Villagers: mon coup de coeur folk 2015/2016

J’ai découvert ce groupe l’an dernier (eh oui on ne peut découvrir tous les groupes dès leur premier album !!) à l’occasion de la sortie de leur 3ème album « darling arithmetic ».
Villagers est un groupe irlandais folk-pop(classé indie folk !!)né en 2008 autour de Conor J O’Brien, guitariste, chanteur compositeur et âme du groupe. Dès 2009, Villagers assurait la 1ère partie de concerts de Neil Young ou de la tournée européenne de Tracy Chapman.
Leur premier album, paru en 2010 chez Domino, « becoming a jackal »connait d’emblée un succès et des critiques remarqués outre manche, étant même nommé pour le Mercury price. Conor O’Brien est alors inspiré par ses maîtres, Dylan et Randy Newman.
Awayland, paru début 2013, reçoit les critiques élogieuses du « New York Times »comme de nombreux journaux musicaux européens ; Ainsi, interviewé par « les inrocks », Conor O’Brien rappelait qu’il voulait écrire « du point de vue d’un jeune enfant », en étant « le plus positif et lumineux possible » ;
« Darling Arithmetic » sorti en Avril 2015 confirme le talent de songwriter de Conor O’Brien : album beaucoup plus intimiste et personnel (chansons déclinées à la première personne) où la magie opère dès le premier morceau « courage » : Conor y assume , soulagé, son homosexualité « it took a little timeto get free », « it took a little time to be me »(cela prit du temps pour être libre, pour être moi-même ». Le disque comporte de nombreux morceaux pleins de délicatesse, de sensibilité (« no one to blame », « hot scary summer ») et dédiés à l’amour et aux relations amoureuses.
Villagers: Courage en live 2015/BBC

 

En écoutant Villagers, on peut penser à Bright Eyes, à Cohen mais aussi à Half Moon Run parfois pour le timbre de voix que j’affectionne particulièrement voire à une certaine mélancolie chère à Lambchop. Ballades de folk lugubre diront parfois certains mais où l’émotion est toujours au rendez vous et l’accompagnement musical irréprochable, parfois épuré mais souvent très riche : piano et mellotron nous enchantent. J’aime particulièrement « the soul serene » dont la dernière phrase va donner son titre à l’album qui vient de sortir en janvier 2016 « where have you been all my life ».
Ce 4ème album « where have you been all my life »( acquis en vinyle !)a été enregistré en une journée aux studios Rak à Londres dans des conditions « live » qu’affectionne particulièrement Conor O’Brien. Il revisite ainsi 6 morceaux de l’album « darling arithmetic »et 6 morceaux des deux premiers albums dans une approche souvent encore plus intime et dépouillée.

Titres retrouvés dans cette video live: set the tiger free/in a new found land you are free/the waves/nothing arrived/

Après un passage à Nantes à l’automne, Conor O’Brien revient cette fois avec ses Villagers pour l’un des 4 concerts français ! A ne pas manquer à Stéréolux le 28 février ! (merci Stéréolux !)