Disquaire Day 2018: frénésie et moisson…(F)utiles???

Depuis 2011, le Disquaire Day est devenu un rituel incontournable en France, en Avril, et fait partie des évènements qu’attendent les amateurs de vinyles ….et de cassettes, revenues elles aussi en vogue pour les nostalgiques du vintage.

L’édition française 2018 du “Record Store day” était à nouveau organisée, le 21 Avril,  par le C.A.L.I.F (Club Action des Labels Indépendants Français) et débordait sur 3 Pays limitrophes en partie francophones (Belgique, Suisse et Luxembourg).

Le 1er album d’Arcade Fire (2004), édité en vinyle pour la 1ère fois!  photo Benoît/weirdsound.net

Victime (consentante) de l’intox (fausse information avérée!) concernant le premier album d’Arcade Fire, édité pour la 1ère fois en vinyle à soit disant 1000 exemplaires,     et fan du groupe depuis ses débuts, je me devais d’honorer cette parution en étant, de bonne heure, devant une des enseignes nantaises participant à l’opération….Le beau temps, très doux (17°c à 6h du matin me prévenait la météo!!) m’arrachait suffisamment tôt du lit pour être sur place dès 8 heures, le magasin ouvrant à ….11 heures….(mais je n’étais que le second, précédé par un nantais qui n’avait pas déjà avalé 45 kms plus 20 minutes de tram).

IMG_4644

L’attente s’organise dans la bonne humeur entre passionnés de vinyles.

Heureusement les 3 heures d’attente passent assez vite quand d’autres passionnés arrivent…et la discussion s’engage sur les galettes convoitées ou non (quoique chacun garde sa petite liste discrète )…pas de tensions ou rivalités graves en vue, c’est déjà çà et on va éviter un psycho drame type pâte à tartiner à l’huile de palme. A travers la vitrine, quelques curieux, dont moi, ont déjà essayé d’apercevoir un des vinyles avec lequel il espère ressortir tout à l’heure.

IMG_4645.JPG

Coup d’oeil à travers la vitrine….on se rassure avec ce qui est visible!

Seulement 15 minutes avant l’heure H , et fidèles à leurs habitudes, nos deux gérants-vendeurs arrivent d’un pas tranquille, semblant à peine regarder la file d’attente qui s’allonge maintenant au delà des immeubles voisins…le feu vert est enfin donné aux 10ers arrivés qui pénètrent le saint des saints. Mes 2 vinyles prioritaires, Arcade Fire et le triple live de Bowie trônant sur des présentoirs en hauteur, je n’ai aucun mal à les saisir , mon mètre quatre vingt dix me permettant d’écraser la pauvre jeune femme d’1,50m à mes côtés (C’est une blague évidemment, “Madame, vous voulez aussi Arcade Fire, tenez, je vous en prie”….).

La nervosité s’est pourtant emparée de quelques mains qui, très vite, effeuillètent les bacs à la recherche de “leur” trésor..qui reste introuvable… “le N.T.M“?….non on ne l’a pas..et “Gogo Penguin“….ah?? il y avait un Gogo Penguin??..Bon..j’essayerai Internet plus tard…le “picture disc” de Air?..ah..il n’y en avait qu’un?..Tiens, j’avais la K7 d’ACDC en mains..Bon..j’ai le vinyle d’origine, qu’est ce que je vais faire, franchement, d’une K7? Je la repose et fais aussitôt un heureux…tant mieux!Alors Iggy Pop, le concert de 1986, je le prends ou non? “Écoute ton cœur et pas ton porte monnaie” me souffle Fatherubu qui, pourtant, fait preuve d’une réelle modération cette année..Bon, finalement je prends Iggy Pop, les vinyles rouges ayant fini par avoir raison de mon côté sanguin, même si je ne suis pas “taureau”.

P1070375

La moisson du Disquaire Day 2018/ Photo benoît/ weirdsound.net

Reste à passer à la caisse…c’est beaucoup plus raisonnable que l’an dernier et je suis heureux de mes achats. Dehors, le temps tourne à l’orage..Pourtant le moment de frénésie est passé!

Alors, quel bilan pour ce Disquaire Day 2018?…Les premières éditions nous ont fait rêver et nous revenions souvent avec quelques trésors de nos artistes préférés, en édition vraiment limitée. Depuis 2/3 ans, on est en droit de se poser de plus en plus de questions jusqu’à oser s’interroger sur l’opportunité du Disquaire Day: bien sûr, cela reste une opération commerciale mais qui ressemble de plus en plus à une opération entre arnaque et enfumage, sans parler de la spéculation qui commence avant la date du RSD. Quelques exemples? La veille ou même avant encore, certains disques sont déjà en vente sur des sites marchands…On nous enfume avec le vinyle 2 titres de U2, en vente (à 27 euros!!) sur Amazon, disquaire indépendant comme chacun le sait.. On nous annonce une édition ultra limitée de 1000 Arcade Fire ..on l’ouvre..on a le numéro 8240..alors 10.000 ou 99.999 peut-être vu le nombre aujourd’hui en vente sur le net!!!Certains disques du Disquaire Day sont même, aujourd’hui, moins chers sur le net! un comble!

Finalemnt, les vrais disques en édition limitée, hors spéculation étrangère, restent les petits trésors (et en couleur cette année) enregistrés et gravés en direct dans les studios de Radio France et numérotés à la main! Merci pour ces 45 tours!Un très beau Rodolphe Burger/Arnaud Rebotini, un magnifique Keren Ann avec un quatuor à cordes et un bouleversant Christophe avec le chanteur libanais Bachar Mar-Khalifé.

WP_20180421_11_11_48_Pro.jpg

11h15…je suis sorti!….la file d’attente est encore longue pour certains!