THE ROAD TO HELLFEST 2017

Les lecteurs les plus assidus du blog auront compris que votre humble serviteur est un grand fan de hard rock, death metal et autre musique industrielle.

J’inaugure donc cette rubrique, qui sera régulièrement alimentée en préparation de notre couverture du HELLFEST pour sa version 2017! Au programme mes vieux souvenirs qui, je n’en doute pas, vous passionneront! On parlera aussi beaucoup de musique (ça tombe bien, on n’est pas sur un blog de cuisine), et je me ferai un plaisir de revenir sur les albums des artistes se produisant cette année.

artistes-2017

Le festival se tiendra les 16/17 et 18 juin prochain à Clisson (44). Le festival est le 3ème de France avec près de 150 000 personnes sur 3 jours. Les pass 3 jours pour l’édition 2017 sont sold out, un grand classique, le succès de l’évènement étant tel qu’ils se vendent en quelques jours. Pas de panique, vous pourrez vous rattraper sur les places à la journée, ce sera toujours une consolation!

En mise en bouche, je vous propose un petit retour sur mes différentes participations au festival, agrémenté de photos et de vidéos, personnelles ou récupérées auprès de potes.

Allez zou on est parti!

J’ai commencé il y a 20 ans par les classiques du genre, Metallica, Iron Maiden, Black Sabbath, Sepultura…puis je suis passé à Faith no More, Nine inch Nails, Ministry… Je suis tombé peu après sur mes premiers Marilyn Manson et Defstones, et bien sur Rammstein!

Puis apparut une lumière, une sorte de prophète venu me demander de me bouger les fesses : Lemmy et Motörhead!

Le virus était en moi. Au lycée comme pour mes premières années de fac, j’ai revêtu le noir (avec plus ou moins de succès…). Ça plaisait bien aux filles cependant! Et grâce aux concerts et aux soirées j’ai rencontré pas mal de gens sympas.

En 2003, alors que j’allais sur mes 20 ans, voilà que j’entends parler du Furyfest, un « festival de musiques extrêmes »…C’était encore exotique pour l’époque. A 20 minutes de chez moi en plus, à Rezé!

Cette première édition à laquelle je me suis rendu, me laissera un souvenir impérissable. Résolument tourné vers le hardcore, le festival donna la part belle à des groupes comme Gojira, Madball, Sick Of It All….Déception, Cannibal Corpse annula sa venue, ce qui ne fut pas sans provoquer quelques remous dans la modeste salle de la Trocardière de Rezé!

Reportage de Tracks (Arte) sur le Furyfest 2003

2004 : Année d’examens pour moi : dans le cul lulu. Dommage c’était une sacrée cuvée le Furyfest de cette année là…

furyfest-2005La programmation du Furyfest en 2005

2005 : avec des potes j’arrive à me rendre au Mans pour une nouvelle édition du festival, avec des têtes d’affiches tout bonnement incroyables pour les kids que nous étions : Motörhead, Kreator, Slayer, Anthrax…Quasiment que des légendes du trash métal et du Heavy. On peut rajouter Megadeth, The Misfits, Turbonegro, Dimmu Borgir. Autant de groupes que je connaissais ou commençais à découvrir via de saines lectures ( vous savez bien, les revues avec des CD dedans, qui ont souvent des couvertures qui font peur aux grands mères).

Bref, j’ai passé un moment inoubliable, en restant un peu éloigné des premiers rangs, trop hardcore pour moi et ma carrure de crevette! Pour cette édition 2005, il y aura 30 000 places vendues.

Coup de tonnerre : suite à une escroquerie financière, les promoteurs se sont barrés avec la caisse, le festival est contraint de s’arrêter! C’était sans compter sur la passion et la détermination de deux anciens de l’équipe du Furyfest (Benjamin Barbaud et Yoann Le Nevé) qui décident d’aller toquer à la porte de la mairie de Clisson pour avoir l’autorisation d’organiser un festival en plein air.

Juin 2006 : j’ai mon pass 3 jours, une tente Queschua qui ne survivra surement pas à l’évènement, une demi douzaine de boites de sardines et mon poids en pack de bières: direction Clisson pour le Hellfest!

Une demi douzaine de potes, beaucoup de bières, de la musique et un camping abritant toutes les nationalités possibles (peut être mêmes des extra terrestres de la planète Zouclor)…Je vous laisse imaginer le résultat au bout de 3 jours, après avoir tenté de dormir 2 heures par nuit.

La première partie du bon reportage de MTV sur le Hellfest 2006

Le Hellfest, c’est des concerts mais surtout une ambiance inoubliable! Ce fut ma première leçon en 2006. Niveau musical : Soulfly, Apocalyptica, Motorhead, Saxon, Helloween, Dead Kennedys, Alice in Chains...Korn nous plantant honteusement le vendredi soir!

Juin 2007 : La même équipe se remonte! Ce coup ci nous décidons de dormir dans nos véhicules : très mauvais plan quand vous mesurez 1.80M et que la voiture est une Opel Astra…Au programme : Children of Bodom, Amon Amarth, Emperor, Kreator (désolé pour ceux que j’oublie!). Korn annule une nouvelle fois : je mettrai 5 ans à pardonner!

2008 : J’étais dans le Nord de l’Europe au delà du cercle polaire. Cela ne m’a pas empêché d’avoir une frustration importante de savoir Ministry à Clisson, pendant que je regardais des conifères à perte de vue au milieu de nulle part.

Manowar – Warriors of the world (united) – Hellfest 2009

juin 2009 : La meilleure édition pour ma part! Une programmation faite pour moi, franchement, quelle délicate attention : Un concert délirant de Motley Crue, Manowar juste mythique avec les enceintes qui pètent les unes après les autres! Marilyn Manson, les Nashville Pussy, Killing Joke, Mastodon…Bref une édition proche du nirvana, jusqu’à la fin des temps je me souviendrai de cette édition.

anarkiEdition 2009 : j’étais jeune et beau!

Juin 2010 : J’assiège la billetterie du Leclerc pour récupérer mon pass 3 jours. Je suis agréablement surpris par le niveau de professionnalisation qu’a atteint l’organisation du festival. Le chemin parcouru pour accueillir de plus en plus de public dans de bonnes conditions est juste incroyable. Le festival a gagné ses lettres de noblesses et joue dans la cour des grands!

fear-factory-hellfestFear Factory durant l’édition 2010 du Hellfest

Une édition remarquable, avec Fear Factory (vu quelques années auparavant au Zenith de Paris), Defstones, Sepultura, Alice Cooper, Kiss et…Motörhead! Sur cette édition, je suis passé à coté de la programmation concernant le black metal : choix délibéré de ma part, tellement les autres scènes envoyaient du lourd!

bateauLa croisière la plus « heavy » qu’on est jamais croisé de Nantes à Brest

2011 : je suis sur un bateau sur le canal de Nantes à Brest. On a un lecteur de CD à bord, mais ça n’a pas le même charme…

2012 : vie étudiante rime avec job d’été, j’ai pas eu de chance au grattage, je bossais la nuit. Deux années de suite j’ai fais mon propre festival avec mon lecteur MP3 en faisant mes rondes nocturnes dans les couloirs de la SNCF et de la CPAM (le bâtiment était donc sous bonne garde…).

Juin 2013 : J’ai mon pass! Une raclure de la pire espèce me plante pour le troisième jour du festival…Je ne fais donc que deux jours. Le combo ZZ TOP et KISS laissera des traces indélébiles dans ma cervelle!

KISS – Black Diamond – Hellfest 2013

Et depuis? Rien, nada! Entre les boulots qui vous pourrissent la vie et les vacances à l’étranger (on ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre…).

MAIS NOUS SERONS A  L’EDITION 2017 DU HELLFEST! Ca je peux vous le garantir!

prochain article : nous décortiquerons la programmation de cette cuvée 2017!

0