Beauregard 2018 : Les yeux dans les yeux avec Depeche Mode

Le festival de Beauregard fêtait ses dix ans le week-end dernier en Normandie ! Une magnifique occasion pour passer quatre jours à écouter de la bonne musique, découvrir de nouveaux groupes, et faire un peu de tourisme dans cette belle région normande ! Le festival privilégie la qualité à la quantité, aussi les festivaliers ont tout le loisir de profiter de leurs matinées de libres pour aller se promener sur les plages, visiter quelques hauts lieux historiques ou bien se faire un bon restaurant ! Et contrairement à une légende tenace, au mois de juillet en Normandie, j’ai toujours eu une météo ensoleillée !

Comme d’habitude, cet article est aussi disponible en anglais, sur le site Almost Predictable tenu par notre ami David! Un grand merci à notre rédacteur Odicha pour l’aide apportée pour la traduction.

Bon, je sens que ça vous agace ! Mais quand va-t-il enfin se décider à parler de Depeche Mode ??? C’est quand même le sujet qui vous intéresse non ? Le groupe nous a fait le plaisir de clôturer la dernière soirée du festival. Que rêver de mieux pour un fan comme moi, qui les a déjà vu quatre fois en à peine un an ! Allez, je vais vous raconter cette belle soirée du 09 juillet, en espérant que cela vous plaise…

Nous arrivons à 17H sur le site du festival et nous nous dirigeons directement vers la barrière devant la grande scène du festival. Le groupe joue à 21H30, mais les premiers rangs sont déjà remplis ! J’empoigne fermement la barrière au premier rang, bien décidé à ne pas bouger un orteil pendant les…04H30 que vont durer l’attente…Quand on aime, on ne compte pas !

Comme d’habitude pour un concert de Depeche Mode, le public est composé de jeunes et de moins jeunes, issus de toutes horizons. Je fais connaissance avec mes deux voisins, l’un d’entre eux a visiblement beaucoup à apprendre sur DM…Le pauvre a le droit à un court magistral sur la discographie du groupe. Petit moment choisi de notre conversation :

Moi : Tu es croyant sinon ?

L’autre type : Non pourquoi ?

Moi : Parce qu’à 23h, quand on repartira, tu le seras devenu !

Les organisateurs du festival avaient prévu deux autres groupes avant le passage de Depeche Mode. En l’occurrence Concrete Knives et Girls in Hawaii. Les jeunes gens de Concrete Knives ont été une très bonne découverte musicale, je vous invite donc à les écouter ! Je suis, par contre, beaucoup moins fan des belges de Girls in Hawaii. A vous de juger !

Il est 21H, nous n’avons jamais été aussi prêts de l’arrivée de Depeche Mode sur scène ! Une armée de techniciens s’active pour procéder aux derniers préparatifs. Quand je me retourne, je constate que la fosse s’est bien remplie ! Deux gamins tentent de se faufiler pour passer devant moi : erreur fatale !

Moi : Dis donc les mômes, on reste derrière !

Eux : Mais on voit mal…

Moi : Fallait arriver plus tôt ou manger de la soupe

Forcément les parents s’en mêlent :

Les parents : Il n’y a pas une petite place entre vous et la barrière ?

Moi : Non, avec la chaleur qui fait, j’y suis collé : vraiment désolé…

N’allez pas croire que je n’ai pas de cœur ! Mais là on parle d’une place au premier rang pour Depeche Mode…La lumière finit par s’éteindre, et comme à l’accoutumée sur la tournée Spirit, la voix des Beatles se fait entendre, prémices à l’arrivée de DM !! Après avoir salué la foule, Dave Gahan débute sur Going Backward : je suis aux anges ! Histoire de faire monter encore un peu la température, ils vont poursuivre avec It’s No Good, un de mes morceaux préférés, seul au monde, les yeux dans les yeux de Dave Gahan, la Terre pourrait s’arrêter de tourner, je n’en ai rien à faire…

Depeche Mode - Beauregard-6.jpg
Andy Fletcher chauffe l’assemblée…comme si il y avait besoin!

Pour ce show en pleine air, le groupe a privilégié un décor épuré, un « simple » écran géant. Je suis content de les voir dans ces conditions, on est concentré sur l’essentiel, la musique, et bien entendu sur les voix de Dave et Martin. A Pain That I’m Used To, puis le magnifique Precious…J’écoute cette dernière chanson quasiment tous les jours en me rendant au travail, j’aurai maintenant à chaque fois cette image de Depeche Mode à deux mètres de moi !

Depeche Mode - Beauregard-2.jpg
l’auteur de cette photo criait en même temps : DAAVVVVEEE!!!

On l’attendait la voilà! World in My Eyes! En concert, elle est toujours aussi bien, le public réagit au quart de tour. Va suivre, Cover Me, avec la vidéo de Dave en cosmonaute projetée sur l’écran. J’apprécie beaucoup ce titre, sans doute le plus beau de l’album Spirit. Petit interlude où Dave quitte la scène. Vous êtes des malins, vous avez compris ce qui allait suivre ! Martin Gore nous propose Somebody : le changement d’ambiance est immédiat et les festivaliers se laissent porter par la douce voix de Martin. Après avoir remercié le talentueux compositeur et guitariste de DM, Dave Gahan revient aux affaires, et nous voilà repartis avec In Your Room !

Depeche Mode - Beauregard-5.jpg
Si près de toi mon Dieu…(mode fanboy on)

A ce stade du concert, je suis déjà ravi, mais voilà que le groupe décide de passer en mode Best Of ! Après l’introduction habituelle, Everything Count ! La fosse s’embrase et chante la chanson du début à la fin. La lumière s’atténue, une note se fait entendre, les plus connaisseurs auront reconnu le début de Stripped…moment émotion pour moi ! J’adore cette chanson. Les deux qui suivent finissent de m’envoyer au Paradis : Personal Jesus, reprise en chœur par la foule, et l’incontournable Never Let Me Down Again.

Depeche Mode - Beauregard.jpg
Dave Gahan faisant le foufou sur l’avancée de la scène!

Depeche Mode nous fait alors la bonne blague de : « Allez c’était sympa de se voir, à bientôt ! », vu que je suis plus malin que la moyenne, j’ai bien entendu capté qu’il s’agissait d’un faux départ avant les rappels ! Ahah ! On ne me roule pas comme ça ! Comme pour la plupart des concerts sur la tournée Spirit, ils nous ont réservé du lourd, voir du très lourd pour les trois derniers morceaux.

Dès les premières images de la vidéo, le public s’enthousiasme, voici Walking In My Shoes…puis le morceau immortel, cultissime, génial, le monument, la légende : Enjoy The Silence !!! Bon, une fois celui-là passé, que reste-il à espérer ? Bah pardi ! Just Can’t Get Enough! Dave fait durer le plaisir, on ne va pas se quitter comme ça !

Depeche Mode - Beauregard-3.jpg

La musique va quand même finir par s’arrêter, ces messieurs viennent nous saluer, Dave s’attardant à son habitude. La célébration aura duré une heure et demi, le temps passant bien de trop vite ! Je reste un moment accoudé à la barrière, laissant la foule partir, pour savourer encore quelques instants l’atmosphère de l’endroit pour bien m’en rappeler, quand je raconterais tout çà à mes enfants dans quelques années. Sur le chemin du retour, j’évite de parler du concert. Comme en amour, il n’y a pas de mots assez forts pour décrire ce que j’ai vécu. Je laisserai donc le mot de la fin à Depeche Mode, qui sur ce thème s’exprime beaucoup mieux que moi :

Words are very unnecessary
They can only do harm

Enjoy the silence

 

LIENS :

site officiel du Spirit Tour : http://www.depechemode.com/

0