Les clips de la semaine vol.34

Temps de lecture : 5 minutes

La fin de la semaine approche, il est grand temps de recevoir votre livraison hebdomadaire de clips! Une fois de plus l’équipe de weirdsound.net est allée vous chercher les clips les plus sympas parus ces jours derniers sur le web. Comme d’habitude, il y en aura pour tous les goûts : nous vous souhaitons un bon visionnage et un moment de détente agréable!

Kings of Leon – Going Nowhere

Le groupe de Nashville n’avait rien sorti depuis leur septième album, Walls, en 2016. La famille Followill, trois frères et un cousin, nous gratifie enfin d’un nouveau titre dont le clip filmé en mode “confinement” s’accompagne des mots “Stay safe. Stay home. We will see you as soon as we can”. En ces temps incertains, le titre Going Nowhere prend une dimension toute particulière. Un superbe morceaux acoustique filmé live en plan séquence dans un noir et blanc granuleux.

Staplin – The Mass

Duo composé de Norman Langolff et Arno van Colen, Staplin tire son nom du personnage incarné par Bernard Blier dans Série Noire d’Alain Corneau. Fortement influencés par les compositeurs de musique de film des années 60/70, les deux musiciens ont multiplié les featuring. Sur The Mass, ils ont fait appel au fils de Jean-Loup Sieff, le photographe, aka Sacha DI Manolo, pour poser les lyrics, et au plasticien Julien Brunet pour le clip qui avait aussi officié pour Steeple Remove.

Le titre est extrait de Neon Shades, album qui sort le 15 mai chez Velvetica Music. Chronique à venir sur Weirdsound.net.

Cattle Decapitation – Bring Back The Plague

Humour de métalleux, Bring Back The Plague doit se traduire “rapporter le fléau” ou la peste. En temps de pandémie et de confinement le groupe  activiste anti-speciste se moque bien des survivalistes du PQ! Ironie, leur tournée qui a été annulée avait pour titre… “Europandemic Tour”! Toujours dans la dérision et l’humour, le groupe s’est filmé à la maison à l’aide de leurs téléphones portables. Comme ils disent “asseyez-vous, riez si vous pouvez et surtout, p..ain restez à la maison!”

P.S. : ils devraient être à l’affiche du Motocultor à la mi-aout.

Verbal Razors – Lazer

Allez, encore un peu de rage et de BPM musclés! Après la sortie de leur album By Thunder And Lightning, chroniqué il y a quelques jours dans ces colonnes, les trashers de Verbal Razors remettent ça avec ce nouvel extrait. Attention, ça va très vite! 

P.S. N’oubliez pas de soutenir les artistes dans la mesure de vos moyens en ces temps où les concerts ne peuvent plus leur permettre de se payer un minimum et de diffuser leur musique.

Dirty Projectors – Overlords

2 Ans après leur huitième album, Lamp It Prose, Dirty Projectors, revient avec un E.P de 4 titres, Windows Open. On retrouve le même groupe qu’il y a deux ans, toujours emmené, bien sûr, par le frontman et seul membre permanent depuis 2002, Dave Longstreth. Il semble qu’avec cet E.P, le groupe veuille ouvrir un nouveau chapitre musical où Maia Friedman chante sur tous les titres. L’E.P baigne dans une atmosphère de légèreté, traversée par des éclairs d’humour. Ainsi le titre Overlord apparaît comme une critique ironique de la surveillance.La musique a été composée par Dave Longstreth, les titres co-écrits avec Maia Friedman et l’E.P enregistré à L.A.

Coline Rio – Pavane

Coline Rio est la chanteuse emblématique du groupe nantais Inüit, souvent évoqué et régulièrement suivi sur notre site. Si un deuxième album d’Inüit est déjà bien avancé et prévu pour 2021, Coline Rio poursuit un parcours solo, parfois aussi en duo, qu’elle ne compte pas abandonner! La preuve? Un album solo en préparation pour lequel Coline a déjà beaucoup de compositions personnelles prêtes. Cela ne l’empêche pas, non plus, de tenter de très belles reprises comme celle proposée à l’automne du titre “Les gens qui doutent” d’Anne Sylvestre. Aujourd’hui, elle nous propose une adaptation du titre”Pavane” de Gabriel Fauré. Bon vent pour un projet dont weirdsound vous reparlera dans quelque temps un peu plus avec une Interview de Coline Rio.

Asgeir – Living Water

Asgeir, le chanteur islandais est une valeur sûre suivie depuis ses débuts par weirdsound. Récemment, nous vous avons aussi proposé son Interview qui éclairait la parution de son troisième album Bury The Moon. Asgeir, comme de nombreux artistes, essaie d’organiser son confinement et aussi de nous offrir quelques éléments de distraction musicale.Tous les fans d’Asgeir ne pourront que se réjouir de sa reprise, seul à la guitare, du titre Living Water emprunté à son nouvel album. On n’est pas prêt de s’en lasser!

Alan Merrill / The Arrows – I Love Rock N Roll

Parmi les premières victimes du Covid 19 dans le monde musical, l’américain Alan Merrill est décédé ce dernier dimanche. Si un certain nombre d’entre vous ne devait pas le connaître, vous avez peut-être entendu son tube quasi mythique I Love Rock’n’Roll. Après avoir quitté New-York pour le Japon, il y commence sa carrière puis rejoint Londres où il forme, fin 1973, le groupe The Arrows. Après un 1er hit en 1974, le titre I Love Rock’n’Roll en 1975 va populariser le groupe et son chanteur. Le titre sera repris par de nombreux artistes, y compris au 21ème siècle par Britney Spears ou Eminem. Entre 1986 et 1990, Alan Merrill avait aussi rejoint Meat Loaf. L’album posthume d’Alan Merrill est prévu pour cette fin de mois et s’intitule It’s Always Rock’n’Roll. R.I.P!

EOB – Brasil

Ed O’Brien, alias EOB, est essentiellement connu pour avoir la lourde tâche de tenir la guitare de Radiohead… ce qui claque sur ton CV lors d’un entretien d’embauche. Il est, par ailleurs, compositeur de quelques titres phares du groupe anglais le plus célèbre des 90s comme Treefingers sur Kid A, mais également Street Spirit (et son merveilleux arpège sur The Bends) et Go to sleep sur Hail to the thief.

Mais EOB n’a pris son envol que récemment pour un album solo Earth (à paraître le 17 avril 2020). Un projet de 3 ans , sur lequel il a été sacrément bien accompagné, notamment par Glenn Kotche de Wilco, Adrian Utley de Portishead, et Colin Greenwood, son collègue bassiste de Radiohead

Un premier titre Brasil a été diffusé en décembre dernier ; un condensé de 8 minutes entre Radiohead (période Kid A), Death In Vegas et Archive que je ne peux m’empêcher de vous faire découvrir ou redécouvrir (car le clip est tout simplement aussi beau que le morceau. Soyez bien patient ça vaut le coup).

Le nouveau clip Olympik est sorti le 2 avril 2020. Une approche plus pop que Brasil mais également plus trip-hop. Vous reprenez donc les 3 groupes mentionnés pour Brasil et vous ajoutez un soupçon de Massive Attack. EOB nous livre de nouveau un morceau fleuve de 8 minutes qualitativement très fourni. Le clip est assez psychédélique à sa manière :

EOB – Olympik

Les clips de la semaine c’est terminé pour cette fois : on se retrouve la semaine prochaine pour une nouvelle sélection des vidéos les plus cool du web! D’ici là portez-vous bien, prenez soin de vous et de vos proches et surtout, écoutez de la bonne musique : c’est le meilleur remède contre le spleen du confinement!

clips clips clips

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *