MISTEUR VALAIRE : BELLEVUE

bellevuelow

Tout a commencé un beau soir du mois d’août 2014, où le hasard fis que deux billets pour le festival Couvre Feu à Corspet (44) atterrirent dans mes mains. Peu emballé par la programmation, mais préférant tout de même y aller que regarder une rediffusion de Thalassa, nous traînâmes nos guêtres jusque là bas!

De manière totalement aléatoire, nous fîmes le choix d’aller écouter et voir Misteur Valaire, du fait que sur le flyer ça avait l’air exotique…un groupe de canadiens qui revendique faire de l’électro jazz…j’avais très peur! Et pourtant, quelle bonne surprise! Une prestation scénique survoltée et une demi heure de musique plus tard, j’étais conquis.

La magie du web me permis d’acquérir sous 48H deux des albums du groupe en format vynil. Bellevue est un album de 2013, visiblement le dernier en date. On y trouve un mélange de chansons et de samples en anglais et en français, avec une joyeuse collision entre des cuivres très présents et du sample d’extraits de films…C’est assez difficile de proposer une comparaison avec un autre groupe que je connais, disons que ça se rapproche de certains morceaux de Kojac ou de Gotan Project.

BELLEVUE AVENUE (2013)

Pour en revenir à l’album BELLEVUE, je le trouve particulièrement bien équilibré, entre des morceaux très contemplatifs et d’autres avec des lyrics et des rythmes beaucoup plus péchus. On citera, Don’t Get Là, Know By Sight, Life Gets Brutal…autant de bons morceaux qui permettent de découvrir Misteur Valaire.

Point intéressant, le groupe propose l’ensemble de sa discographie en téléchargement  sur son site : http://www.mv.mu/ . C’est l’internaute qui fixe le prix d’achat, à l’instar de ce qu’a pu faire Radiohead il y a quelques années.

0