Bror Gunnar Jansson: éblouissant!

J’avais manqué le surdoué blues man suédois de 30 ans au « Fuzz Yon » ( à La Roche/yon) au printemps dernier où il était déjà passé en 2015 ( et aussi au « Chabada » à Angers en 2014 mais je ne le connaissais pas à l’époque!!). Il n’était donc pas question de zapper la date nantaise de Stéréolux  qui d’ailleurs affichait complet.

WP_20171018_21_05_18_Pro

Ella Foy / Nantes-Stéréolux/ 18/10/17 photo Benoît-weirdsound/

En 1ère partie jouait un trio folk plus que blues, Ella Foy………moment agréable passé avec un groupe qui possède un potentiel réel qui s’affirme surtout sur les titres un peu plus pêchus qui décollent notamment grâce à un harmoniciste brillant et à une contrebasse alors plus groovy….Tiens il manque une batterie ai-je aussi pensé sur plusieurs titres! Par moments, difficile de ne pas penser aussi à Moriarty que nous ne pourrons jamais oublier!

Lors de l’inévitable pause technique (et boissons!) Bror Gunnar Jansson apparaît pour régler lui même ses guitares. Bror Gunnar Jansson est un multi instrumentiste qui, sur scène, s’installe derrière sa batterie, ses guitares qu’il empoigne à tour de rôle, tout en chantant bien sûr!Il sait jouer aussi du saxophone, du violoncelle et de la contrebasse que l’on entend d’ailleurs sur ses albums.

Bror Gunnar Jansson au « New morning »/Paris quelques jours avant le « Fuzz Yon » / La Roche-Yon en Février 2015.

Né dans une famille de musiciens près de Göteborg, il a joué du blues très jeune, dans le groupe de son père grand admirateur de John Lee Hooker. En 2012 Bror Gunnar Jansson sort, de façon quasi confidentielle un premier album (100 exemplaires?) mais qui fut remarqué en France par quelques critiques exacerbés. En 2014 sort un deuxième album « Moan Snake Moan » qui reçoit de nombreux éloges et Bror Gunnar Jansson commence dès lors à tourner, notamment en France qui a su lui réserver le premier accueil si favorable. Deux autres albums paraissent en 2017 « And the great Unknown » (partie 1 et partie 2).

WP_20171018_21_56_17_Pro

Bror Gunnar Jansson/ Nantes-Stéréolux/ 18/10/17/ photo Benoît-weirdsound/

Bror Gunnar Jansson apparaît, sur la scène de Stéréolux en dandy toujours aussi élégant , chemise et petit gilet sans oublier le chapeau qu’il va cependant quitter après quelques titres, vu la chaleur ambiante!

Le titre qui débute le set « Jim and John » est-il un hommage introductif à ..John Lee Hooker ( et à Jim White??) et figurera t-il sur un prochain album? Les premiers titres font la part belle à l’album de 2014 avec les titres « William is back », « Moan Snake Moan » et « He had a knife in his hand ». Les deux albums de 2017 vont aussi trouver très vite leur place avec « war Tubas » puis « Edward Young took his gun ». Le premier album de 2012 n’est pas oublié non plus dès la fin du premier tiers du concert avec les titres enchainés « The wandering spirit of Body Shelter » et « Mary Lee ».

WP_20171018_22_14_19_Pro

Bror Gunnar Jansson/ Nantes/ 18/10/17 photo Benoît-weirdsound/

Bror Gunnar Jansson éblouit très vite son auditoire, maîtrisant parfaitement son set    (après quelques petits soucis de caisse claire et de chaussure où il en a profité pour plaisanter avec le public, demandant même si quelqu’un avait un couteau-de quoi donner des sueurs froides à ceux qui gèrent la sécurité à Stéréolux- mais, fort heureusement pour celui qui risquait sa place, personne ne s’est manifesté!!). Bror Gunnar Jansson mêle titres au rythme endiablé, comme  » The Lonesome shake » et titres plus lents où il excelle aussi, avec un peu de reverb, des sifflotements….des moments de repos pour l’oreille charmée comme dans le magnifique « The Preacher« . Bror Gunnar Jansson troque une fois ses guitares pour un ukulele et deux titres enchainés là encore, « the ukulele blues » et « Gone and Away » du 1er album de 2017.

 

Fin du set sous les acclamations du public qui a su reconnaître le brio du blues man suédois. Le maître revient pour 3 titres dont « Mistery train« , titre composé par Hernan Junior Parker et rendu célèbre par…Elvis Presley en 1956, et « While I fight the tears » pour un final éblouissant avec frissons garantis , après un concert de 90 minutes. Merci!!Tack sa mycket! lui ai je dit aftershow, me remémorant quelques mots de suédois appris lors de voyages de jeunesse!

 

Bror Gunnar Jansson/ Nantes-Stéréolux/ 18/10/17 photo Benoît-weirdsound/      et le dernier album magnifique (vinyle bleu de surcroît).

Après son concert Bror Gunnar Jansson vient dédicacer ses disques et pose pour votre blog favori, avec le sourire bien sûr!

Bror Gunnar Jansson est en tournée en France jusqu’à fin Novembre… dans l’Ouest il sera notamment au « Chabada » / Angers le 22 Novembre 2017/

Bror Gunnar Jansson….. »Mystery train », 40 ans après Elvis!!/ Cognac 2014/

Pour ceux qui aimet le blues, ne manquez pas Joe Louis Walker le 4 novembre au « Fuzz Yon » à la Roche/Yon!

0