Shame: l’énergie post punk! after show à Nantes

Shame au pôle étudiant de Nantes (13/05/2018)

Cela fait déjà 2 semaines que nous avons assisté au concert de Shame, dans le cadre du Festival Wine Nat White Heat, live que j’attendais depuis des mois, surtout après la sortie de leur très bel album « Songs of Praise« .

 Avant les douze coups de minuit et le concert de Shame, il fallait se montrer patient mais, heureusement, le temps beau et doux nous permettait de faire des aller retour entre salle de concert et pelouses du campus nantais au gré de nos humeurs et de nos goûts!

Plusieurs groupes précédaient Shame sur la scène du « pôle étudiant ». J’espérais voir Tootard, groupe israélien du plateau du Golan occupé depuis 1967 mais de nouveaux problèmes de papiers (pour un groupe refusant passeport et carte d’identité israélienne) les empêchèrent de venir….on les retrouvera peut-être à l’automne…

IMG_5050
Radar Men From The Moon/ Nantes-18 Mai 2018/ Photo Benoît-weirdsound/

 

Radar Men From The Moon est un quatuor néerlandais qui compose et jour une musique seulement instrumentale qualifiée parfois de « Psych house », qui emprunte en fait au rock psyché, au Krautrock, à la space et noise musique!! RMFTM (pour les initiés) font partie de l’écurie/label Fuzz Club Records (de plus en plus riche). Bon… je n’ai pas assisté à tout leur set mais il y avait des passages intéressants , extraits notamment de leur dernier album de fin 2017 (Subversive III). derrière leurs machines, le quatuor délivre une musique qui peut à la fois vos faire décoller et vous vriller la tête…avec modération?

IMG_5067
Snapped Ankles/ Nantes 18 mai 2018/ Photo Benoît-weirdsound/

Snapped Ankles ( qui seront aussi au festival Terres de Son à Monts, le 7 juillet prochain) est un quatuor londonien post-punk, imprégné de Krautrock qui a sorti un 1er single dès 2012 mais a attendu 2015 pour auto produire un E.P et 2017 pour le 1er album « Come play the trees » (Deaf Label).  Les membres de Snapped Ankles entrent en scène revêtus de peaux de bêtes « costumes shamaniques » (qu’ils vont garder malgré la chaleur!). Leurs Live se veulent à la fois musicaux et artistiques. Des rythmes primitifs, des guitares distordues, une batterie, des arpèges de synthés pour « un bruit blanc » sauvage venu du fond des bois…j’ai inégalement aimé, je l’avoue, même si la fin du set m’a davantage séduit.

IMG_5118
SHAME: Josh Finerty/ Charlie Steen « Dust of Trial » / le set de folie est lancé!   

  Minuit..l’heure du crime post punk lorsque Shame entre en scène; le quintet semble visiblement en forme  et a envie, une nouvelle fois, de ne pas faire mentir leur réputation de leurs vingt ans, à savoir délivrer un set d’une énergie folle! Je ne vous représente plus le groupe mais derrière un front man charismatique se cachent (enfin pas vraiment) 4 musiciens talentueux et d’une redoutable efficacité et maîtrise…

Le groupe va nous jouer la totalité de son album, attaquant par tous les titres addictifs de la 1ère partie de cet album…un pur régal..de « Dust of trial » à « Tasteless » en passant par « Concrete » et ses riffs ravageurs (le fantôme des Clash est là), « One Rizla » et « The Lick »; sur ce titre , Charlie Steen me rappelle encore Mark E-Smith (The Fall), dont d’ailleurs le chanteur de Shame était fan…

IMG_5186
Shame/ Nantes 18 Mai 2018/ Photo Benoît-weirdsound/

La deuxième partie du set fut tout aussi brillante: il me suffît de jeter un coup d’oeil à mes compères de weirdsound et à nos compagnes pour vérifier que Shame avait totalement conquis tout le public, une telle maîtrise pouvant paraître étonnante vu l’âge de nos musiciens… « Friction » puis un nouveau titre (enfin joué depuis 6 mois mais n’ayant toujours pas de titre), le superbe « Angie« , sans oublier « Lampoon » avant un final étourdissant…

IMG_5190
Shame/ Nantes 18 mai 2018/ Photo Benoît-weirdsound/

Charlie Steen, désormais en sueur et torse nu, nous annonçait un dernier titre « sexy »: il se retrouvait rapidement juché et surfant sur le public vociférant les « Shake me up » d’un de mes titres préférés « Gold Hole« … Un moment de pure folie post punk…

IMG_5211
Shame / nantes le 18 mai 2018 /Photo Benoît-weirdsound/

Rappel pour un titre encore plein d’énergie, même s’il est très court, « Donk« …Vous avez du remarquer, fidèle et attentif lecteur, que le terme énergie était récurrent dans ce « report » relatif au concert de Shame…Pour ne pas polariser sur Charlie Steen, il suffit aussi de regarder Josh Finerty, arpentant la scène de long en large et bondissant avec sa basse! A noter également les vocaux/harmonies vocales très au point lorsque, et c’est fréquent, une ou deux voix complètent celle de Charlie Steen. Bref, le savoir faire des grands pour ceux qui n’ont que 20 ans!

Shame..un quintet bourré de talent, d’énergie et de maîtrise! Photo weirdsound/

Après le concert, j’attendis notre brillant quintet patiemment et j’eus le plaisir de voir successivement les 5 membres pour quelques dédicaces et questions…(Charlie Steen impatient de rejoindre la loge pour chercher une cigarette… que je n’avais pas!)….Une info parmi d’autres: peu de chance d’entendre (au moins hors G.B) « Visa Vulture » (diatribe anti Theresa May) en live …ils n’aiment pas ce morceau…avis aux amateurs de ce ttre!

Shame! VOUS DEVEZ les voir en live!! (à la route du Rock à Saint Malo par exemple!).

WP_20180519_10_12_45_Pro

0