Tachycardie – “Probables”

Johann TrümmelPosté par

Le batteur Jean-Baptiste Geoffroy multiplie les projets, sans qu’aucun ne se ressemble. Un duo frénétique batterie/guitare dont les concerts s’évaluent, toujours à la hausse, sur l’échelle de Richter (Pneu). Un projet electro « débile », selon les termes de l’intéressé (Kick5ive). Par comparaison, mais toutes proportions gardées, l’étrange Binidu fait figure de trio pop, dont le dernier opus s’inspire de la littérature SF. Et puis il y a La Colonie de Vacances, création scénique et quadriphonique qui réunit Marvin, Pneu, Papier Tigre et Electric Electric.

JB aime donc l’inédit, l’inouï.

Il le prouve une fois encore aujourd’hui avec Tachycardie, son (presque) premier projet solo. Somptueusement mis en son par Brice Kartmann, Probables se compose de deux faces complémentaires, liées par une base commune : la percussion, sous toutes ses formes. 

D’abord la face A. “Mille Fois Bonjour Depuis Le Vignemale” embarque l’auditeur dans une bacchanale. L’esprit de Terry Riley y danse une bourrée tribale en compagnie de 17 musiciens pendant presque vingt minutes de transe orchestrale. Ce morceau de bravoure se réincarnera à chaque concert de la tournée, en fonction des musiciens rencontrés sur place, et auxquels JB et son crew apprendront rapidement la partition in situ. (Voir interview).

Le teaser de l’album, avec un extrait de “Mille Fois Bonjour Depuis Le Vignemale”.

La face B réunit trois morceaux aussi imprévisibles que fluides, qui exploitent au maximum un dispositif musical original, fait de percussions, de field recording et de musique concrète. Trois titres qui sculptent des espaces imaginaires dans l’esprit de l’auditeur pour les peupler d’images et de sons subreptices. “Aunir, Forcer” est un déluge d’impacts évoquant la pluie et la musique balinaise. “Vesprir” mêle, on ne sait comment, sonorités batraciennes et chants d’oiseaux métalliques, sans qu’aucun son animal n’ait été (mal)traité pendant l’enregistrement. Le mystère s’épaissit avec l’incroyable “Tarir”, qui commence comme une scène de flippe issue de Massacre à la tronçonneuse, et s’émancipe dans une orgie de percussions où se mêlent des fluides contradictoires : l’exotisme de tambours japonais à la Kodō, et l’abstraction de sonorités digitales évoquant Autechre.

Expérimental et hospitalier, minutieux mais instinctif, Probables brouille les frontières entre écriture et improvisation. Probables est un beau disque à l’identité aussi marquée que mouvante, et qui a bien raison de ne pas s’appeler Point Barre

Le clip de “Vesprir”, réalisé par JB et monté par Funken.

https://unjenesaisquoi.bandcamp.com/album/probables

Johann Trümmel

Johann Trümmel a publié un roman, "la Marge Molle"(Balland), en 2008 , et coécrit "La Liste" (10/18) en 2012. Il est aussi l'auteur de chroniques musicales pour Chronicart.
Johann Trümmel

Les derniers articles par Johann Trümmel (tout voir)

Laisser un commentaire