Black Honey : Dig

Connaissez-vous Black Honey ? La plupart vont me répondre « non », et c’est bien dommage pour eux ! Rassurez-vous : je vais vous donner l’occasion de vous rattraper, en découvrant ce groupe de rock indé anglais, qui est en train de faire son bout de chemin. Présents sur les principales plateformes d’écoutes en streaming, le groupe totalise déjà plusieurs millions d’auditeurs, indicateur, s’il en est un, de l’engouement que rencontre le groupe.

Nos quatre jeunes gens (première info : ils sont 4 !) sont originaires de Brighton, ville dont ils ont écumé la scène indé/underground avant de décider de monter un groupe ensemble. Ils proposent un son pop/noise rock qui s’écoute très bien ! Lancé avec un premier EP, Madonna, en 2014, Black Honey est composé de Izzy B Phillips (chanteuse), Chris Ostler (guitare), Tommy Taylor (basse) et Tom Dewhurst (batterie). Pour tenter d’affiner ma définition de la musique de Black Honey, je vous dirai bien que Izzy à un je ne sais quoi de Lana Del Rey (c’est un compliment !). Derrière cette chanteuse, vous mettez un vrai groupe de rock tendance noise/shoegaze, et vous obtenez Black Honey.

Le groupe cultive une image mystérieuse et un univers un tantinet glamour (encore un emprunt très Del Reynnien !). Pour éviter de passer pour un fan boy de notre chère Lana, la manière de capter l’auditoire de Izzy, me rappelle un peu London Grammar et sa chanteuse Hannah Reid. Izzy a un charisme sur scène qui est du même calibre que celui de Hannah : elle vous scotche littéralement. La comparaison s’arrête cependant là, les deux groupes étant musicalement assez éloignés, du moins de mon point de vue.

Le clip de Hello Today – Black Honey (2016)

Voix envoutante, mélodies simples mais efficaces, à l’écoute ça sonne assez intemporel, voir un peu rétro, j’ai parfois l’impression d’entendre Nancy Sinatra…Vous l’aurez compris, j’aime beaucoup la voix de Izzy B Phillips ! In fine, Il me semble difficile de faire l’impasse sur les magnifiques vidéos qui accompagnent leurs premières sorties. Réalisées avec le plus grand soin, elles renforcent cette sensation de musique sortant d’un univers parallèle, difficile à situer chronologiquement. Les vidéos empruntent les codes des meilleurs œuvres de David Lynch, Tarantino ou Cronenberg. Izzy B Phillips est d’ailleurs fan des trois réalisateurs que je viens de citer, en plus de s’intéresser à la poésie et à la littérature. A son temps perdu elle collabore à différentes revues et publications chez nos amis anglais.

Somebody Better – Black Honey (2016)

Le clip de la chanson Dig, sorti le 10 novembre dernier, me fait vraiment penser à l’univers de Sailor et Lula, pour ceux qui aiment le (vrai) cinéma. Les flingues, le roadtrip, le couple un peu trash, les motels…Tout y est ! D’une manière générale, le thème des grands espaces, des déserts et de la route sont récurrents dans toutes les productions de Black Honey. Dans différentes interviews, le groupe assume ce côté nosta-romantique (contraction de nostalgie et romantique : je viens déposer le terme auprès du Larousse). Pour Black Honey, une bonne chanson est une chanson qui collerait comme bande originale à un vieux film qui aurait pour décors la route 66 et une vieille Chevrolet décapotable.

Le clip de la chanson Dig (2017): une pure merveille !

Les plus pinailleurs d’entre vous (pour rester poli), me rétorqueront que la nostalgie et le rétro c’est bien sympa, mais n’est-ce pas seulement un cache sexe esthétique pour éviter de montrer que l’on n’a rien à dire ? Je répondrai, que, bien loin de s’arrêter à une esthétique sympa, Black Honey est un groupe remarqué pour ses performances en live (vidéo ci-dessous), et niveau paroles, c’est du sérieux. On est bien loin du spleen facile pour adolescent, c’est de la musique pour grandes personnes. La chanteuse, Izzy, s’attache à nous emmener dans un monde faits de souvenirs, bons ou mauvais, et elle nous dépeint le monde à l’aide de sa vision, très poétique, des choses.

Black Honey – Corinne (version live 2016)

Leur premier album est prévu pour début 2018, et il est attendu avec impatience par une armée de fans et de revues musicales (dont nous faisons partis bien évidemment !). Les prestations live du groupe durant l’année 2017 ont contribué à construire une solide réputation au groupe. Black Honey tourne régulièrement avec un autre excellent groupe, Royal Blood, des petits chanceux ont pu voir les deux groupes le 09 novembre dernier à Paris au Zénith. Hormis une tournée européenne, Black Honey a eu l’occasion de se produire dans de beaux festivals anglais : Glastonburry, Reading & leeds…De manière plus surprenante, le groupe est aussi très apprécié en Asie, notamment au Japon et en Corée Du Sud !

En guise de conclusion, je ne peux pas résister à vous montrer le magnifique EP de Dig, présent à la vente sur le site de Black Honey : un bien bel objet qui pourrait bien terminer chez moi…

dig - black honey.jpgMorceaux à découvrir pour les mauvais élèves : Dig, Hello Today, Corinne, Somebody Better, Cadillac, Sleep Forever