HALF MOON RUN: confirmation éclatante!

Fin 2012, je découvrais Half Moon Run , groupe canadien né en 2010, et leur premier album « dark eyes », album aérien entre folk et rock même si le groupe est plutôt classé souvent « indie rock » .
Les mélodies éclatantes et contrastées, les harmonies vocales me séduisaient d’emblée à l’image d’un des titres les plus remarqués « full circle », par ailleurs repris par Ubisoft dans la bande annonce d’un de ses jeux videos en 2013(Assassin’screed IV/black flag).

En Avril 2013, je me précipitais donc (à Stéréolux, à Nantes) au concert que le quatuor canadien donnait dans le cadre d’une soirée « montréalaise ». La séduction était intacte, la voix de Devon Portielje contribuant à dévoiler ses multiples talents et ceux du groupe .
Half Moon Run se faisait alors remarquer dans différents festivals, notamment celui de Glastonbury et recevait des critiques élogieuses tout en accompagnant des groupes tels que Mumford and sons ou le canadien Patrick Watson (de retour à Nantes le 20 avril prochain à Stéréolux).
C’est donc avec impatience que j’attendais leur deuxième album « sun leads me on » que j’achetais dès le jour de sa sortie (23 octobre2015 !! ) en cd en attendant le vinyle !, alléché par les premiers titres déjà mis en ligne sur le net comme « turn you love ».

La confirmation du talent du quartet est éclatante..pas un déchet dans les 13 titres…Half moon run alterne encore mélodies folk finement ciselées et cool comme « warmest regards » ou « narrow margins », les ballades qui nous enchantent, « everybody wants », « sun leads me on »avec leurs harmonies vocales toujours parfaites « I can’t figure out what’s going on », “hands in the garden”, « turn your love » ;

Les titres plus rythmés sont tout aussi séduisants à l’image de « Trust » qui clôt l’album : avec sa base électro, il pourrait faire danser n’importe quel dance floor, me faisant penser aussi à Django django.

Pour ce dernier album, les critiques, toujours flatteuses, évoquent du beau monde (on cherche toujours à comparer et je n’échappe pas à la règle !) en citant Radiohead, Broken social scene,Fleet foxes et parfois même Arcade Fire !
Influencés, disent ils, par Cohen, Dylan mais aussi les Beatles et Fleetwood Mac, Half Moon Run revendique (interview aux « inrocks » en 2013) avoir cherché et trouvé leur voie en écoutant aussi « Smashing Pumpkins, Nine inch nails et Radiohead ».
Bref, un deuxième album superbe, (pour moi dans mon top 5 de 2015 !)varié, équilibré et lyrique et une envie folle de retrouver Half Moon Run au « chabada » à Angers le 7 Mars 2016 !!