Cali: aftershow Février 2017

Bon..depuis un peu plus d’un an que ce blog a vu le jour, j’ai peu, voire pas du tout, évoqué les groupes ou chanteurs français qui chantent en français…..je n’ai jamais été très attiré par les chanteurs français depuis mon adolescence… j’aurai peut-être d’autres occasions d’y revenir…..j’ai toujours , cependant, aimé quelques « grands »  comme Ferré ou Barbara et d’autres qui ont pu acquérir ce « statut »(!!) comme  Jacques Higelin, Bashung , Lavilliers ou Dominique A  que j’ai vus un certain nombre de fois en concert…..Je n’oublie pas non plus Miossec ou Christophe(eh oui!!) et les groupes La Mano Negra (concerts de folie!!) , Noir Désir et Dyonisos……et Cali….ce qui surprend, parfois, certains de mes amis.

J’ai découvert , comme tout le monde, Cali en 2004 alors que le premier album de Cali « l’amour parfait » (sorti en 2003)commençait à cartonner grâce au « tube » « c’est quand le bonheur« . mais c’est surtout en 2005, en lien avec ma nouvelle vie , ma moitié et l’album « Menteur » que mon intérêt a grandi…Je passe rapidement sur le reste..le troisième album « l’espoir » (mon préféré avec notamment une chanson magnifique que je ne peux m’empêcher d’écouter , encore aujourd’hui,sans une émotion intense « Giuseppe et Maria« , écrite en hommage aux grands parents espagnols de Cali). Ce fut surtout le choc des concerts...le concert fabuleux du Zénith de Nantes (avec un DVD enregistré pour l’occasion) en Mai 2008 avec des moments forts qui restent gravés « 1000 cœurs debout« , titre devenu le symbole d’une rébellion que Cali continue à souhaiter permanente. Le refrain était repris par 5000 personnes le poing levé…Je me remémore aussi les images en noir et blanc rappelant la guerre d’Espagne lors du titre « Giuseppe et Maria »…..et tant d’autres..

Depuis, d’autres concerts ont suivi..de Malestroit (avec Moriarty, Daniel Darc, Deus et d’autres….) en 2008 à Argeles sur mer en 2011(juste avant Arcade Fire !!) et en large région nantaise….Olympic, Stéréolux, Vallet, La Chapelle sur Erdre..etc….

En ce début Février c’était la deuxième occasion de retrouver Cali en acoustique….seul avec sa guitare, son piano dans un décor semi théâtral reconstituant sa chambre d’adolescent (mieux rangée que dans la réalité précisait Cali)….un canapé, des livres , des vinyles (bien en évidence l’album »War » de U2: c’est après avoir vu U2 en concert à Toulouse en 1984 que Cali , qui a 16 ans, a décidé de devenir chanteur…) et des posters/affiches…de Joe Strummer (ex chanteur/guitariste des Clash, mort en 2002), Bruce Springsteen , les Waterboys (groupe que j’ai vu en 1ère partie des Simple Minds au milieu des années 80 et dont le violoniste Steve Wickham a participé à plusieurs albums de Cali..du « Menteur » jusqu’au récent et 7ème album « les choses défendues »). posters aussi de Robert de Niro ou du film « la vie de Bohême » qu’affectionne particulièrement Cali.

Pendant 2 heures Cali nous fait revivre, en chansons et en anecdotes nombreuses une tranche de vie importante…de son premier à son dernier album. Cali nous fait revivre des moments tendres et mais aussi tristes et/ou pleins d’émotion…..sa fugue d’adolescent ( d’où le titre du dernier album « les choses défendues ») et son père l’accueillant à bras ouvert quand il rentre,….. la mort de sa mère, ….mais aussi des moments croustillants comme les victoires de la musique en 2006…Valli horrifiée devant le rouge à lèvres dégoulinant à l’insu de Cali (Cali évoque aussi le trucage des victoires…même si quelques artistes méritent parfois leur prix!!) ou comme le meeting de Charlety en 2007 entre les 2 tours de la présidentielle avec Ségolène Royal ..qui finalement cède aux désirs de Cali de ne pas entonner la « Marseillaise » après 1000 cœurs debout! Quelques messages plus politiques ponctuent aussi le « concert »..le titre « l’exil » est l’occasion de remercier les associations qui viennent en aide aux migrants et de soutenir Cedric Herrou.

Les hommages ne manquent pas aussi (à Daniel Darc, au « grand Jacques » Higelin, à Ferré /Aragon dont Cali reprend « L’affiche rouge » puis lit une lettre après le dernier rappel.     Cali reprend, alternant piano /guitare de nombreux titres empruntés à ses albums: je retrouve notamment avec plaisir « L’amour parfait », « Elle m’a dit », « pauvre garçon », « Roberta »!!, « 1000 cœurs debout »(certains hésitent à lever le poing) et quelques titres plus récents « je sais la vie » ou du dernier album « sweetie » et Montréal 4AM » (Cali a alors des airs de parenté avec Christophe…)..N’oublions pas non plus sa reprise de « One » de U2 (je l’avais déjà entendu il y a quelques années reprendre Bono).

Après le « concert », j’eus la chance, avec quelques privilégiés , d’être invité dans la loge de Cali pour prolonger cette agréable soirée et partager quelques mots…..Bien sûr on parla un peu musique !..Tiens, Cali adorerait venir au Hellfest avec son fils …mais pour le moment il y a les obligations scolaires!..Je demandais à Cali s’il comptait nous donner un album « acoustique » mais ce n’est pas encore, hélas, à l’ordre du jour!! Après cette tournée solo qui va passer par le Bataclan le 13 mars, Cali reprendra la route avec son groupe « électrique »

wp_20170210_23_47_37_pro

Cali dans sa loge/10/02/2017/ photo Ziggy/

Merci Bruno pour ta simplicité, ta sensibilité et ta générosité que tu sais toujours faire partager!  et merci à la Longère de Beaupuy à Mouilleron le Captif pour leur accueil et pour cette belle soirée!!

wp_20170212_09_43_02_pro

0