MOTORHEAD : OVERKILL

Lemmy au centre : tu vas manquer l'ami! Lemmy au centre : tu vas manquer l'ami!
La pochette de l'album Overkill de Motörhead
La pochette de l’album Overkill de Motörhead

Après une longue pause (boulot, déménagement, Noël…), je me remets enfin à la rédaction d’articles plus ou moins bien écrits! L’heure n’est pourtant pas à la pantalonnade : Lemmy Kilmister, le légendaire meneur de Motörhead nous a quitté dans la nuit du 28 au 29 décembre à l’age de 70 ans. Le cancer a réussis à faire la peau à ce vieux bougre. Motörhead étant sans doute l’un des groupe auquel je dois le plus, je me devais (même si c’est très con) de rendre hommage à Lemmy.

Overkill est souvent considéré comme l’un des meilleur album du groupe, c’est surtout le premier succès commercial de Motörhead. L’album est une parfaite rencontre entre le punk et le rock N roll : le son est crade, les rythmes sont rapides et basiques, les paroles sans fioritures excessives. En définitive cet album pose ce qui définira Motörhead pour les 40 ans à venir! On y trouve des tubes incontestés (et surtout incontestables), comme overkill, stay clean, damage case

Je finirai cet article sur la légendaire devise de Lemmy : « Born to lose, live to win » – Merci à toi pour les 2-3 concerts que je n’oublierai pas et pour ces 15 ans de musique qui m’ont permis de me décoincer et de comprendre que la vie n’est qu’un jeu, qu’importe les cartes qu’on a en main! (référence et introduction audacieuse à la vidéo de Ace of Spades!)

0