Bodh'Aktan

Chansons de marins, punk, musette et folk : avis de tempête chez Bodh’aktan

AvatarPosté par
Temps de lecture : 4 minutes

Et Il dit : ” que le folk-punk soit”, et le folk-punk fut (de bière, bien sûr).

La morue comme vecteur d’échanges culturels

Au siècle dernier. Non, pardon, jusqu’au milieu du siècle dernier, les marins basques, écossais, mais aussi bretons, partaient pécher la morue dans les eaux froides du golfe du Saint-Laurent. Malheureusement, la Gadus Morhua a aujourd’hui quasiment disparu. Certains marins sont pourtant restés sur les côtes québécoises, par choix ou suite à des naufrages, nombreux dans les eaux du golfe autour des Îles-de-la-Madeleine. Ils contribuaient ainsi à enrichir encore plus le patrimoine culturel de cette province d’outre-atlantique en y apportant un bagage musical teinté de folklore celte. Dans les années 80, un groupe d’alcooliques drogués irlandais, mais aussi musiciens, remet au gout du jour le folk en y ajoutant un (bon) zest de punk. Les Pogues redonnent au folklore ses lettres de noblesses et le font entrer plus encore dans la culture rock. Dans les années 2000, c’est au tour des bostoniens de Dropkick Murphys d’en remettre une couche. Du côté de chez nous, les Ramoneurs de Menhirs sont toujours à l’affiche de nombreux festivals estivaux. Dans la Belle Province, Bodh’Aktan porte haut les couleurs du genre. Le mélange folk celtique (pour faire large) et punk est donc bien vivant.

Sept garçons dans le vent (et dans le temps)

Digne représentant québecois du genre donc, Bodh’Aktan sort ce 29 novembre, son sixième album De Temps et De Vents—sept avec Mixtape qui est un disque de covers. À cheval sur plusieurs styles, le groupe l’est aussi sur plusieurs langues, puisque d’un album à l’autre on peut passer du français à l’anglais. Résolument rock (ils reprennent avec bonheur le Killing In The Name de RATM ou The Ace Of Spades sur Mixtape en 2013!), leur musique plonge aussi bien dans la polka que la musette ou la ballade irlandaise que le métal. C’est qu’à l’origine de la formation, on trouve notamment le guitariste/chanteur d’un groupe qu’on aime bien ici, Luc Bourgeois de Sandveiss (voir ici et ici).

Formé en 2011, le groupe, outre Luc Bourgeois qui assure également les parties de cornemuse et de flute, on trouve Alexandre Richard (chant, guitare acoustique, bouzouki), Alain Barriault (guitare électrique, chœurs), Ben Claveau (basse et chœurs), Éric Tanguay (accordéon, chœurs)—en fait, tout le monde chante…—Éric Gousy (batterie et…) et dernier arrivé, Marc-Étienne Richard au violon.

Pour cet album, les musiciens n’ont pas changé leur recette et balancent toujours une musique joyeuse, énergique, fraternelle qui fait bouger les fesses et donne une furieuse envie de prendre son voisin par le bras, sa chope à la main et de chanter en dansant sur la table. Car, oui, on est bien dans un univers de pub, des chansons qui font souvent référence aux voyages, à la fête, à la mer et aux marins, à l’amitié et à la brièveté de la vie. Certes, pas de surprise au niveau de la musique, des morceaux très punk, rapides entre deux et trois minutes, mais surtout des mélodies directes et accrocheuses.

Extrait de Tant qu’il restera du rhum

De temps et de vents : des titres qui font mouche

Le vent dans les voiles et garder le pied marin!

L’album s’ouvre sur une …ouverture. L’intro, ainsi nommée, donne bien le ton. Le rythme martial, le riff de banjo/guitare rejoint par le violon, le fifre et la guitare annoncent bien l’ambiance celtique. Puis on embarque, on lâche les amarres avec Mario sur un rafiot qui fonce à 190 bpm pour Capitaine deux-cennes (la cenne est un franglicisme (?) pour désigner un cent, un centième de dollar. L’expression sous-entend que le capitaine est un capitaine au rabais). L’Orage n’arrive qu’en troisième position pour calmer le jeu avec un mid-tempo qui balance et chaloupe plutôt comme un petit vent d’été contre la coque d’un sloop. Un petit air de Tri Yann ou de Malicorne traine dans les oreilles avec la ballade mélancolique Le Jardinier du couvent, reprise du groupe 1755. Immédiatement suivi d’une gigue-rock irlandaise instrumentale entrainante, Set Béquate (ne me demandez pas ce que cela veut dire, là je sèche!) qui remet du vent dans les voiles!

Bodh’Aktan ça veut dire…

La “legende” dit que [Bodh’Aktan ] signifierait la “protection des pieds marins” en gaélique. Ou peut être juste une “Inside joke” très locale qui a fait beaucoup trop de chemin hahaha!

Luc Bourgeois
Bodh'Akthan-De temps et de vents, 2019
BodhAkthan – De temps et de vents (2019)

Allez, restez après la fermeture!

Les titres sont concis et de structures relativement classiques, parfois plus rock, comme L’amer, et renferment tous un single en puissance. Et on se sent comme un skipper à la barre d’un voilier de course, les voiles gonflées et naviguant au plus près. Bien sur, dans la musique des québécois, on sent la filiation avec les groupes qui ont marqué le genre, notamment en France—pas étonnant donc, que l’on entende des collaborations comme celle du chanteur de Matmatah sur l’album Tant qu’il restera du Rhum. C’est par ailleurs aussi le titre qui clôt l’album et nous invite à continuer le festnoz après la dernière note. C’est que cette ballade d’au revoir a comme un goût de reviens-y !

In English in ze texte!

La musique de Bodh’Aktan est un fameux remède contre la mélancolie hivernale et une invitation au voyage. Et c’est parce qu’elle est directe, franche et fraternelle qu’elle réchauffe le cœur et l’atmosphère. L’avantage, c’est que contrairement au rhum quand il est pris avec excès, elle ne donne pas mal au crâne!

Eh, au fait, ils seront en concert par chez nous en 2020. Viendez-y nombreux, ça ne sera pas triste!

Disponible en France chez Go-Musique Inc. / Coop Breizh

http://www.bodhaktan.com/

Dates françaises :

Le 22 janvier à Nantes au Ferrailleur (j’y serais!)

Le 23 janvier à Paris au Backstage

Le 24 janvier à Flayat au Café de L’Espace

Le 25 janvier à Montenay au Décibel

Le 26 janvier à Reims au Dropkick

Mise à jour le 1er décembre : ajout de la reprise de 1755 (source Le devoir du 1er décembre…)

Mr Moonlight

Entremetteur! Non, pas celui qui concocte des entremets, mais bien un passeur. C'est cela Mr Moonlight, un amoureux de la musique sous toutes ses formes : du métal le plus extrême à l'électronica la plus douce. Pour vous servir
Avatar

Laisser un commentaire