LA NUIT DE L’ERDRE 2016

Samedi 02 juillet dernier, j’ai eu le plaisir de pouvoir me rendre à la Nuit de L’Erdre édition 2016. Ce festival existe depuis 18 ans et accueille près de 40 000 personnes sur un terrain prêté par la commune de Nort sur Erdre. L’ambiance y est familiale et bonne enfant, et la programmation arrive toujours à mélanger découvertes musicales et grosses têtes d’affiches. Pour cette édition, je rajouterai que la météo a été clémente : grand soleil et ciel bleu! Mentions spéciales à la bière plutôt bonne, et aux organisateurs qui gèrent très bien le stationnement et l’entrée sur le site.  Le cadre étant posé, rentrons dans le vif du sujet!

Premier concert : Jain

Nous sommes arrivés en retard et avons donc loupés le début du concert. Jain c’est cette jeune chanteuse  de 24 ans, qui a cartonné cette année avec ses titres « Come » et « Makeba« . Même sans être spécialement porté sur ce type de musique, j’ai su apprécié l’énergie qu’elle déploie sur scène et son attitude vis à vis de son public. Le show était par contre totalement maitrisé par la production : « j’ai une idée, on pourrait tous s’assoir et se relever d’un coup« ….On m’a déjà fait la blague et il y a plus naturel comme interaction… Le public a globalement eu l’air d’apprécier la prestation ceci étant! Une artiste à suivre, je lui souhaite le meilleur et surtout de passer le cap du second album.

Second concert : Naaman

En préambule, je préviens que cet avis n’engage que moi. Partis chercher des bières, j’ai pu m’installer pile au moment où Naaman a commencé à jouer. J’aurai mieux fait de rester à la buvette. J’aime bien le reggae pourtant, mais là non. Mon avis tient en un mot : caricatural. Je ne dois pas être assez connaisseur pour apprécier toutes les subtilités de Naaman, je me suis arrêté à des phrases à la con comme  » on a aucun partis politiques, on est libres, vive l’amour! » et : « notre boutique de merchandising est juste à coté des pissotières » (j’ai en partie inventé un morceau d’une de ces phrases), mélangés avec deux/trois couplets sur « la ganja c’est fantastique« . Je préférai pierpoljak, au moins il était marrant.

Troisième concert : Jeanne Added

IMG_1186Jeanne Added – La Nuit de l’Erdre (2016)

En voilà de la musique, de la vraie! Ayant lu plusieurs avis très positifs sur cette artiste, j’étais impatient de la voir en live. Verdict : la classe à l’italienne! Un très bon concert devant un public qui a eu du mal à se mettre dans le bain mais que Jeanne a réussie a entrainer avec elle  au fil de ses chansons. Faut dire qu’elle ne ménage pas ses efforts : elle bouge et saute dans tous les sens, avec une voix quasi parfaite ( et des bons musiciens!). Les chansons de son album « Be Sensational » y sont quasiment toutes passées : « A War is coming« , « It« , « Miss it all« , « Back to Summer« …Une très bonne découverte et une artiste que je vais suivre de près.

Quatrième concert : Synapson

Attablé devant un sandwich saucisse/frites/ketchup, j’ai pu découvrir Synapson, groupe d’électro qui nous avait réservé un beau cadeau. Ces deux musiciens nous ont proposé une prestation solide et agréable de House, avec l’apparition d’une légende de la french touch sur scène, j’ai nommé Benjamin Diamond (Stardust). Cela nous a permis d’entendre en live « Music sounds better with you« , titre qui n’a pas pris une ride et qui est toujours aussi puissant. Je rendrai donc mes oreilles disponibles pour écouter « Convergences » le dernier et deuxième album en date de Synapson. Merci à vous messieurs!

Cinquième concert : Casseurs Flowters

C’est sur ce genre de concert que l’on mesure combien on a vieilli…On s’est retrouvé dans une foule de gamin(e)s de 15 ans qui visiblement connaissaient les paroles par cœur…Sans compter ceux qui se sont mis à pleurer. L’adolescence est vraiment une période de la vie pleine de paradoxe. Bref, connaissez vous les Casseurs Flowters? Pour ma part ce n’était pas le cas. Orelsan et Gringe forment ce duo de rappeurs  » à l’ancienne » comme ils s’autoproclament eux mêmes. Vous avez sans doute vu nos deux gaillards sur canal + dans « Bloqués« , et Orelsan a déjà fait parlé de lui il y a quelques années avec son premier album « Perdu d’avance » qui a bien cartonné.  Pour en revenir à Casseurs Flowters, ils régalent visiblement notre jeunesse de chansons plutôt marrantes (parfois sans le vouloir car tellement clichées) et bien écrites. Je comprends que ça parle aux ado, c’est visiblement imaginé par deux mecs de 40 ans qui ont du mal à franchir le cap de la vingtaine et du départ de chez papa/maman. Ça n’empêche pas que c’était un concert très sympa et que l’ambiance était carrément là, ça faisait plaisir à voir! Quelques titres que j’ai trouvé cool pour ceux que ça intéresse : « Regarde comme il fait beau (dehors)« , « Stupide« , « Des Histoires à Raconter« , « Dans la place pour Etre« ….

Sixième concert : Pone Live

Hors de question que je bouge de la scène principale au risque de louper les Chemical Brothers! Rien de personnel contre Pone Live, si ils repassent dans le coin j’irai pour me faire pardonner.

Septième concert : The Chemical Brothers

IMG_1187The Chemical Brothers – La Nuit de l’Erdre (2016)

Ils méritaient bien qu’on passe une heure et demi debout devant la scène. Pour une de leur (trop) rare prestation en France, les frangins chimiques avaient choisis la Nuit de l’Erdre! Dix ans que j’attendais ce moment, après avoir assisté à leur concert lors de leur tournée liée à la sortie de « We are the Night« . Dix ans d’impatience à me demander si ça serait toujours aussi bon! Écouter les Chemicals Brothers est une chose, les voir sur scène en est une autre. La musique prend une autre dimension, sa vraie dimension! Bref, j’arrête de m’emporter. Ils ont ouverts sur  » Hey boy Hey Girl » avant de poursuivre avec une série de tube :  » Star Guitar« , « Do it Again« , « Setting sun« …

Une prestation son et lumières au top, quelques éléments graphiques propres au duo, des enceintes qui envoient du lourd, une foule en délire (au moins au début), l’envolée fut énorme! Un pur moment de climax. Un ventre mou s’est cependant installé au milieu de la prestation d’une heure trente du duo : ils ont introduits des morceaux du dernier album « Born in the Echoes« , moins connus du publics et pour certains moins efficaces. « Go » et « Sometimes I feel deserted » ont cependant récoltés les honneurs de la foule. Ils se sont très bien rattrapés sur la fin, avec un « Galvanize » et un « Golden Path » de toute beauté. Quel pur bonheur de réentendre tout ces titres en live à la puissance 10000…La musique s’est arrêtée à 02H30 du matin et il a bien fallu rentrer chez soi…Je suis repartis de là comme Moise descendant de la montagne avec les tables de la loi sous le bras! Les Chemical Brothers restent les patrons, qu’on se le dise!

IMG_1188The Chemical Brothers – festival La Nuit de l’Erdre (2016)

Enregistrer