une du son, une de la vue, une dimension de l’esprit. La Révolution est à vous, mais attention car les vapeurs nocives émanant des pièges de l’esprit sont douces« .

On l’a compris, là où le dernier album, Myth Of A man, était plus lisse et un poil décevant, Outlaw R&B affiche un double retour aux sources. Musicalement mais aussi sur le plan idéologique, lucide et rebelle à la fois. Un retour à un « Rock & Roll déchaîné et frit à l’acide pour perdre la tête » ajoute Danny Lee Blackwell! L’album est ainsi défini comme « un appel à se réjouir d’un hédonisme post-apocalyptique dont nous avons besoin« .

Outlaw R&B: entre racines texanes et Côte Ouest.

Hell In Texas, superbe version acoustique de Danny Lee Blackwell

Dans Outlaw R&B, Danny Lee Blackwell ne peut oublier ses racines texanes auxquelles il tient tant. Le titre Hell In Texas est l’un de mes préférés. Danny Lee Blackwell fait aussi référence à Willie Nelson, le chanteur texan de musique country-de Outlaw Country-! On doit, notamment, à Willie Nelson l’album Wanted! The Outlaws en 1976. Un clin d’oeil de plus?

Danny Lee Blackwell et Night Beats regardent cependant aussi vers la Californie, où la musique psychédélique est née à la fin des années 60. On a donc des titres qui mêlent R&B et musique psyché comme l’excellent Revolution, deuxième titre de l’album. D’autres titres nous rappellent davantage la Californie comme Never Look Back et Jefferson Airplane comme Crypt.

L’album n’est pas exempt non plus de surprises comme New Day, premier single paru, et suivant Revolution sur l’album. Il nous plonge presque dans une atmosphère de …western avec un peu de reverb! Stuck in The Morning, ouvrant l’album et clip paru ce 4 Juin, est aussi un titre unique. Il est inspiré par les studios Gold Star de L.A (fermés en 1984). Il reflète, pour Danny Lee Blackwell, « la rencontre de Brian Wilson et de Phil Spector« . Un titre que j’adore!

Ticket et son rythme pêchu est un bel exemple de ce « son frit à l’acide » dont parle Danny Lee Blackwell. Il a été enregistré à L.A au moment le plus intense des émeutes en 2020. « Les sirènes de police, les tirs de mortiers et de fusils devenaient la bande son de chaque jour à Hollywood » nous dit Danny L.B.

Ticket, enregistré à L.A au moment le plus fort des émeutes de 2020

Epilogue: Enjoy The Trip!

Ce cinquième album de Night Beats, Outlaw R&B, est une vraie réussite! Fantastique album, n’ayons pas peur de le dire! Décidemment, je sens que le classement de fin d’année 2021 va être difficile! Enjoy The Trip peut-on être tenté de dire en écho aux propos de Danny Lee Blackwell! Celui-ci nous met en garde avec humour. « Prenez garde car chaque minute colorée de ce disque vous entraînera dans une folie temporaire. Cependant, sachez apprécier le Trip! Laisse juste ta veste à la porte avec Willie Nelson et mets toi près du bar, d’où Isaac Hayes dirige le show ». Vivement le retour des concerts et de Levitation France. Mais Night Beats peut-être invité ailleurs en France!

Enjoy The Trip!

https://nightbeats.bandcamp.com/album/outlaw-r-b

https://fuzzclub.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page