IDER – La puissance féminine

IDER - Crédit photo : Lottie Turner IDER - Crédit photo : Lottie Turner

 

IDER, c’est deux colloc’ londoniennes, Megan Markwick et Lily Somerville, qui ont trouvé une belle alchimie pour transposer leurs émotions en ballades musicales electro-pop.

IDER - Photo facebook officiel
IDER – Photo facebook officiel

Le groupe s’est formé en 2015 et sort son premier EP en 2016 sous le nom de Sorry. Depuis, IDER a sorti plusieurs EP comme Million, Gut me like an animal, Learn to let go, Body love.

Le duo ne cesse de monter les échelons dans le monde de la musique, et on espère (pour notre bien être émotionnel et musical) un album très prochainement !

Je me suis mangé tous les EP de nos deux amies, et franchement, j’ai pu laisser court à mon imagination, partir en voyage avec elles, et ressentir un certain calme à leur écoute, et un écho personnel. Parce que je suis bien une nana, c’est exactement le genre de musique que je pourrai écouter en mode « private », seule le soir dans mon canapé, avec un thé, une verveine et le plaid, à ressasser mon passé …

OU, avec une bière, et un sandwich afin de ressortir toutes ces émotions que nous avons tous besoin de dégager hors de nous. Mais en fait, IDER, ça passe partout, à n’importe quel moment, dans les transports, à l’apéro entre amis, pour se concentrer … Bref, un instant de paix et plénitude dans ce monde de brutes.

Musicalement parlant, les sonorités sont calmes, une douceur colorée, sou-poudrée d’amertume ! Ce qui fait la “IDER Touch”, c’est toute l’harmonie des voix de Megan et Lily. Un mariage parfait attirant, enjôleur, envoûtant. Un son électro pop posé là, sans déranger personne. Un jeu de synthé parfaitement maîtrisé, quelques douces notes de guitare électrique par-ci, par-là, parsemé de détails en fond, qui soulignent la justesse et le travail profond fourni.

Paradoxalement à ces sonorités colorées, les paroles font contrastes. Sombres, emplies de questions sur la vie, et surtout très personnelles, sur des histoires d’amour perdues.

Des questions existentielles comme dans leur dernier titre MIRROR « I keep looking into the mirror until i see myself ».

MIRROR, parlons-en de ce titre justement. Petit coup de cœur de mes écoutes du groupe, ce titre questionne sur l’identité après une rupture amoureuse, comment se retrouver après s’être identifier à ce point au couple, mais aussi est une sorte de constat du monde d’aujourd’hui en terme de relations sociales.

Mais ce qui m’a le plus touché dans MIRROR, c’est le clip :

Il est le reflet parfait de nos comportements, agissements féminins quand franchement, il y a un trop plein, qu’il faut faire le vide, que ça ne va pas et que, malgré tout, il faut se relever et avancer dans le chemin de la vie.

On note certes qu’une cohérence est présente dans leurs compositions, la “IDER touch” prend petit à petit naissance, avec cependant quelques redondances dans leur musique. Alors pour ne pas rester sur cette idée, je suis allée faire un petit tour du côté des prestations scéniques, et là encore, Megan et Lily m’ont fait voyager dans une autre sphère le temps d’un live. Je vous partage le live de PULSE.

Ces filles ont vraiment une complicité très forte sur scène. Elles ne font pas simplement de la musique, c’est un échange pur et profond entre elles. Seules sur Terre, comme si plus rien d’autre n’existait en cet instant présent, elles nous emmènent avec elles dans leur univers.

Je me suis totalement laissée hypnotisée par ces regards, ces échanges profonds et le partage musical et intime qu’elles nous livrent.

Ces deux copines ont le don de retranscrire leurs états d’âme, (nos chers états d’âme) sous une forme plus arrondie, plus colorée, comme une purge des souffrances rencontrées dans la vie de chaque personne.

IDER fait partie de cette génération d’artistes féminines qui revendique hauts et forts leurs valeurs, leurs sentiments tout en mélangeant ces aspects de garçonnes, à la manière de notre petite coqueluche française Christine and the Queens, dont les styles peuvent d’ailleurs être mis en parallèle.

Ces deux artistes dégagent une beauté qu’on apprécie particulièrement aujourd’hui : une tendresse qu’elles transmettent, l’amour et la passion musicales qu’elles expriment d’une main de maître.

Merci IDER et à bientôt

Liens utiles : Site Internet officiel : http://weareider.com/ 

Facebook : https://www.facebook.com/weareider/

Twitter : https://twitter.com/weareider