L’humanisme de Napkey nous offre un album explosif

Crédit photo : Andréa Montano

A l’heure où le monde va très vite, où les révolutions technologiques ne cessent de nous surprendre, où l’homme devient objet, Napkey nous interpelle sur notre avenir avec son somptueux nouvel album « Solstice ».

Voilà bien des années que le monde ne cesse de se développer et d’innover. Durant ces années, Benjamin Cholet se passionne pour la musique et principalement pour le piano et la guitare. Seul, il compose dans son appartement parisien des morceaux aux résonances Deephouse et Electronica faisant référence aux années 80. A côté de cela, son travail l’oblige à voyager sur le globe. C’est lors d’un voyage à Shanghai en 2012, à l’autre bout du monde, qu’il rencontre Justine Rousseau, une Française en vacances et également amoureuse des belles sonorités. Une rencontre qui se reproduira 4 ans plus tard dans la ville lumière et où une fusion de deux talents devait voir le jour. C’est à compter de cette date que Justine rejoint le projet artistique de Benjamin, qui lui, avait déjà sortie des E.Ps sous le nom de Napkey.

Ensemble, ils sortent leur premier album en janvier 2017 appelé « 42 », cet album fait référence à « H2G2 Le Guide du voyageur Galactique » de Douglas Adams. Juste avec cette référence nous pouvons comprendre très facilement leur univers musical qu’ils souhaitent nous faire partager. En effet, les morceaux dans cet album nous offrent une vision d’un futur onirique, humaniste et surtout pacifiste avec un avenir très prometteur. Un album qui a trouvé son public avec ses 20 millions de stream sur Spotify et une forte présence dans les playlists durant les mois qui suivent la sortie de l’album sur cette plateforme de streaming. Benjamin et Justine ont réussi à imposer leur propre style loin de la musique électronique apocalyptique. Désormais, il parait clair aux yeux de tous qu’ensemble, ils ne forment qu’un : Napkey.

 

Solstice, un véritable exutoire mélodique

Sortie le 12 octobre dernier, ce deuxième album « Solstice » nous raconte la quête de SOL, un jeune robot curieux issu de la planète Stellar Rock qui a choisi de s’exiler pour trouver des réponses existentielles. Accompagné et guidé par Napkey, SOL doit trouver la clé de l’humanité pour comprendre pleinement ce que représente le fait d’être humain. Une quête qui pourrait, aujourd’hui, concerner l’humanité avant même les robots à l’heure où les incivilités et l’individualisme prennent le dessus ?

Ce qui est sûr, c’est que cet album nous montre deux visages. L’un se distingue à travers toutes ces remises en question sur l’humanité et nous invite à l’éveil de la conscience. De l’autre côté de la face, il y a cette mélodie douce qui vous transporte dans un monde envoûtant cherchant à vous charmer et à vous déculpabiliser. Il y a donc bien des jours où l’on souhaiterait que le soleil reste plus longtemps et d’autres jours où nous aimerions qu’il nous quitte le plus vite possible. C’est à ces instants précis, que nos rêves s’entremêlent à la réalité. Napkey a réussi à retranscrire cette sensation en nous proposant une électro joyeuse au cœur des questionnements actuels tel que le transhumanisme, la robotique ou encore l’intelligence artificielle.

Influencé par de nombreux genres musicaux, certains pourront y voir des clins d’œil à Daft Punk, Ratatat, Rone ou encore Jean-Michel Jarre avec les notes de synthétiseur.  Napkey a apporté un côté humain à la musique électronique, notamment grâce au piano et à la guitare, mais surtout grâce à toutes ces voix douces, mystérieuses et entremêlées pour nous offrir de l’électro-pop rétrofuturiste.

Véritable exutoire mélodique aux basses rythmées, l’album « Solstice » est composé de 11 morceaux et nous propose un voyage d’une trentaine de minutes dans l’espace grâce à ses clips à la narration omniprésente réalisés par Club Sandwich Club. On y retrouve Napkey avec des tenues futuristes imaginées par les Ateliers-Hère. Un projet artistique abouti et d’une très grande qualité.

pochette napkey
Pochette de l’album « Solstice » sortie le 12 octobre dernier

C’est un véritable coup de cœur pour ma part que l’on peut écouter au petit matin, en marchant dans la rue, sous la douche ou simplement en étant posé en hauteur face à un coucher de soleil et, pourquoi pas un jour de solstice. Désormais, il ne tient qu’à vous pour vous lancer dans l’aventure et de partir un instant dans l’espace. Une fois porté par la musique, vous aurez forcément l’envie d’aider le robot SOL à la recherche des clés de l’humanité, car oui, à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.

Généralement, le cinéma, la littérature ou encore les arts plastiques ont une vision futuriste. Aujourd’hui, Napkey inscrit la musique dans une projection vers le futur avec un thème universel : l’Humanisme.


Partez sur leur planète le temps d’une soirée en live :

  • Le 6 novembre à la Gaîté Lyrique

 

Et pour suivre leur mission :