Django Django: l’heure de vérité?

2012DjangoDjangoMercuryMusicNominationsPAGreen130912

Django Django…en 2012…..nominé pour le Mercury Prize.

Fin Janvier 2018, Django Django, quatuor britannique, vont sortir leur 3ème album, « Marble skies » , toujours sur le label Because. J’ai aimé Django Django dès leur 1er album éponyme, paru en 2012. J’ai autant aimé leur 2ème album « Born under Saturn » sorti en 2015, truffé aussi de bonnes chansons dont quelques titres faits pour être des hits pour danser. Je fus ainsi impatient de les voir en live, ce qui fut le cas en Septembre 2015 (festival Scopitone à Nantes)…je fus alors un poil déçu par un set trop lisse, trop propre et qui manquait d’emporter le public sur un rythme dansant comme certains titres pouvaient s’y prêter!Il faut dire que, comme d’autres spectateurs, j’avais été scotché par la brillante prestation de The Shoes, nos héxagonaux, juste avant et c’était difficile de passer derrière!

 

Django Django est un groupe de pop-rock electro teinté de rock psyché , né à Londres en 2009. Le groupe est composé du chanteur guitariste nord irlandais Vincent Neff, des écossais David Mackean (batteur), Tommy Grace (claviers) et Jimmy Dixon (bassiste). Leur 1er album est déjà bien accueilli par la critique (Rolling Stone, N.M.E) , nominé pour le Mercury Prize et comprend de nombreux bons titres dont certains ont déjà été distillés en singles entre 2009 et 2011 comme « Wor », « Waveforms« , et le hit « Default »; d’autre part, « Waveforms » et « Hail Bop » vont aussi connaître une autre destinée dans deux jeux sportifs videos. J’aime beaucoup aussi le titre « Storm ». Les influences psychédéliques de la fin des années 60 étaient manifestes dans cet album (entre Syd Barret, Beach Boys et Byrds..) avec quelques parfums arabisants ( « Skies over Cairo »), afro-electro-house (Zum Zum) ..On peut aussi penser au groupe écossais The Beta Band (dont John Mackean est le frère de David) entre 1996 et 2004. Une certaine variété de styles musicaux pour des mélodies pop originales et qui nous font voyager.

 

Le 4 mai 2015 (2 semaines après le « disquaire day » où, évidemment, j’avais acheté le vinyle 7′ de Django Django, « Beginning to fade« , belle ballade) paraissait le 2ème album « Born under saturn« …Pour être franc, pas de véritable surprise, mais pas de déception non plus comme certains ont pu le marquer (notamment l’incontournable Pitchfork) évoquant le syndrome du 2ème album raté. On retrouvait une pop davantage teintée d’electro avec les mêmes recettes et inspirations. Après le très bon 1er titre « Giant« , j’ai aussi aimé de nombreux titres dont certains très « synth-pop » et donc très dansants comme « First light » ou « Reflections » avec son saxo alto étourdissant!. Les harmonies vocales sont toujours au point, les arrangements réussis et les vinyles orangés étaient dans le ton psychédélique!..Alors quels reproches?….la voix de Vincent Neff est peut-être un peu trop noyée dans les nouveaux moyens technologiques du groupe…et on peut avoir le sentiment des mêmes recettes-ficelles.

Un des titres de l’album à paraître le 26 Janvier.

Le 3ème album, « Marble skies« , à paraître le 26 janvier, va t-il sonner l’heure de vérité? Les deux singles déjà parus peuvent nous donner de l’espoir « Tic Tac Toe » et « In your beat« , mon préféré… A écouter pour démarrer en forme le matin!

 

Le groupe ose aussi (reste à écouter!) des incursions jazzy et lorgne même vers le Krautrock (comme The Beta Band jadis!!?) et intègre Rebecca Taylor de Slow Club pour un titre…..à découvrir le 26 Janvier!

P1060522

Les vinyles de Django Django entre 2012 et 2015.

Django Django en concert en France:

10 Mars:Paris/ La Cigale

12 Mars: Strasbourg/ La laiterie

19 Mars: Lille/ L’aeronef

0