Lemmy Kilmister : d’Hawkwind à Motörhead.

Une occasion de prolonger l’article récent de Father Ubu rendant hommage à Lemmy kilmister et d’apporter ma 1ère contribution !

Ma rencontre avec Lemmy Kilmister fut d’abord le choc visuel et sonore avec Hawkwind, groupe londonien formé en 1969. Hawkwind était initialement classé dans le genre space rock, ses guerriers célestes livrant leur combat aux forces de l’univers. Le verso de la pochette de leur troisième et incontournable 3ème album Doremi Fasol Latido faisait allusion cependant aux « heavy metal kids ». L’album Doremi Fasol latido sortit en novembre 1972 et une tournée de quelques concerts promotion fut organisée. J’eus la chance d’assister à ce choc visuel et sonore le 29 décembre 1972 au Sundown d’Edmonton, banlieue londonienne.

IMG_8742

Le lendemain était enregistré, live, dans une autre salle londonienne, le sundown de Brixton, le double album « space ritual » du nom de ce show. L’album Doremi Fasol Latido (superbe graphisme de Barney Bubbles) s’ouvrait sur un morceau, Brainstorm, qui caractérisait bien Hawkwind. Ecrit par Nick Turner, saxophoniste et flutiste chanteur, un des fondateurs du groupe avec le sud africain Bob Calvert et Dan Brook, ce morceau montrait toute la puissance rythmique d’Hawkwind, basse jouée par Lemmy Kilmister, surnommé alors Lemmy the lurch (le pétrin!), qui avait rejoint le groupe en 1971, et batterie à la cadence infernale. (Double batterie à partir de 1974) Nick Turner avait contribué beaucoup aussi à l’image scénique d’Hawkwind qui jouait devant des lights shows et stroboscopes étourdissants alors que musiciens et public étaient souvent en partie ou totalement défoncés.

Si la mort de Lemmy Kilmister est une occasion de découvrir ou redécouvrir Hawkwind, n’oublions pas Lemmy comme chanteur et pas seulement bassiste d’Hawkwind jusqu’en 1975, même s’il n’en était pas le chanteur principal. C’est notamment Lemmy qui chante sur le principal tube d’Hawkwind, enregistré en février 1972 à Londres et sorti en 45 tours : Silver Machine.

Evincé d’Hawkwind début 1975 après son arrestation pour détention de drogue, Lemmy Kilmister fondait un nouveau groupe « Bastard » puis « Motörhead » du nom de la dernière chanson écrite pour Hawkwind !(Motörhead étant une expression américaine signifiant accro aux drogues dures)

A voir aussi en replay sur Arte le documentaire sur Lemmy :

http://concert.arte.tv/fr/lemmy-kilmister

Ziggy

 

 

0