Hooveriii Le Temps Machine 23 sept 2022

Hooveriii: rencontre avec Bert Hoover

En Une: Hooveriii au Temps Machine à Joué Les Tours 23 Septembre 2022 photo antoine@weirdsound.net

Hooveriii est un groupe californien que weirdsound suit depuis un moment et aime bien ! Avant le concert au Temps Machine de Joué Les Tours, ce 23 Sept, nous avons pu rencontrer son fondateur, Bert Hoover. Avec lui, nous évoquons les 3 albums que le groupe a sortis depuis 2017 et l’avenir proche ! Les californiens jouent ensuite en première partie de Mudhoney. Vous trouverez le report du concert très bientôt en ligne!

Du choix du nom du groupe…au premier album éponyme

Bert Hoover Le Temps Machine 23 Septembre 2022 photo antoine@weirdsound.net

Weirdsound : Vous avez nommé votre groupe Hooveriii, est-ce parce que c’est ton troisième projet après Jesus Son et Mind Meld ?

Bert Hoover : Ah, est-ce pour ça que j’ai choisi Hoover 3 ? Oh, c’est parce que mon nom est Robert Hoover the Third et que c’était plutôt un projet solo au départ, avec une Drum machine. Ça faisait donc plus sens d’utiliser une variation autour de mon nom.

Weirdsound : Le premier album éponyme (Hooveriii) chez Permanent Records (2017) est produit par Tomas Dolas (frontman de Mr Elevator et claviériste de Osees) …c’était important comme choix ? (Tomas Dolas joue aussi sur l’album).

Destroya sur le premier album d’Hooveriii ici en Live

Bert Hoover : Oui, absolument. Nous voulions travailler avec quelqu’un qui pourrait apporter quelque chose à l’album. Nous avions choisi pas mal de titres que j’avais auparavant sortis en cassette et devions les ré-interpréter pour pouvoir les jouer en groupe et en live. Thomas et moi nous connaissions depuis pas mal de temps, et nos anciens groupes avaient déjà eu l’occasion de jouer ensemble, c’était donc un choix naturel. Thomas est un chouette type et dirige un super studio.

Weirdsound : Est-ce que ce premier album qui a été pressé à cent exemplaires en cd pourrait ressortir en vinyle prochainement ?

Bert Hoover: Éventuellement, ça serait possible… Mais il va rester quand même out of print pendant quelques temps. Mais qui sait…

Water Of Frogs: sa coloration, ses influences…

Control sur l’album Water For The Frogs…une coloration particulière

Weirdsound : Votre second album Water For The Frogs (voir notre chronique ici) semble sonner plus psy Rock Prog que le premier. Vous y utilisez l’Harmoniser Eventide des années 70’s…c’était important pour la coloration de l’album ? (Ndlr un album composé en Allemagne et répété dans un ancien bunker allemand devenu studio)

Bert : Bien sûr, c’était un instrument que Mark Rains venait d’acheter et nous nous sommes beaucoup amusés avec. (Ndlr : Mark Rains joue aussi des synthés, mixe et produit le single Guillotine de Hooveriii en 2018). De nombreux albums que nous adorons utilisent l’Eventide… C’est un outil ludique pour créer des sons plus originaux.

Weirdsound : À quels albums penses-tu ?

Bert : oh, euh, et bien Low de David Bowie, The Idiot d’Iggy Pop, la période Berlinoise quoi, il y a de beaucoup d’albums où l’on retrouve l’Eventide sans forcément le reconnaître. Ces deux-là ont vraiment été les deux grosses sources d’inspiration pour cet album.

Weirdsound : Dans cet album on pense parfois à Hawkwind et son space Rock… Vous n’en parlez jamais dans vos influences… Vous citez surtout Iggy Pop, Bowie, Soft Machine, et la scène allemande Krautrock (Can…)

Bert : Oui, Hawkwind est évidemment une grosse influence pour la plupart d’entre nous. Surtout pour le premier album. En octobre l’an dernier nous avons même fait un set de reprise d’Hawkwind pour Halloween ! En tant que groupe, c’est toujours une grosse influence pour nous.

Weirdsound : D’ailleurs, sur votre clip de Twisted and Vile, la première image est une photo d’un immense panneau de contrôle comme on pourrait en trouver dans une vieille centrale nucléaire. Ça m’a fait penser à la pochette de Quarks, Strangeness and Charm d’Hawkwind, est-ce un hasard ?

Bert : Oui, c’est le réalisateur australien Millar Wileman qui a fait ce choix, il avait la complète liberté artistique pour la video.

Twisted and Vile sur l’album A Round Of Applause, clin d’oeil à Hawkwind?

A Round Of Applause: une nouvelle étape?

Weirdsound : Vous avez dit à propos de A Round of Applause ( que nous avons chroniqué ici)que c’était un album qui avait un bel équilibre « nice balance » entre Pop et Progressive Music… Mais le côté expérimental reste toujours important ?

Bert : Absolument, nous essayons de nous appuyer sur des processus plus expérimentaux. Bien sûr, nous aimons jammer, mais nous nous efforçons d’expérimenter de nouvelles façons d’écrire des chansons, de construire des rythmes… Nous essayons de nous pousser au-delà de l’étiquette de groupe rock psyché et tentons de surprendre autant notre audience que nous même. Il peut s’agir d’être plus minimal, aller plus loin en retirant des éléments, tu vois ?

Weirdsound : Votre expérience en Allemagne a été un moment important dans ce processus expérimental, comment ça se ressent concrètement dans la façon dont vous avez travaillé sur le dernier album ?

Bert : cet album était intéressant parce que nous avons expérimenté par la force des choses une manière différente de travailler. À cause du Covid, nous étions obligés de travailler chacun de notre côté. Nous avons eu pas mal de temps pour construire les morceaux…donc pas eu trop d’opportunité pour improviser et sentir la musique de manière plus organique. Nous avons donc dû faire les choses de manière plus planifiée. Il y a donc un petit peu moins de ce type d’expérimentation dans cet album, contrairement à Water For The Frogs, par exemple.

Weirdsound : Le nouvel album semble ainsi un album résultant d’un travail plus collectif …mais différent dans sa conception….

The Pearl qui a donné une version alternative My Directive

…et Un hommage à la scène de Canterbury.

Weirdsound: Vous avez dit aussi que AROA est aussi un « homage to the Canterbury Scene »… quels sont les groupes de cette scène que vous aimez surtout…et qui ont pu vous inspirer ?

(Ndlr On pense notamment à Hugh Hooper, jeune et génial bassiste-18 ans ! qui était d’abord dans un trio avec Robert Wyatt et Daevid Allen !…et qui retrouve ensuite Wyatt dans Soft Machine !)

Bert : Pour AROA, Obscured By Clouds a été une grande influence. J’ai toujours trouvé que c’était intéressant d’écouter cet album où les chansons n’étaient pas toutes connectées. Chez Pink Floyd, c’est peut-être un album plus conventionnel pour l’auditeur peu habitué au reste de leurs productions, mais c’est vraiment un album bizarre pour ce groupe. C’était intéressant de voir qu’ils étaient capables de réfréner leur tendance à en rajouter pour construire des titres plus simples. King Crimson, même si c’est moins flagrant ici, est un groupe que j’ai toujours apprécié. Gong, Steve Hillage et tous ses projets… nous sommes de grands fans de ces trucs-là. Soft Machine aussi, bien sûr…

King Crimson ici en 2015 reprenant un de ses titres phares de 1969. Robert Fripp à la guitare, Tony Levin à la basse etc!! Bert Hoover adore!

Weirdsound : Le saxo fou/free (c’est Gabe Flores qui en joue) rappelle le saxo de David Jackson (aka Jaxon) dans Van Der Graaf Generator… ?!!

Bert : Cool. C’est un compliment sympa. Je ne sais pas si Gabe écoute beaucoup ce groupe, mais c’est vraiment un bon compliment !

Une line-up qui évolue et des projets de futur proche!

Weirdsound : Au fait, que devient Casey Sullivan et comment évolue maintenant la line-up ?

Bert : oh, elle et Gabe ne font plus partie du groupe. Casey est partie après l’album WFTF et Gabe très récemment, juste après l’enregistrement de AROA. Casey devait terminer des études à Boston. Gabe a maintenant son propre groupe Grave Flowers Bongo Band. Très bon groupe d’ailleurs.

Weirdsound : Cool comme nom ! (Ndlr: Grave Flowers Bongo Band a sorti 2 albums depuis 2018. Le deuxième, l’an dernier fut produit par Ty Segal)

Bert : Oui !  Il s’y consacre totalement maintenant.

Weirdsound : Quels sont vos projets principaux maintenant ? Nouvel album commencé déjà !? Jouer au Festival Levitation France (Rappel Angers est jumelée avec Austin) l’an prochain…alors que vos 2 derniers albums sont produits sur le label Reverberation Appreciation Society !!

(Rappel : on a déjà vu aussi à Levitation Angers des groupes du label Permanent Records leur premier label….comme Frankie and The Witch Fingers—vu aussi à Aucard de Tours— ou Cosmonauts)

Bert : On joue effectivement à Levitation (Austin)cette année. La première chose qu’on va faire quand cette tournée sera finie, c’est de terminer le quatrième album, ce qui est quasiment fait d’ailleurs. Puis nous jouerons au Desert Days Festival à côté de L.A. et donc Levitation Austin à la fin du mois d’Octobre, et je croise les doigts pour qu’on joue aussi à Levitation France.

Weirdsound : On espère aussi vous y voir !

Bert : Nous aussi !

Epilogue: question de fan…avant le concert

Weirdsound : (question de fan !) Vous aviez prévu une sortie spéciale de la démo de My Directive uniquement pour les USA, mais vous avez promis quelque chose pour le Royaume Uni et l’Union Européenne. À quoi peut-on s’attendre ?

Bert : Ah, ah ! Comme nous avons fait pour les States, nous avons ce pressage direct sur vinyle polycarbonate gravé sur une face (Lathe Cut, découpé au tour et souvent disponible à une dizaine d’exemplaires voire moins ndlr). C’est une démo de The Pearl qui figure sur AROA. Il sera au merch ce soir et à Paris. S’il en reste, nous en ramènerons la prochaine fois !

Merci à Bert Hoover pour sa disponibilité. Merci au Temps Machine et à Guillaume, le tour Manager! Le report du concert d’Hooveriii et de Mudhoney sera très bientôt en ligne.

https://hooveriii.bandcamp.com/album/a-round-of-applause

Les derniers articles par Mr Moonlight (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page