This Will Destroy Your Ears : Allo, docteur ?

Le trio de This Will Destroy Your Ears Le trio de This Will Destroy Your Ears / photo par B.Konrad

Parfois le destin est bien fait. Il ne tient qu’à un mail.

Ça fait un moment que je n’ai pas eu l’occasion de découvrir un groupe de musiciens qui me fait dire : “Putaaaaaiiiiin, on a encore de l’espoir en France !”

This Will Destroy Your Ears*(ce truc va détruire tes oreilles): un groupe de trois musiciens Magali, Quentin et Pierre-Yo qui s’est formé en 2017 et n’a qu’une ambition : faire du rock… bon, plutôt du Noise/Garage et pour une fois ce n’est pas la dame qui chante.  

Leur musique est soignée et prenante. La guitare est grinçante mais mélodieuse, la basse pesante mais suave et, enfin la batterie est fluide mais éclatante : leur morceau « Kill Martel » ne décolle pas de mes oreilles et je ne fais que bouger mon popotin…merci les gars et madame ; j’ai des crampes maintenant !

De ce fait, votre humble serviteur a eu l’occasion d’échanger avec ce petit groupe du sud-ouest (les belles plages d’Hossegor aaah plénitude – oui, on est sponsorisé par la mairie d’Hossegor, un business de dingue !) par voies électroniques. Voici le résumé de notre trop bref échange :

Weirdsound : Comment vous vous êtes rencontré ?

This Will Destroy Your Ears : On a des souvenirs différents ; Quentin, le bassiste pense que c’était lors d’un tournoi de planchas, Mag, la batteuse, pense que c’était lors d’un concert où chacun jouait avec d’anciens projets, et Pierre-yo hésite vraiment entre les deux versions …

W : Et est-ce que vous aviez pour ambition de faire de grosse scène ou juste un délire entre potes ?

TWDYE : C’est un délire pour faire de la grosse scène! Même devant 10 personnes, tant qu’ils dansent!

W : Et qui a eu l’idée de créer le groupe ? Et This Will Destroy Your Ears?

TWDYE :  Pierre-yo et Mag ont démarré le groupe, mais Quentin nous a vite rejoint !!!! Le nom? Une idée de Pierre-yo (l’ayatollah 😉 )  Pierre-yo : « oui, mais les autres étaient d’accord me semble-t-il… en tout cas, ils n’ont pas contredit ma décision! ahah. »

W : Vous êtes sur votre premier EP/album, comment ça se passe pour vous ?

TWDYE :  LOL xoxo FUN MEGA GIGACOOL et chiant aussi quelquefois.

On avait déjà tous testé au moins une fois un enregistrement avec d’anciens projets, mais là, on est heureux de pouvoir enregistrer à la « maison » chez Parpaing, notre studio de répèt.

Ça colle moins la pression que d’enregistrer dans un gros studio que tu connais pas, avec un gars que tu ne connais pas non plus et qui a totalement le droit d’en avoir rien à foutre de ta musique…

Là, c’est Dorian (de J.C Satan) qui vient nous enregistrer à la maison, donc on est très heureux!

On ne fait pas du « rock français » par exemple …

W : Comment se passe une création d’un morceau ? et les textes ?

TWDYE : Les textes restent longtemps approximatifs, mais faut dire que Pierre-yo est seul à s’en charger…

Pierre-yo: « quand je commence à vraiment bosser dessus, le titre est terminé depuis un moment … J’écoute ce que j’ai « naturellement » comme départ et je cherche la suite.

Ça vient comme ça, ça parle de tout et de rien. J’aime bien quand la mélodie mène la danse … et quand je bloque, je demande à mes potes Manu et Damien qui sont bilingues et tordus à souhait. »

Les morceaux sont créés plus ou moins ensemble, et ça se passe assez vite ; dès que quelqu’un lance un truc, les autres suivent derrière et la création est bouclée rapidement.

Ça arrive souvent par hasard lors d’une répète, on est souvent d’accord et les compromis ne sont pas difficiles à faire.

W : Pourquoi cette préférence pour chanter en anglais ?

TWDYE : Parce que le style musical s’y prête bien … Sinon, ce serait comme du Raï en français ou de la country en japonais… c’est drôle, voire intéressant mais la démarche n’est pas la même …

On ne fait pas du « rock français » par exemple …

W : J’ai vraiment aimé Disabled Memory, ça ma étrangement rappeler Black Rainbows (sur le côté guitares lourdes) avec une approche rock garage à la Hanni el Katib, est ce que ça vous convient comme ressenti ou je viens d’insulter mère Thérésa ?

TWDYE : On ne crache pas dessus mais après tu t’arranges avec Mère Thérésa… (W : confession post interview, plus j’écoute Disabled Memory, plus je me dis que je me suis vautré sur cette question…)

W : D’ailleurs, avec qui travaillez-vous pour enregistrer vos morceaux ? (Parce que le son est vraiment bon)

TWDYE : Merci! Le son qui est déjà sorti, a été enregistré en Angleterre, à Londres dans le studio de Wayne Adams (Bear Bites Horse studio).

C’est lui qui a enregistré USA Nails, Bo Gritz, John, Death Pedals, etc. D’ailleurs, c’est Wayne qu’on entend au téléphone au début du morceau.

On est parti en mars dernier pour une petite tournée en Angleterre et on en a profité pour enregistré 2 titres chez lui. C’était rapide, mais très cool.

W : Quelles sont vos influences musicales, littéraires?

TWDYE : Pixies, Protomartyr, Idles !!!!, Metz, Nirvana, The Cure, A place to Bury Strangers, Missy Elliot (désolé, c’est Mag), et Pierre-yo crie Queen parce que Freddy est un dieu! Les Beatles, Christian Fitness,

Léonard Cohen, Joy Division, Girl Band, Daniel Johnston … on écoute vraiment plein de choses différentes …

Bukowski, John Beatty, John Fante, beaucoup de littérature américaine et anglaise, et ..Erwan Desplanque. Et parfois les paquets de cornflakes…

TWDYE4_Blanche Konrad

Les enfants de Mireille Mathieu – Crédit Photo TWDYE

W : Avec qui aimeriez-vous jouer ? (Mort ou vivant)

TWDYE : Avec toutes nos influences musicales !!!! Un paquet de monde, donc …

W : Qu’est-ce que vous écoutez en ce moment ?

TWDYE: Shame, Idles, John, IAM, Balavoine, Shipping News, June 44, Horror, Viagra Boys…

W : Vos meilleurs souvenirs sur scène ou ailleurs?

TWDYE : C’est vrai qu’on a tellement tourné !!! Sérieusement, c’était l’Angleterre, parce qu’ils ne sont pas là pour acheter du terrain! On comprend vite pourquoi ils ont inventé tout ça …

Pierre-yo : « Ça ferait même un bien fou à un paquet de groupe français d’aller y faire un tour … avoir un set de 30 mins efficace, sans expliquer pendant 5 mins entre chaque morceau que ça parle de ton chat mort ou de ta dernière rupture, c’est bien aussi. »

W : Quels sont vos projets pour l’avenir ?

TWDYE : Sortir l’album dans de bonnes conditions, jouer, retourner en Angleterre et découvrir l’Allemagne !!!

J’espère que vous allez tous faire un clic pour ouvrir un nouvel onglet, et aller sur youtube pour écouter TWDYE ! En tous cas, j’ai vraiment hâte de les voir en concert et de pouvoir échanger avec eux de vive voix. Je vous remercie d’avoir joué le jeu aussi les gars et Madame (je veux être politiquement correcte les gens) et je vous souhaite une belle réussite dans cette aventure ! A très vite, en tous cas, pour ma part je suis fan !

Petite leçon d’allemand : Ich Mocht Ein Beer Bite : Pourrai-je avoir une bière s’il vous plait ? (C’est offert par la maison !)

LIENS :

Facebook

BandCamp