Warmduscher - tainted lunch

Warmduscher : un mélange des Stooges, de funk et de disco!

FatherubuPosté par
Temps de lecture : 4 minutes

Il y a des journées qui commencent bien! Voilà ma première réflexion quand j’ai écouté le troisième album de Warmduscher dans ma salle de bains (l’endroit est surprenant, mais au moins j’y suis tranquille). Après quelques minutes, ma seconde remarque a été : mais qu’est ce que je suis en train d’écouter? (je réfléchis lentement). Ce Tainted Lunch, puisque c’est le nom de l’album, est bien parti pour être ma bonne surprise de la fin de l’année 2019. Une bacchanale musicale comme il y en a trop peu à mon goût!

Petite introduction concernant Warmduscher. Le groupe est né en 2015 un soir de Nouvel An dans le nord de Londres. Un bon coin à champignons pour l’équipe de weirdsound me direz vous. Devinez qui on retrouve autour de la table durant cette soirée bien arrosée? Les mauvais garçons de Fat White Family, Saul Adamczewski, Lias Saoudi et Adam J Harmer…Le trio persuade Craig Louis Higgins Jr (Mutado Pintado) de pousser la chansonnette pour ce nouveau projet. Le line-up évolue en quelques mois, Jack Everett (lui aussi de FWF), Quinn Whalley (Paranoïd London) et Ben Romans Hopcraft (Childhood) rejoignant le groupe, alors que Lias Saoudi et Adam Harmer mettent les voiles…Bien entendu, puisque rien n’est jamais simple avec ces loustics, ils ont décidé de prendre des pseudo improbables : Lightnin’Jack, Clams Baker, The Saulcano (quand Saul joue avec eux), Mr Salt Finger, Little Whiskers…

Une fois l’effectif à peu près stabilisé, les voilà partis sur les routes. La filiation avec Fat White Family est évidente, de même qu’avec l’ADN de The Fall et l’esprit du regretté Mark E.Smith. La tentation première serait de les ranger dans la famille post punk, dans la droite lignée de l’héritage punk mancunien qui occupe régulièrement nos colonnes…Warmduscher dénote cependant des canons du genre. 

La formation étant selon moi une curieuse alchimie qui mélangerait l’attitude des Stooges, l’humour noir et les paroles sardoniques de Fat White Family, avec une touche très kitsch et parodique issue des sonorités des 80’s (disco, funk…). Warmduscher propose une apparente légèreté musicale, imaginée par une bande de fous échappés d’un asile…Mais à écouter attentivement, ne sont ils pas une caricature de la civilisation occidentale post moderne? Au moyen Age, le fou du Roi avait son utilité pour se moquer de son temps, Warmduscher fait de même en 2019.

Le titre Big Wilma tiré de l’album Whale City (2018) : j’adore!

La formation en est rendue à son troisième album. Khaki Tears (2015), le premier disque, était une sorte d’album conceptuel enregistré en deux jours et laissant une large place à l’improvisation totale. Pour être honnête, certains passages sont difficilement audibles! Trois ans après, Whale City (2018) était nettement plus abordable pour des oreilles humaines. Un album groovy et dansant avec de très bons morceaux, qui a permis au groupe de se faire réellement connaître sur la scène indé et de tourner un peu partout sur la planète. C’est grâce à ce disque que j’ai fait connaissance avec Warmduscher.

Le clip complètement foutraque de Midnight Dipper!

Voilà Tainted Lunch, le sujet de cette chronique. Fait notable, Saul Adamczewski n’est pas présent sur ce disque, il a quitté le groupe pour se consacrer pleinement à Fat White Family qui tourne énormément en ce moment. Ce troisième opus est paru le 1er novembre dernier sur le label « The Leaf Label », l’ouverture se fait sur Rules Of The Game, où nous retrouvons Iggy Pop en maître de cérémonie. Vient alors le titre éponyme de l’album, Tainted Lunch, un morceau punk et rapide qui colle bien à l’introduction de l’Iguane! Suivent les deux singles immanquables de l’album que sont Midnight Dipper et Disco Peanuts! Le premier est une belle parodie de riff de groupe de hard bien kitsch (un conseil, regardez le clip), porté par une rythmique excellente qui reste bien en tête. Quant aux paroles, bah comment dire…

back eyes closed tight

Love is real, at least tonight

With a finger on his zipper

Je vous laisserai imaginer le reste, un indice, ça parle de belle de nuit et de voiture. Disco Peanut est explicitement un appel au sexe crade et si possible à plusieurs :  une affaire franchement pas très catholique…Musicalement on alterne entre le disco et funk, c’est dingue et fun, ce titre est une vraie réussite! Derrière la gaudriole et la fausse impression d’avoir affaire à une bande de timbrés, Warmduscher démontre au contraire l’étendu de son talent. Ces deux titres sont parfaits.

Une autre séquence commence avec les titres Feel it, Don’t Spill It et Blood Load. On revient aux bases avec trois titres de bon rock, efficaces et sans fioritures inutiles avec une patine garage propre à la scène londonienne actuelle, Fat White Family en tête. Changement de style évident avec Burner, titre où est invité le rappeur new-yorkais Kool Keith : là encore un pari audacieux, là encore une réussite! Le morceau nous fait redescendre un peu sur terre, c’est peut-être le seul titre sérieux de l’album. 

La conclusion du disque est juste démente, Precious Things a des sonorités mexicaines, il ne manque plus que les mariachis! La fausse lettre d’amour de Tiny Letters qui termine l’album aurait pu se retrouver entre les mains d’un Barry White un peu dans les vapes. Bref, c’est totalement foutraque…les douze titres du disque passent à la vitesse de l’éclair, on en reste abasourdi, mais notre premier réflexe est d’appuyer sur la touche “repeat”  de notre lecteur. Tainted Lunch est une véritable boite de chocolats, prenez n’importe quel morceau au hasard, vous ne saurez pas sur quoi vous allez tomber! Au milieu de ce chaos musical organisé, il y en a pour tous les goûts. J’espère sincèrement que Warmduscher tournera en France dans les mois qui viennent pour défendre ce disque sur scène, en attendant, bonne dégustation!

Tainted Lunch est disponible depuis début novembre et son écoute est fortement recommandée!

https://warmduscher.bandcamp.com/album/tainted-lunch

https://www.facebook.com/warmduscher77/

Fatherubu

Co fondateur du site, il est doté d'une culture musicale allant de Carlos à Black Sabbath,en passant par Laurent Garnier et les Stooges.

Il fait son possible pour écrire des articles dans un français correct, tout en se prenant pour un grand photographe en devenir!
Fatherubu

Les derniers articles par Fatherubu (tout voir)

Laisser un commentaire