Pere Ubu : The Modern Dance

pere ubu - the modern dance - 1978 - album cover

Amis des étrangetés musicales soyez les bienvenus! Le premier album de Pere Ubu, j’ai nommé The Modern Dance, restera dans l’histoire de la musique comme 36 minutes de folie à l’état pur : rien que ça! Sorti en 1978, la société chargée de produire l’album a contacté David Vincent ( chanteur du groupe) pour lui indiquer qu’il devait y avoir un problème avec les enregistrements fournis par le studio, le son étant tellement altéré et étrange…Nouvellement créé, Pere Ubu fait reposer sa créativité sur 6 points :

  • Ne jamais faire d’audition
  • N’attendre personne
  • Ne pas rechercher le succès
  • Choisir la première personne entendue
  • Utiliser la première idée venue
  • Mettre ensemble des personnes Uniques. Des gens Uniques joueront une musique Unique même s’ils ne savent pas comment jouer

Ça annonce le programme! Essayer de catégoriser la musique de Pere Ubu relève de la mission impossible. A titre personnel, je parlerai plutôt d’ambiance : oppressante, industrielle, moderne, rêveuse, lunaire, apocalyptique, nihiliste, psychédélique…Selon le morceau et le moment le curseur oscille de l’un à l’autre de ces sentiments.

Construit comme un manifeste artistique, David Vincent et sa bande cherche à dépasser le stade de l’expérience musicale, pour amener la musique dans une nouvelle dimension, l’art chaotique ultime (l’expression est de David Vincent). Je vous laisserai seuls juges du résultat produit. Il n’empêche que le groupe affiche une longévité exceptionnelle (41 ans), marqué de périodes de mise en sommeil pour diverses raisons ( séparation, drogue etc…).

pereubu-770Pere Ubu à ses débuts en 1978

Le groupe rencontre un succès des plus confidentiel, mais pour nombre d’artistes punk, garage, ou new wave, Pere Ubu est une référence qui compte. Bon nombre d’artistes viendront s’en inspirer : Kurt Cobain, Joy Division, Depeche Mode, Nine inch Nails, Ministry, Bauhaus...et j’en oublie un paquet!

Pour en revenir à The Modern Dance, on y trouve 10 titres, assez courts pour la plupart. Mais quelle œuvre! Je ne vous cache pas que c’est difficile d’accès à la première écoute, un tintamarre de sons désorganisés, d’instruments lâchés dans la nature, avec par dessus la voix si particulière de David Vincent. Sentimental Journey et Humor me sont mes deux titres favoris. A mes yeux, cet album marque vraiment l’histoire de la musique de part son influence sur d’autres musiciens plutôt que grâce à son nombre d’exemplaires vendus. C’est un OVNI comme j’en connais peu d’autres et qui ne laissera personne de marbre…

Je vous propose une vidéo live de Breath – chanson non présente sur The Modern Dance, mais qui donne un bon aperçu de Pere Ubu à la grande époque (1979) :

 

Un miracle c’est produit dont je tiens à tout pris à vous faire part : Pere Ubu est venu en concert gratuit à Nantes dans le cadre du festival jazz, Les rendez vous de l’Erdre. J’ai du lire 3 fois le programme pour m’assurer qu’il s’agissait bien du bon Pere Ubu :Figurez vous que c’était bien eux!

IMG_0153Pere Ubu – Rendez Vous de l’Erdre (2016)

Devant une foule clairsemée (200 personnes) et peu réceptive, la légende Pere Ubu a jouer 1 heure, avec un David Thomas en grande forme, bien que bourré. Beaucoup de morceaux tirés du dernier album Carnival of Souls ont été joués, dont l’excellent Vision of the moon.

IMG_0154.jpgDavid Thomas (une bouteille est cachée sur cette photo – sauras tu la retrouver)

Un excellent moment donc, c’était un rêve qui se réalisait! Comme quoi la vie n’est pas aussi à chier que ça, parfois on peut avoir de bonnes surprises. A noter que Pere Ubu vient de ressortir ses premiers albums en coffret vinyls et CD : Je vais sans doute me laisser tenter…