les clips de la semaine vol.72 - rammstein

Les clips de la semaine vol.72

Les clips de la semaine édition 72 : pour nous faire pardonner notre manque de régularité dans la tenue de cette rubrique, la rédaction de weirdsound.net vous propose une sélection de clips légèrement rallongée! Difficile de ne pas évoquer le conflit en Ukraine, nous le faisons donc à notre manière (musicale, avec Beton et Ic3peak) sans tomber dans les discussions de comptoirs de PMU (pour cela il y de très bonnes chaines de TV). Vous trouverez aussi quelques incontournables (le dernier Rammstein, les Pixies), des découvertes anglo-saxonnes (Horsegirl, Coach Party), un peu de darkwave/synthwave (Carpenter Brut) et plein d’autres clips sympas que notre rédaction tient à vous faire découvrir. Bonne séance!

Beton – Kyiv Calling

Recevant la bénédiction des membres survivants des Clash, le groupe ukrainien Beton s’est fendu de sa ré-interprétation du classique qui ouvrait le troisième album du plus célèbre quatuor punk de tous les temps. Cette version aux lyrics adaptés pour la circonstance de London Calling a été enregistrée près de la ligne de front, et les images qui accompagnent le clip ont été tournées par des membres du groupe ou leurs proches. Les musiciens, Bohdan Hrynko (batterie), Oleg Hula (basse) et Andriy Zholob (chant guitare) ont intégré l’armée de résistance, soit comme médecin orthopédiste pour Zholob, soit comme volontaires dans la défense territoriale pour les deux autres.

Zholob est également membre du FURM (ou MRU, Mouvement de Résistance Ukrainien), une organisation citoyenne rassemblant des profils divers de la société civile ainsi que trente autres organisations à travers l’Ukraine. Leur but est de rétablir l’intégrité territoriale du pays, de pousser à l’adhésion à l’UE et éventuellement à l’OTAN. Tous les bénéfices seront reversés à la FURM qui dédiera ceux-ci à des actions non militaires (communication, humanitaire…) Merci au Guardian.

Pour les dons : http://freeukraine.org.ua/donate

Ic3peak – Dead but pretty

Toute la Russie n’est pas derrière Poutine. Le croire serait une grave erreur. Et Ic3peak le chante haut et fort. Rappelant opportunément cette évidence, le groupe metal/indus Russe sort cette semaine cette video bravant la censure et appelant à soutenir le peuple ukrainien. Un acte de bravoure s’il en est dans un pays autocratique où toute contestation peut déboucher sur un emprisonnement de quinze ans… Voici leur communiqué :

En ce moment, des centaines de personnes sont tuées en Ukraine. Ceci nous brise le cœur et nous ne savons pas comment l’exprimer avec des mots. Le gouvernement Russe avec Poutine au pouvoir a déclaré une guerre qui met en péril nos deux nations. Ceci fait de notre monde un lieu encore plus dangereux.

Nous ne pouvons plus faire de la musique depuis le début de la guerre et nous ne sommes plus en sécurité lors de nos tournées en raison de notre position claire contre la guerre. Nous devons annuler toutes nos représentations en Russie. Une part des revenus générés par nos représentations en Europe seront reversés à des organisations d’aide au peuple Ukrainien.

La propagande empoisonne l’esprit des gens et nourrit la haine. La censure et la surveillance policière a pris des proportions inédites en Russie. Il est très difficile de recevoir des informations véridiques, et si vous le pouvez, il est dangereux de les transmettre. Mais, svp, ne restez pas silencieux. Nous avons joué et pris part aux protestations où des milliers de Russes ont pris le risque d’être jetés en prison pour s’opposer à un régime pour lequel ils n’ont jamais voté ! Des manifestations pacifistes continuent chaque jour. Nous continuerons à résister !

La Russie n’est pas le gouvernement Russe

La Russie n’est pas Poutine

Arrêtez la guerre

IC3PEAK

Carpenter Brut – The Widow Maker

Un peu de légèreté maintenant si vous le voulez bien avec le dernier single de Carpenter Brut. Dans un genre comico/horrifique, on retrouve l’acteur Dylan Sprouse (séries Disney, entre autre) dans un rôle à contre emploi. Loin des gentilles images du groupe d’entertainment américain, il campe un personnage ambigu qui navigue dans un univers entre rêves psychopathologiques et réalité sous influence de psychotropes. Le chant est assuré par Alex Westaway, leader de Gunship. Le titre figurera sur le prochain album du poitevin qui s’intitulera gentiment Leather Terror et devrait sortir le 1er avril prochain. Il y a des chances pour que nous vous en reparlions.

Knuckle Head – Burn

Le duo originaire du Haut-Rhin mélange avec bonheur une country électrique et un metal teinté de rock sudiste. Jack Crowes (guitares et chant) et Jock Alva (batterie) ont peaufiné leur dernier opus au studio White Bat Recorders. Ils avouent eux-même que leur projet se révèle complexe « en voulant être metal mais pas trop, pop mais pas trop, et que ça sonne country et stoner en même temps. » Ils seront en tournée jusqu’à l’automne avec notamment une date à la Laiterie (Strasbourg) le 8 avril. Ils présenteront leur album, Holsters & Rituals le 18 mars prochain.

Lustmord & Zola Jesus – Prime

Plus sombre, un nouvel extrait de l’album de remix/cover de Lustmord qui figurera sur The Others [Lustmord deconstructed], projet attendu ce 1er avril chez Pelagic. Sur l’album, on retrouve ainsi une bonne partie de l’écurie du label : Mono, The Ocean, Arabrot, Crown… La noirceur de l’univers de Lustmord n’est pas forcément ce qui est indiqué pour remonter le moral en ces temps troublés, mais elle vous prend aux tripes et vous emporte au plus profond de vous même, musique introspective et méditative par excellence. À écouter également, le très bel album qu’il a fait avec Karin Park d’Arabrot.

Nicolas Veroncastel – Heroes (David Bowie cover)

Nicolas Veroncastel dévoile un second extrait de son 1er EP « Waste » à travers sa reprise originale de l’intemporel « Heroes » de David Bowie. Le leader de LYS nous offre ici une version épurée et contemplative du titre iconique jouée au piano et illustrée par une session live enregistrée au Royal Emeraude Hotel de Dinard.

Reuben’s Daughters-Those Eyes Can’t Lie To Me

Reuben Myles Tyghe, aka Reuben’s Daughter donc, présente le nouvel extrait de Mami Wata son premier album sous ce nom qui sortira le 1er avril. Pour constituer cet univers, il s’est entouré d’une équipe qui va au-delà de la collaboration musicale. « Derrière ce surnom à la fois intime et affectueux se cachent les piliers d’une architecture pop à toute épreuve. Musiciens, producteurs, photographes, réalisateurs sont les précieux artisans collaborateurs d’un disque énergique à l’élan duquel chacun contribue.« 

NYOS-Rosario

Encore une signature Pelagic Records qui sait toujours nous surprendre. La pop entre electronica et noise du duo finlandais, à base de loop, nous emmène dans des paysages musicaux aux couleurs variées et éclectiques. On entend dans ce Rosario des sonorités des îles, des influences post-rock ou psyché. Leur album, Celebration, sortira le 8 avril.

Rammstein-Zeit

Comme on n’arrête pas le temps qui passe, il est difficile d’arrêter les berlinois de Rammstein. Zeit est aussi le titre de leur huitième album qui sortira le 28 avril. Parmi les titres figureront cinq morceaux composés pour le précédent mais qui n’ont pas pu y être intégré. En effet, le groupe a pour habitude de ne faire figurer que 11 titres sur leurs disques.

Fontanarosa – Way In Out

Nouvelle sortie sur le label Howlin Banana Records (ça faisait longtemps, tiens!) : Le premier album de Fontanarosa, projet musical porté par le compositeur Paul Verwaerde. Né à Reading en Angleterre (berceau d’un certain rock quand on y pense), Paul a passé son enfance à voyager au gré des affectations professionnelles de ses parents. Espagne, Brésil, France, le jeune homme voit le monde, parle plusieurs langues mais développe une forme de timidité et de mélancolie exacerbées par ce déracinement.
Des années plus tard, à l’entrée de l’âge adulte, Fontanarosa devient une façon de conjurer et déconstruire les affres du passé.

En 2021, Verwaerde a écrit les morceaux qui composent Are You There?, son premier album. Enregistrés de manière collaborative avec le groupe qui l’accompagne sur scène (Florian Adrien, Grégoire Cagnat, Kevin Lafort), ce long format se place à égale distance d’une énergie adolescente et d’une approche musicale mature et homogène. On citera parmi les moments forts le post punk bondissant de Way In Way Out, instantané d’indie rock infusé au krautrock.

Pixies – Human Crime

Moins sombre que son titre ne peut l’indiquer, ce Human Crime ravive la flamme pour les farfadets les plus célèbres de la planète rock. Si, comme moi, vous avez un peu perdu de vue les Pixies, au gré d’une discographie pléthorique et après le départ de leur bassiste historique, Kim Deal – c’était en 2013, déjà – nul doute que ce morceau vous réconciliera avec la fougue d’un groupe reconnaissable entre tous. Les intonations de Franck Black, l’énergie des guitares, me renvoient à mes meilleurs souvenirs du groupe, 30 ans en arrière. La féérie opère à travers ce clip filmé à Los Angeles. Un nouvel album pourrait suivre cette année, si l’on en croît le toujours bien informé Guardian.

Coach Party – Weird Me Out

Rappelons nous ces derbys qui font vibrer la planète foot : Liverpool FC- Everton FC, Manchester United- Manchester City… et transposons cela sur le terrain musical. Direction l’Ile de Wight. Alors que WET LEG s’apprêtent à sortir un premier album attendu, après avoir fait le buzz, depuis leur chaise longue, c’est plutôt COACH PARTY et sa powerpop énergique qui correspond le mieux à mon style de jeu. Et comme Weird Me Out parle d’amour, c’est forcément introspectif et tumultueux, très !!! Sortie attendue du second EP de Coach Party, chez Chess Club Records, à l’été 2022. Déjà disponible en précommande sur le site du label.

Horsegirl – Anti-Glory

L’ingénuité, tel est le qualificatif qui caractérise le mieux la musique de Horsegirl, jeune trio noisy féminin, originaire de Chicago. Basse hypnotique et guitares bourdonnantes supportent avec brio le chant et les choeurs de Nora Cheng et Penelope Lowenstein, accompagnées de Gigi Reece, à la batterie. Il s’agit du premier titre de leur album Versions Of A Modern Performance, à paraître le 3 juin prochain chez Matador. Et si cela vous plaît vraiment, le magnifique vinyle 2 titres Ballroom Dance Scene/Sea Life Sandwich Boy est en cours de réédition sur le label anglais Sonic Cathedral Recordings. Tirage très limité. A vos marques !

C’est là qu’on se quitte. Pour mieux se retrouver pour une prochaine session quelque part après un espace temps qui serait théoriquement d’une semaine mais qui vous paraitra peut-être plus long. Dilatation temporelle facilement explicable par la théorie de la relativité, rien de grave !

Les derniers articles par La rédaction de weirdsound (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page