SOLAR PROJECT : direction la lune

En ces temps moroses : pluie, pluie et encore de la pluie, nous cherchons tous un peu de gaieté et de chaleur pour retrouver un peu de folie… Nous avons donc rencontré Camille et Richard , membres de Solar Project ,un soir à Nantes et en terrasse en prime!

Solar Project est un groupe de 8 musiciens avec Floriane au chant, Camille au Saxophone, Kenza aux percussions, Quentin au clavier, Tom à la guitare lead, Richard à la guitare rythmique, Brian à la basse et Simon à la batterie. Solar Project a remporté le Trans’plin de la Nuit de l’Erdre édition 2018 et sera sur la scène du festival le dimanche 1er juillet.

J’espère que notre échange vous donnera envie de « Mover ».

Weirdsound : Déjà, félicitations pour la victoire du tremplin, j’imagine que vous avez hâte d’être au dimanche 1er juillet ?

Camille : Merci ! Oui, pour nous c’est un festival énorme. Pouvoir jouer auprès des artistes de renom comme Bernard LAVILLIERS, SHAKA PONK, on est tous très heureux, franchement c’est génial !

Richard : Le soir du tremplin, on était un petit peu ému…

Weirdsound : Et est-ce que vous aviez pour ambition de faire des scènes importantes ou est ce que c’est juste un délire entre potes ?

Richard : Je pense que l’idée de faire des grosses scènes était un peu lointaine au début. Le projet est né début 2016, on s’est regroupé entre amis pour faire de la musique et c’était plutôt intéressant. Puis, on s’est mis à bosser sérieusement et Camille au saxophone nous a rejoint par la suite.

Camille : On a commencé à s’imposer un rythme avec une répète par semaine.

Richard : On avait des objectifs, des envies de créer, de faire des concerts…

Camille : L’envie d’aller encore plus loin s’est déclenchée quand on a intégré deux autres musiciens : Quentin au clavier et Tom à la guitare lead… c’était l’été 2017.

Weirdsound : Du coup, comment vous êtes-vous connus ?

Richard : A la base, on est connecté par des liens d’amitié.

Weirdsound : Et qui a eu l’idée de créer le groupe ?

Richard : Les instigateurs du projet seraient plutôt Brian (Basse) et Floriane (Chant) qui se connaissent très bien. Et moi, derrière, je suis venu me greffer à la guitare avec le batteur de l’époque (Antoine).

Weirdsound : Et pourquoi SOLAR Project ?

Richard : Solar c’est le soleil, c’est lumineux, c’est la chaleur, ça donne le sourire, on a envie de bouger, de danser… c’est ça qu’on voulait transmettre au travers du nom !

Lr_BG1_0929
Brian (basse) et Richard (Guitare Lead) – Photos Benjamin GUILLEMENT

Weirdsound : Et dans la vie de tous les jours, comment se passe la cohabitation à 8 ?

Richard : On échange beaucoup et on s’écoute tous. On sait qu’on a tous des influences différentes, ça peut paraître comme des difficultés mais on s’en sert comme une force, c’est un challenge !

Weirdsound : Et comment ça se passe du point de vue de la création ?

Camille : Personne n’arrive avec des compo’ toutes prêtes. Il y a quand même des personnes qui ont plus de facilité à composer, apporter des idées. Flo’ écrit toutes les paroles, et après vont venir s’ajouter la guitare, clavier, saxo…

Richard : Comme tu dis Camille, il n’y a personne qui propose quelque chose d’établi qui ne bougera pas, il y a plein de propositions, à longueur de temps, parfois on est ensevelis et parfois on est à vide. On essaie toutes nos idées et on avance comme ça !

Weirdsound : Comment vous savez que vous avez un bon morceau ?

Richard : Et bien, ça passe par le feeling.

Camille : quand on kiff tous, que le corps bouge, on sent qu’il y a un truc…

Weirdsound : Ouais tu bouges le popotin et c’est bon quoi !

Camille : Ouais

Lr_BG1_0930.jpg
Camille – Photos Benjamin GUILLEMENT

Weirdsound : j’ai beaucoup écouté votre morceau « move », et je trouve qu’il y a un côté reggae. Il y a un côté assez soul avec la voix de Floriane mais avec la batterie on sent un peu de funk. Je me suis dit que c’était assez intriguant car je ne sais pas trop comment définir…

Richard : Oui c’est vrai que dans Move le skank est assez marqué et derrière il y a un travail de sonorité avec le son marimba du clavier, la batterie qui, comme tu le disais, est assez funky, la ligne de basse, la voix derrière qui rajoute le côté soul…

Weirdsound : Depuis que j’ai écouté ce morceau, je me réveille tous les matins avec cette chanson dans la tête…

Camille : C’est bon ça !

Richard : Si le matin, ça te met de bonne humeur, nous on est heureux !
Ce n’est pas forcément facile de mettre un mot sur notre style mais on sait ce qu’on veut, on veut apporter du soleil, faire danser les gens, et apporter de l’émotion dans nos morceaux. On a un cœur soul funk et autour de ça on se donne des libertés.

Weirdsound : vous avez un projet d’album ?

Richard : Un projet d’EP pour le printemps prochain.

Camille : On va faire un EP avec une vraie couleur soul funk ça c’est sur, mais à la Solar Project, avec d’autres sonorités qui nous ressemblent !

Richard : En ce qui concerne l’enregistrement, on a apprécié la manière dont a été enregistré « Move », c’est à dire en live (tous en même temps). C’est aussi ça qu’on cherche, on ne veut pas de faux. C’est un morceau que l’on joue comme ça en live.

Weirdsound : Quelles sont vos influences ?

Camille : Alors dans les groupes qu’on aime, il y a Malted Milk…

Richard : Il y a Souljazz Orchestra aussi…

Camille: Il y aussi Hanna Williams, Aretha Franklin, Stevie Wonder…

Richard : Par ailleurs, on a tous nos projets annexes sur différents styles : afrobeat, reggae, dub, hip hop, … tout le monde est hyper ouvert en fait.

Ainsi se termine notre entretien. En attendant la sortie de leur EP, vous pouvez les voir en live le dimanche 1er juillet à la Nuit de l’Erdre, et aller faire un tour sur leur page Facebook!

www.facebook.com/solarprojectmusic

Crédit photos: Benjamin GUILLEMENT

 

 

 

 

 

 

 

 

0