Sons Of Raphael

Sons Of Raphael: 1er album excentrique et pari gagné

Sons Of Raphael, le duo formé par les frères Raphael, viennent de sortir leur premier album, Full Throated Messianic Homage, sur le label français Because Music. Un album fruit d’un travail de plusieurs années et de rebondissements plus ou moins rocambolesques. Un album pop rock qui reflète l’excentricité des frères. Un ovni musical dans les sorties actuelles où plane surtout l’ombre de Philippe Zdar, l’ex moitié de Cassius et producteur brillant.

Les frères Raphael, Ronnel 22 ans et Loral 26 ans, viennent de Hampstead, banlieue londonienne. L’extravagance et l’audace dont ils font preuve aujourd’hui semblent dans leurs gênes. Ce sont, en effet, leurs parents, passionnés de recherche en scientologie qui ont opté pour le prénom original du cadet. Ronnel est l’inversion des lettres de L.Ron (Hubbard), le fondateur de la scientologie. Précision donnée par les frères, leurs parents n’ont jamais cependant adhéré à cette Eglise!

Sons Of Raphael: un album à l’accouchement long et rocambolesque

A Nation Of Bloodsuckers en 2018

A l’automne 2017, Sons of Raphael sortent leur premier deux titres contenant Eating People . En 2018, leur E.P 4 titres, reprenant ces deux titres très courts propose deux autres chansons, Jesus et le superbe A Nation Of Bloodsuckers. Ronnel nous éclairait, à l’époque, dans une itv donnée à Huckmag: “Nous ne parlons pas de nation en particulier. La nation est juste un terme plus large pour une culture qui, dans le video du clip, est représentée par le carroussel, chevauchant des plaisirs superficiels et, plus que tout, basés sur des valeurs temporaires “. Premier éclairage sur les idées et approches du duo.

Ces premiers titres paraissaient alors que l’élaboration de l’album semblait avoir déjà germé depuis 3/4 ans. Ronnel avoue avoir déjà trouvé le titre de l’album, il y a 7 ans, alors qu’il était en cours de théologie. Dans une itv à Rolling Stone, il rappelle ainsi: “Comme il est écrit dans le livre du Deutéronome, au bout de 7 ans tu feras une sortie“. Référence biblique, une fois de plus comme nous allons le voir souvent. L’album ressemble davantage à une odyssée tellement son élaboration est longue, rocambolesque et émouvante à la fois.

Il a notamment été retardé car Ronnel avait eu un coup de foudre pour une toile du russe Kantor. Les frères ont ainsi mis le cap sur l’île de Ré où le peintre séjourne, entre Berlin et Oxford. L’album a failli aussi ne pas voir le jour car le budget alloué était dépassé. De plus, un tiers de celui-ci a été parié sur un match de N.B.A. Heureusement le pari gagné a permis de financer l’orchestre de 35 musiciens à L.A, raconte Loral. Le mixage, avec Philippe Zdar, va durer plus de 2 mois dans son studio Motorbass et s’achève la veille de la mort de celui-ci.

Sons Of Raphael: Dieu en point de mire de leur extravagance

Eating People en 2017. Le prêtre était conciliant mais la direction a coupé le son.

Ronnel Raphael, diplomé en théologie d’Oxford, a voulu explorer la face et la force poétique de la Bible. Dans une ITV au journaliste musical du Times, Will Hodgkinson, il déclare: “La théologie, c’est de la poésie. Si elle est vraiment bien enseignée, c’est l’expansion spirituelle de notre langage. Ainsi, je voulais étudier la théologie pour pouvoir écrire de meilleures chansons… A la fois sur le plan musical et des paroles“.

Dès 2017, leur premier 2 titres s’ accompagne d’une citation étonnante de la Bible (psaume 5.9): “Leur gorge est une tombe ouverte, ils utilisent leur langue pour tromper“. Ronnel s’en expliquait dans une itv à Loud and Quiet, le bi-mensuel londonien. “Cette citation concerne les hommes impliqués dans le mal. J’ai compris que ce que nous sommes sur le point de faire est excentrique. Je n’aime pas provoquer sans raison et cela me satisfait lorsque je sais que je cite quelque chose car il y a un sens derrière tout cela“.

La video réalisé par le duo en 2017 pour Eating People s’inscrit dans cette approche. Elle fut tournée dans la chapelle de leur école privée, à l’initiative de Loral. Le film doit durer 25 mns mais est stoppé par la direction au bout de 9! La chanson rappelle la Cène, dernier repas du Christ et la transsubstantation. Ronnel dit avoir alors été inspiré par John Fenton, chanoine de Christ Church à Oxford et spécialiste de l’Ancien Testament.

Inspiré par le livre d’Amos

Les titres ou les textes des chansons de l’album font ainsi très souvent référence à Dieu, à des extraits des livres de la Bible. Exemple parmi d’autres, Ronnel s’est inspiré de “la représentation de Dieu dans le livre d’Amos” pour écrire He Who Makes The Morning Darkness.

Un album Pop Rock Psyché au parfum 70’s post moderne

L’album a été conçu en 4 chapitres. Dans l’itv à Hodgkinson, Ronnel explique: “On commence avec une révolte contre l’espace temps et l’Histoire”. Le titre Revolution donne le ton! Puis il ajoute: Cela évolue en chansons d’Amour et chansons sur la mort et finallement en résurrection“. Après ce qui est arrivé à Philippe Zdar, Loral précise: “La seule façon dont nous pouvions rester en paix avec nos chansons sur la mort était de regrouper tous les morceaux en une seule section…Nous ne voulions pas finir sur une note tragique“…

Hommage de Ronnel à Philippe Zdar
Hommage de Ronnel à Philippe Zdar

Phillipe Zdar n’aurait pas aimé” rajoute Ronnel. Le dernier titre, The Sand Dunes Lift Up, “C’est la Résurrection” avec cette phrase forte Let The Earth Forget(laisse la terre oublier). L’hommage à Philippe Zdar est particulièrement vibrant et émouvant. En ouverture de l’album, Ronnel lui a dédié un poème, Kaddish sur la Mort. Ronnel rappelle que “Zdar signifiait la vie“; Loral ajoute même qu’il a “commencé à vivre après avoir rencontré Philippe Zdar“. Si le mixage a duré si longtemps, c’est aussi que les 3 hommes sont devenus des “frères“, partageant aussi de bons moments dans Paris.

Loral rappelle que le duo voulait créer un “Wall Of Sound” à la fois “Hi-Fi, avec un enregistrement et mixage analogique tout en ne voulant pas faire un album au son rétro“. Le résultat, fruit d’un travail méticuleux, semble, là aussi, montrer un pari gagné. Le Mur de Son, cher à Phil Spector, s’inscrit bien dans une musique actuelle, voire futuriste. On retrouve ainsi les éléments de musique classique avec grand orchestre mêlés aux machines Fuzz et aux synthés modulaires. Loral nous apprend que Zdar a qualifié l’album de “Post moderne“. Il a du bosser devant les multiples couches enregistrées sur un même titre!

Yeah Yeah Yeah Un de mes titres préférés

Sons Of Raphael: les nouveaux prophètes rock?

Déjà en ouverture de l’E.P A Nation Of Bloodsuckers, Ronnel déclare: “je détiens une double citoyenneté, au ciel et sur terre“! On a compris, avec cet album, l’importance de la Bible, “le Père de tous les livres“. Si les frères Raphael cherchent à faire exister Dieu par leur musique, ils ne sont pas, pour autant en mission. C’est autant l’aspect poétique de la Bible qui les intéresse.

Siren Music reflet d’une crise spirituelle

Par ailleurs, un titre comme Siren Music reflète la crise spirituelle dans laquelle le monde se trouve. Mais c’est “une crise spirituelle linguistique” tient à préciser Ronnel. Il utilise une image encore forte “des gorges desséchées avec des mots creux” pour illustrer son propos.

Ronnel a toujours trouvé qu’il y avait “une corrélation entre l’aspect éternel de la Bible et celui d’une chanson“. Bon! A condition d”écrire de bonnes chansons qui soient éternelles! Mais cela, Sons Of Raphael en sont persuadés. En se montrant sévères avec beaucoup de chansons écrites aujourd’hui, ils répètent qu’ils écrivent les meilleures du monde! Papa doit être fier de ses fils et a d’ailleurs été invité à siffloter sur l’album! On l’entend sur le très beau Oh Momma.

Ce premier album des frères Raphael, Full Throated Messianic Homage, nous offre un patchwork musical séduisant. La voix de Ronnel est un peu le fil rouge rock psyché style MGMT ou Temples, suspendu au dessus des mélodies. The Lemon Twigs et The Sparks sont aussi une référence pour le côté fratrie, excentrique voire déjantée. Bien sûr, on pense aussi parfois aux Beach Boys comme sur I sing Songs for the Dead ou à Jacco Gardner. Les structures orchestrales riches et complexes comme sur Let’s All Get Dead Together n’empêchent pas cette pop rock d’être souvent aérienne. L’album reflète un travail ambitieux et méticuleux qui a porté ses fruits. Prochain rdv…dans 7 ans?

Le titre d’ouverture, cri de révolte contre l’espace temps et l’Histoire

https://sonsofraphael.bandcamp.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page