Iggy Pop - Love Missing
The Offspring - Why Don't Get You A Job?
The Dropkick Murphys - Dirty Old Town cover
Washington Dead Cats - I'm A Dead Cat
Bob Vylan - We live here
Ghost - Kaisarion
Decius

The Offspring au Zenith de Nantes : Ou le secret de l’élixir de jouvence!

The Offspring au Zenith de Nantes : Ou le secret de l’élixir de jouvence!

Pour ce mois de mai 2023, l’évènement musical à ne surtout pas manquer à Nantes pour les amatrices et amateurs de rock, était incontestablement la venue des punks californiens de The Offspring au Zénith ! En quelques mots, The Offspring c’est bientôt quarante ans de carrière, douze albums, des millions de fans à travers le monde. Ils sont les géniteurs de morceaux devenus des classiques du rock tels que Come Out and Play, The Kids Aren’t Alright, Pretty Fly (For a White Guy)…Et bien d’autres ! Le groupe a rejoint le cercle très fermé des formations légendaires, citées comme inspiration par de nombreux rejetons : Sum 41, Linkin Park, Paramore etc.

A titre personnel, le groupe a accompagné toute mon adolescence, depuis les premiers CD gravés qu’on se refilait dans la cour du collège (j’avais lancé un business très lucratif mais malheureusement de courte durée), et les clips visionnés sur MTV à des heures tardives. A l’époque j’étais persuadé de savoir faire du skate (les ravages de Tony Hawk sur Playstation) et je jouais des heures durant à Crazy Taxi en salles d’arcade (un lieu que les moins de 35 ans ne peuvent pas connaitre!). Dans les musiques de ce dernier jeu on retrouvait d’ailleurs All I Want et Change The World, deux titres de The Offspring

Après avoir chuté de ma planche une bonne demi douzaine de fois, et claqué l’intégralité de mon argent de poche dans les bornes de jeux, mes après midi se terminaient généralement avec des bières premier prix, des potes et nos copines qui se promenaient en baggy, mais le nombril à l’air comme dans les clips de…The Offspring (désolé les jeunes de 2023, vous n’avez rien inventé!). On était une sacrée bande de (gentils) punks, pas très éloignés de nos homologues californiens! Voilà pour ma madeleine de Proust concernant ce groupe pour lequel j’ai beaucoup de tendresse.

Un Show à l’américaine, bien rodé mais surtout enthousiasmant!

Après une (trop) longue absence, les voilà donc de nouveau sur les routes pour défendre leur dernier, et excellent, album Let The Bad Times Roll ! La tournée mondiale de The Offspring comportait uniquement deux dates françaises, Nantes et Paris, autant vous dire que les places sont parties très rapidement. La salle du Zénith est pleine à craquer, et ce dès 20h. Deux groupes assurent la première partie, Trash Boat et Four Year Strong. Naturellement il s’agit de punk rock, je ferai rapidement l’impasse sur le premier groupe, trois morceaux (ou était ce un seul?) suffisant à me renvoyer à la buvette de la salle. Four Year Strong nous offre par contre une performance de qualité (sans être révolutionnaire), méritant les applaudissements nourris du public.

La scène avant la venue du groupe : Impressionnant! Photo Benjamin Guillet

Lors de l’interlude avant l’arrivée de The Offspring, leur impressionnante scénographie est mise en place par les ingénieurs sons et lumières (qui ont fait un super boulot !). Mais comme d’habitude avec le groupe, il y a des surprises : Un chauffeur de salle, déguisé en singe, se promène dans la fosse et les gradins pour danser avec l’auditoire et les faire apparaitre sur l’énorme écran géant présent sur scène. Un bon moyen de faire gagner encore quelques degrés à l’ambiance d’une salle qui est déjà bouillante.

22H passées de quelques minutes, The Offspring arrive sur scène, ils sont salués comme il se doit par le public ! Avant le début du concert, je m’interrogeais : Parfois le risque avec les groupes dépassant un certain âge, c’est d’être déçu par leur performance en live…Les américains m’ont très vite rassuré ! Ils dégagent une énergie incroyable, et surtout on les sent heureux d’être avec nous ce soir. Un plaisir partagé avec toutes les personnes présentes au Zénith, dès lors plus rien ne peut nous empêcher de passer une magnifique soirée.

Piochant dans leur vaste discographie, The Offspring va contenter les fans de longue date, comme ceux venus les voir pour la première fois, en connaissant seulement leurs tubes planétaires. Nous aurons donc le plaisir d’entendre (liste non exhaustive et dans le désordre !) : All I Want, Come Out and Play, Want you Bad, Pretty Fly (For a White Guy), Let The Bad Time Roll, Bad Habit, Hammerhead, Why Don’t you Get a Job ?…Mais aussi une belle reprise des Ramones, le morceau culte Blitzkrieg Bop.

Noodles (à droite) et Dexter Holland (à gauche), les deux membres fondateurs du groupe

Non contents de nous délivrer un très bon concert, ils prennent aussi le temps de discuter et plaisanter avec la fosse, Dexter et Noodles ne cessent de lancer des blagues, pour la plus grande joie du public du Zénith. Le temps file vite, les membres de The Offspring quittent la scène…Et reviennent pour un rappel d’anthologie ! Le groupe interprète leur titre phare, The Kids Aren’t Alright, avec en prime un énorme largage de confettis et serpentins.

Le concert est cette fois ci bien terminé, il aura quand même duré près de 1h30 ! Le public nantais a vécu une magnifique soirée en compagnie de The Offspring. Le temps qui passe n’a visiblement pas de prise sur les vétérans et troublions du punk californien, ils nous ont offert un moment génial qui va bien au-delà de la musique : Un grand merci à eux !

https://www.offspring.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *