Feu Chatterton de gauche à droite A Wilson, C Doumic, A Teboul, S Wolf, R de Pressigny

Feu! Chatterton: le Monde Nouveau de Palais d’argile

Feu! Chatterton sort son troisième album, Palais d’argile, 10 ans après la naissance du groupe. Un album-fresque ambitieuse et passionnante-conçu d’abord comme un spectacle original destiné au théâtre des Bouffes du Nord à Paris. La pandéme et la décision du confinement provoque l’annulation du spectacle et des 10 concerts au Printemps 2020. La création se mute alors en album. Un opus réalisé sous la houlette d’Arnaud Rebotini. Autant le dire tout de suite, Palais d’argile est sûrement le meilleur des 3 albums du groupe. Feu! Chatterton était déjà unanimement encensé précédemment par la critique!

Feu! Chatterton révolutionne le rock français et sa culture depuis 2012.

L’ébauche du groupe a lieu au Lycée Louis le Grand où se sont rencontrés Arthur Teboul (paroles et chant), Clément Doumic et Sébastien Wolf, tous deux guitaristes claviéristes. Rejoints ensuite par Raphaël de Pressigny (batterie) et Antoine Wilson (basse), Feu!Chatterton commence à se produire en 2012. C’est le moment où sort leur 1er titre, La Mort dans la Pinède. Depuis leur premier E.P éponyme en 2014, Feu! Chatterton n’a cessé de révolutionner le rock français et sa culture. Entre poésie, chant souvent un peu théâtral et musique rock, le groupe a réussi une savante alchimie.

Feu! Chatterton a osé, avec brio, utiliser la langue française comme ceux qu’Arthur Teboul continue d’admirer. De Gainsbourg à Brel, en passant par Ferré, Barbara et Bashung. Même si Bashung a un album intitulé Chatterton, en 1994, le nom du groupe vient de la volonté d’associer l’expression énergisante Feu! avec un hommage au poète anglais du XVIIIème, Thomas Chatterton.

Le groupe a su, en parallèle de ses albums et tournées, participer à d’autres projets artistiques ou sociaux culturels. On retrouve ainsi Feu! Chatertton au festival d’Avignon, en 2015, dans un spectacle co-conduit avec Eric Reinhart. Le groupe s’associe avec d’autres artistes dans des projets musicaux, de Bernard Lavilliers à Sophie Calle en passant par le rappeur Prince Waly. Cela permet de sortir du cliché « intellos lettrés » dont certains ont affublé Feu! Chatterton.

Prince Waly et la voix un peu éraillée du dandy Arthur Teboul

Feu! Chatterton: la naissance de Palais d’argile, un spectacle original..annulé!

Au Printemps 2019, le théâtre parisien des Bouffes du Nord, programme 10 dates de Feu! Chatterton, à partir du 31 Mars 2020. Un spectacle original qui passionne Feu! Chatterton. « C’était un privilège d’être invités dans ce théâtre« , explique Arthur Teboul. « C’est un lieu unique, hors du temps. D’ailleurs, il est rare d’y voir programmer des concerts. On a donc commencé à composer de nouvelles chansons dans la perspective de ce spectacle inédit. On l’avait vraiment pensé comme une pièce de théâtre: il y avait un découpage en actes, une mise en scène, des comédiens« .

Au même moment, le groupe commence aussi à travailler pour le film de Noémie Lvovsky, La Grande Magie. C’est une comédie musicale adaptée de la pièce La Grande Mafia d’Eduardo de Filippo, en 1948. Le cadre? Une station balnéaire des années 20 où l’on s’ennuit. Noémie Lovsky a déjà montré son goût , dans Camille Redouble en 2012, pour les B.O un peu mélancoliques. Feu! Chatterton, avec son spleen et sa poésie, va donc signer toutes les chansons de La Grande Magie. Le film va être tourné cet été.

Début 2020, la pandémie de Covid 19 s’étend et la décision du confinement tombe, 15 jours avant la première. Les chansons vont, heureusement, rester et former ce magnifique album. Du travail préparatoire au spectacle annulé des Bouffes du Nord, il reste aussi la structure en actes et des chansons dont la durée fluctue en fonction de leur approche scénique.

Un monde nouveau, fragile qui interroge.

Titre d’ouverture du nouvel album. Feu! Chatterton nous interroge déjà dans un cadre théâtral

L’album s’ouvre sur une trilogie que l’on pourrait qualifier de post apocalyptique; Les 3 titres qui correspondent à la 1ère face du vinyle en font déjà un disque indispensable. On peut déjà parler de chef d’oeuvre. « Il y a effectivement un album dans l’album, une trilogie des écrans qui ne ressemble pas au reste du disque » précise d’ailleurs le groupe. « C’est un trompe l’oeil, un écran en soit« . Ces trois titres, Monde nouveau, Cristaux Liquides et Ecran Total ne sont que le miroir d’une réalité devenue la nôtre. La réalité d’un pays moderne dans un monde moderne obsédé par le progrès et la croissance. Un « monde nouveau », « un texte écrit comme un souvenir du futur » précise Arthur Teboul où serveur central, bluetooth, cristaux liquides et lunettes spéciales nous ont enfermés, plus ou moins à notre insu.

« Il y avait quelque chose qui nous obnubilait pendant la création du spectacle, c’était l’écran » raconte Arthur Teboul. « L’écran comme un mur, qui sépare. Mais aussi l’écran comme un lien: une fois couché, c’est une surface plane sur laquelle on navigue, une médiation entre nous et les autres« . Alors bien sûr, « un monde nouveau, on en rêvait tous » chante Arthur dans ce 1er titre, 37 ans après Téléphone. Avec humour et critique, plus ou moins voilée, Arthur Teboul nous interroge. En voici quelques exemples, extraits des deux premiers titres.

« Mais que savions nous faire de nos mains-zéro-Attraper le bluetooth » dans Monde Nouveau. « Adieu vieux monde adoré, une image oubliée sur un bout de papier-un quoi? » lance Arthur Teboul dans Cristaux Liquides. Puis il ajoute: « J’appelle à l’aide…mais je ne sais ni qui ni pourquoi…où suis je? sur la toile…ah ouais« ……ou encore »oh mange un cookie! les navigateurs veulent mieux te connaître…Fais leur Coucou…Fais leur un bisou« .

Ecran Total d’un Palais d’argile dans un pays aux pieds d’argile?

Ecran Total pour clore de façon superbe la 1ère face du vinyle

Dans Ecran Total, nous nous retrouvons entre réalité virtuelle et monde-pour ne pas dire France-sous tensions, qui s’écroule(nt). « Derrière leur écran, écran total, les gens se régalent , la ville est à cran…d’arrêt« . Puis aussi « Nous marchons sur les braises de la Nation française, souffle, souffle, souffle! Etendons cette couverture d’or sur le drapeau tricolore-il a froid« .

Dans ce titre, on remarque un éclairage sur ce Palais d’argile qui ressemble bien au palais de l’Elysée. « Le grand président, sanglots de reptile, s’adresse aux sans dents (Tiens, une allusion à Hollande?) bien à l’abri dans son palais d’argile, avec tous ses descendants(normal)« . « Mais il pleut sur la ville et on sait, l’argile mollit (eh oui) ». Bon , il ne faut pas chercher tous les sous entendus possibles, mais, en bon prof d’Histoire, cela me fait penser aussi à mes cours….La Russie, avant la Révolution Russe, était surnommée « le colosse aux pieds d’argile ». On connait la suite.

On sait aussi que les manifs sont souvent vite dispersées et si l’on en sort vivant, c’est déjà cela! « Dispersons nous! Que personne ne s’inquiète…on se retrouve sur le net« . La boucle est bouclée, le cynisme confine au désespoir, mais attendez tout n’est pas si noir! Il ne faut surtout pas s’arrêter à la vision qui pourrait paraître trop pessimiste de ces premiers titres. L’humour est toujours là! « Tout le monde se plaignait en ville du climat subsaharien/ on n’avait pas le moral/mais l’on répondait bien/A tous les mots et traits d’esprit/du serveur central ». Bon..ok ça ne suffit pas, vous avez raison. Alors, dès le texte, extrait du dernier titre, Laissons filer, ouvrant la double pochette du vinyle, le ton est donné. « Retrouvons la nature des choses/qu’on appelait par leur nom secret parfois/Souviens toi des métamorphose/qu’on vivait autrefois« .

Palais d’argile, une ode lumineuse de Feu! Chatterton à la nature et à l’Homme.

Adapté d’un poème de Yeats, une très belle version acoustique du titre ouvrant la deuxième face du 1er vinyle.

La deuxième face du 1er vinyle s’ouvre sur les deux seuls textes qui ne sont pas signés Arthur Teboul. Avant qu’il n’y ait le monde est un poème mis en musique par Arthur Teboul et Sébastien Wolf. Il a été écrit par William Butler Yeats, poète irlandais né au XIXème dont Roy Harper est aussi un fervent admirateur. Le poème avait d’abord été traduit par Yves Bonnefoy, le poète français décédé en 2016. Le groupe l’a découvert grâce à Noémie Lvovsky qui l’a intégré à La Grande Magie. Le personnage androgyne de ce poème s’intègre parfaitement à notre époque. Compagnons est emprunté à Jacques Prévert et dépeint un artiste raté. Bon, heureusement l’album nous redonne aussi vite de l’espoir en sachant nous recentrer sur ce qui est essentiel. La liberté, la nature, l’Homme, le mystique, le sacré.

Les titres magnifiques s’enchaînent…Aux Confins, La Mer, Libre, très long titre de plus de 9’30, Cantique. Ce titre qui ouvre la face D est l’un de mes préférés et les deux derniers morceaux vont clore en beauté le disque. L’homme qui vient est l’un des plus beaux textes-on pourrait dire poème en l’occurence. Il revient jouer avec le éléments, l’eau, la terre. « L’homme qui vient décrit l’homme du futur qui se nourrirait du soleil, plus proche de la nature et de notre essence même » disait Sébastien Wolf sur France Culture. Laissons filer semble montrer le triomphe de dame Nature sur la technologie. « Laisse toi porter/Fais comme le sable et le vent/Retrouve la vérité nue/De tous les éléments« .

Feu! Chatterton et la patte Rebotini.

Sur Cristaux Liquides, on retrouve Rebotini aux claviers

Entre le groupe, fan de claviers et synthés analogiques et Arnaud Rebotini, la rencontre pouvait sembler, un jour, inévitable. Il faut pourtant qu’Arthur Teboul lui envoie les maquettes de Palais d’argile. Le groupe raconte: » Pour cette nouvelle aventure, Arnaud est apparu comme une évidence: d’abord c’est un chanteur, il est sensible au travail sur la voix. Et puis, c’est un passionné de Rock: il a les cheveux gominés, on peut lui faire confiance!(rires). Enfin, c’est le spécialiste, en France, des synthétiseurs analogiques. Je crois que c’est ce qu’on est allé chercher chez lui: cette âme, cette poésie des circuits qui chauffent« . Pari gagné. Récemment, dans les Inrocks, Rebotini avouait: « Bluffé, j’ai aussi tôt eu la sensation d’être devant un grand disque« .

C’est en Juillet 2020, au studio ICP de Bruxelles, que sont enregistrées les chansons. Studio mythique qui a vu passer, notamment, Bashung et Christophe. Aux manettes, Boris Wilsdorf, ingé son du groupe berlinois Einstürzende Neubaten et Arnaud Rebotini. Ils ont travaillé ensemble pour la tournée 120 Battements par minute avec le Don Van Club. Arnaud Rebotini supervise la réalisation, conseille judicieusement et joue aussi des claviers, notamment sur les deux premiers titres. Pour ne pas seulement parler claviers, Rebotini ne tarie pas d’éloges sur les autres musiciens et notamment Raphael de Pressigny: « J’ai rarement vu un tel styliste de la batterie« .

Epilogue: « Crever l’écran littéralement ».

Magnifique titre clôturant l’album

En Mars 2020, Macron , dans son palais d’argile, promet « un nouveau monde » et que « le jour d’après ne ressemblera pas au jour d’avant ». On a le droit de rester dubitatif mais l’album souligne le besoin de repères. « On ne l’a pas fait exprès, mais c’est vrai que l’album répond à l’époque, à la pandémie, à la peur. C’était dans l’air, bien avant le virus. Et les chansons nous devancent toujours un peu » raconte le groupe.

L’album interroge notre relation à la technologie. « Dans l’album, on crève l’écran, mais littéralement. On le traverse. Pour tenter de percer un mystère: qu’y a t-il de l’autre côté de la toile, du voile qui recouvre le monde? Nous n’avons pas la clé, bien sûr. Mais nous avons tenter de percer quelques trous de serrures. Et les trous de serrure changent les murs en portes« .

A noter aussi la très belle pochette bleutée de l’album, comme le vinyle, si vous l’avez , comme moi, pré-commandé. Elle a été réalisée par le père d’Arthur Teboul. Inspirée par le titre Ecran Total, elle représente l’empreinte moulée d’une carte mère sous plastique. « Comme la photographie d’un fossile de notre société en 2021 » précise. Arthur Teboul. Nous avons hâte de retrouver Feu! Chatterton en live, là où le groupe excelle aussi. Un groupe qui sait fédérer des publics très variés comme aux Zeclectiques en Novembre 2018.

Feu! Chatterton Arthur Teboul Zec Nov 2018 photo benoit @weirdsound.net
Feu! Chatterton Arthur Teboul Zec Nov 2018 photo benoit@weirdsound.net

https://fr-fr.facebook.com/feu.chatterton/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page