The Soft Moon: entre post punk et dark wave

A quelques semaines de la parution d’un nouvel album « Criminal » (02 Février chez Sacred Bones), The Soft Moon viennent de nous donner en fin d’automne 2 extraits très prometteurs, « It kills » et « Burn » .

« Burn », 1er titre de la face A de l’album « Criminal » de The Soft Moon à paraître le 2 Février, titre qui fait penser aussi à Nine Inch Nails.

The Soft Moon est surtout le projet, longtemps solo, du californien Luis Vasquez, inspiré à la fois par son héritage afro-cubain, les grands espaces du désert Mojave où il a grandi et les influences musicales de Joy Division, Suicide, Bauhaus et le Krautrock.

« Dead Love » en Live, titre présent sur le 1er album « The Soft Moon »/2010

Luis Vasquez réalise son premier single « Break the fire » en Mars 2010, puis, quelques mois plus tard, après un deuxième single « Parallels », son premier album « The Soft Moon » home made, à Oakland, dans sa chambre. Celui ci est déjà bien accueilli par la critique et notamment l’incontournable Pitchfork. Un E.P « Decay », encore un peu plus sombre, paraît en Octobre 2011.

Sur le titre « Zeros » (ici Live en Décembre 2012 au KEXP de Seatlle) on ne peut s’empêcher de penser à Cure et aux 80’s glorieuses!

Un an plus tard, un deuxième L.P voit le jour « Zeros« , réalisé avec l’aide du producteur Monte Vallier , aussi compositeur de musique de films. L’album est davantage post punk, héritage revendiqué et clamé haut et fort par Luis Vasquez. Après une tournée destinée à promouvoir l’album, Luis Vasquez s’exile à Venise……La solitude et l’atmosphère vénitienne ( et quelques sauts à Berlin) vont l’inspirer pour les compositions de son troisième album « Deeper », paru en 2015 mais annoncé dès début 2014 par le single très new wave « Feel ».

« Wasting », un de mes titres préférés de  l’album « Deeper »..ici en live en Avril 2015.

Très bel album (mon préféré) , plus introspectif, qui nous fait voyager au plus profond des émotions ressenties par Luis Vasquez…Beaucoup de titres excellents, de « Wrong », plus post punk comme « Desertion », à « Wasting  » très dark wave /shoegaze avec un parfum de D.M (tiens, The Soft Moon ont d’ailleurs fait quelques 1ères parties de Depeche Mode en 2015)…dans  » Try », on retrouve, comme dans « Being », le son de guitare à la Joy Division matiné de Cure que j’affectionne tant! J’aime beaucoup aussi « Far » et « Deeper« , titre très anxiogène avec ses motifs répétitifs. (La video est aussi anxiogène!)

En attendant le 4ème album (sur Capture Tracks), où l’on va retrouver Maurizio Baggio avec qui Luis Vasquez avait enregistré et mixé l’album « Deeper » à Vicence, profitons des deux premiers extraits . J’avais hésité (eh oui!!) et avais manqué The Soft Moon au « Fuzz Yon » /à la Roche/Yon il y a 2 ans; cette fois j’ai acheté mon ticket dès le 1er jour pour le concert à Stereolux/Nantes le 15 Mars 2018.

« It kills » sur l’album « Criminal » à paraître le 2 Février 2018.

The Soft Moon seront aussi le 14 Février au « Trabendo »/ Paris, le 14 Mars à Roubaix et le 16 Mars à Lyon….voilà pour la France!

0